Navimodélisme RC - Webzine de modélisme naval radiocommandé

mercredi 20 septembre 2017

Accueil Modèles et Kits Voile radiocommandée Vapeur Plans et documentation Radio et équipement moteur Techniques de construction Nouvelles et revue de presse Galerie de photos
  Contact  |  Liens  |  Agenda  |  Plan du site  |  Groupe de discussion  

Le Tuiga

TUIGA chapitre 7
Chapitre 7

Alain Meyer

A bord d’un voilier, la commande des voiles se fait par les écoutes. Elles permettent de régler l’incidence entre la voile et la direction du vent afin d’obtenir le meilleur rendement pour faire avancer le bateau. Nous avons alors un moteur totalement écologique, pour rester dans la tendance du moment ! Ensuite viennent les finesses du réglage et la sensibilité du barreur. Mais nous n’allons pas donner un cours de voile.

Le circuit des écoutes

Je vais commencer par le circuit de commande des écoutes. Sur TUIGA nous devons commander 5 voiles : trois focs, la grand-voile et la voile le flèche. Jusqu’à maintenant, je m’étais contenté d’une écoute pour la grand-voile et une pour le foc, les deux étant commandées par un seul treuil. Mais Tuiga demande un peu plus de finesse. Je décide donc de monter un treuil pour la grand-voile et deux pour les focs. Le flèche, une fois amuré à poste, est solidaire de la grand-voile. Ci-dessous la maquette d’un YachtClub australien, photo envoyée par un de mes correspondants.

Tuiga en Australie - 158 ko
Tuiga en Australie
Les 5 voiles sont à poste.

Dans la réalité, les focs sont à recouvrement. Je prends l’option de réduire la surface de chacun afin d’éviter le besoin de commander deux servos séparément : la longueur des écoutes sera la même à tribord et à babord. Je vais commander les servos en passant par une alimentation en Y. Je fais un montage sur une platine pour me rendre compte des possibilités et des débattements fournis par les servos (g-v, focs, direction).

Montage sur une platine - 151.1 ko
Montage sur une platine
En haut le treuil de grand-voile, au milieu les treuils bâbord et tribord, en bas le treuil de barre

voiles selon M.Diolaiti - 144.1 ko
voiles selon M.Diolaiti

Je me rends compte que la course utile des écoutes sera de 55 cm.

Ecoute de bôme

Je me base sur le dessin de M. Diolaiti. L’écoute sera double, pour faire un peu plus réaliste. Mais la course sera de 55 cm sans passer par des poulies de renvoi comme sur le vrai.

Ecoute de bôme selon M.Diolaiti - 66.1 ko
Ecoute de bôme selon M.Diolaiti
Simplification des palans.

Poulies de renvoi arrière. - 90.9 ko
Poulies de renvoi arrière.
Elles sont fixées sur des pitons par une manille. Celles du milieu est celle prévue pour l’écoute de bôme)

Ecoute de bôme - 100 ko
Ecoute de bôme
Dans cette position l’écoute est choquée de 55 cm.

Je commence par gréer l’écoute de bôme. Je ligature une anse sur la ligne. Au préalable, j’ai repéré le début et la fin du chemin parcouru par la ligne. L’écoute est liée sur l’anse, passe sous le pont via un piton fermé en laiton, continue et ressort sur le pont par un passe-coque. Elle continue sur la poulie double du frein de bôme, puis remonte sur la première poulie de la bôme (55cm plus loin) et revient sur la poulie du frein de bôme, passe dans le second passe-coque et retourne sur l’anse de la ligne. Un essai à blanc... ça fonctionne !

Les écoutes des focs

Plan de voilure - 171.2 ko
Plan de voilure
Selon M. Claudio Diolaiti

Les trois focs de Tuiga sont : le petit foc, le grand foc et le clinfoc. Ce dernier est endraillé sur l’étai de flèche, partant du sommet du mât pour être amuré à la tête du beaupré. Son écoute est amurée le plus en arrière sur le pont. Ce serait la première voile à être enlevée si le vent forcissait. La seconde voile à être enlevée serait le grand foc dont l’écoute file sur le pont au niveau de l’avant des haubants. Le grand foc est endraillé sur l’étai entre le dessus des barres de flèche et la tête du beaupré. Le foc est endraillé sur l’étai inférieur de barres de flèche et le pied du beaupré. Son écoute file à l’intérieur des haubants, en avant du mât. Sur la maquette, j’ai essayé de garder la longueur de la course de la ligne sous le pont. La solution gardée est de placer les passes-coque à l’avant, sur une ligne, au niveau de l’écoutille de soute à voiles.

Circuits intérieurs.

Les écoutes sont commandées par trois treuils :
Un pour la bôme de grand-voile et deux pour les écoutes des focs.
Les treuils sont montés à l’intérieur de la coque sur des platines. À bâbord un servo-foc, à tribord le treuil de grand-voile et le deuxième treuil pour les focs.

Treuils - 105.4 ko
Treuils
Vue vers la proue du voilier. Les deux treuils pour les focs, celui pour la bôme, et celui qui commande la barre.

Le système du circuit de la ligne de commande des écoutes est le même pour les trois treuils.
La ligne est fixée sur la poupée du servo, file sur l’arrière et passe dans une poulie, revient sur l’avant où elle passe dans poulie montée sur ressort et revient à la poupée du treuil.
Le ressort garde la ligne sous tension et évite les coups sur la ligne.

Les poulies avant - 77.3 ko
Les poulies avant
Elles sont montées sur un ressort

L’écoute de bôme est soumise à une bonne traction et je vais devoir changer le ressort amortisseur. Mais la course est bien de 55 cm.

Ecoute de bôme - 73.3 ko
Ecoute de bôme
Dans cette position, elle est bordée

Gouvernail

Le gouvernail est actionné par un servo.
Vu l’inclinaison de la mêche, il faut monter un renvoi entre le palonnier du servo et le secteur de la barre.
Une petite image pour comprendre. Il n’y a rien de particulier à ce niveau.

Secteur de barre - 95.1 ko
Secteur de barre
Pas beaucoup d’espace dans la hauteur. Sur le pont, le tube de jaumière et les deux passes-coque de l’écoute de bôme.

Les passes-coque des écoutes de focs ont été placés sur une ligne sur le devant de l’écoutille de la soute à voiles. _ L’alignement correspond au couple n°2 situé juste après la flottaison.
Les passes-coque sont juste à l’avant de ce couple mais le barrot gène le libre passage des écoutes.
Pour y remédier, je colle une barre ronde de laiton à 2cm sous le barrot et les écoutes passent sous cette barre pour rejoindre leur point d’attache sur la ligne du circuit qui les commande.
Autre précaution à prendre pour éviter des sacs de noeuds dans le système intérieur : il faut placer des barres au dessus des servos et faire passer la ligne et les écoutes au-dessus. Ces barres sont visibles sur la photo d’ensemble des treuils, ci-dessus.

Une vue des passes-coque sur l’avant du voilier montre qu’ils ne sont pas trop incongrus dans l’ensemble.
Une autre photo pour montrer les poulies de renvoi des écoutes sur le pont.

Poulies de renvoi d’écoutes - 62.1 ko
Poulies de renvoi d’écoutes
Depuis les passes-coque, les écoutes de chaque foc filent par les poulies de renvoi fixées au pont.

Plage avant - 56.4 ko
Plage avant
Une autre vue sur l’avant de Tuiga

Sur la photographie qui suit, j’ai numéroté les sortie des passes-coque et les poulies d’écoute sur le pont.
Le 1 correspond à l’écoute du grand-foc, le 2 à celle du foc et le 3 à celle du clinfoc.
Le tout sur le côté babord et il en est de même pour tribord.
Le point d’amure du clinfoc passe devant le grand-foc et le point d’amure du grand-foc passe devant le foc dont l’amure passe devant le mât.

agrandir cette image
Plan de pont avant - 75 ko
Plan de pont avant
Vue sur la plage avant avec les passes-coque des écoutes de focs.

Me suis-je suffisamment fait comprendre ?
Certaines explications sont difficiles à rendre parfaitement claires.
De toute façon je suis là pour vous répondre, n’hésitez pas à me contacter
Un info qui peut intéresser certains : Je vais donc une fois de plus devoir passer à la confection des voiles.
Si vous avez des soucis à ce sujet, contactez-moi, je vous aiderais