Navimodélisme RC - Webzine de modélisme naval radiocommandé

lundi 21 août 2017

Accueil Modèles et Kits Voile radiocommandée Vapeur Plans et documentation Radio et équipement moteur Techniques de construction Nouvelles et revue de presse Galerie de photos
  Contact  |  Liens  |  Agenda  |  Plan du site  |  Groupe de discussion  

Le Marine Travelift

Échelons et rambarde

Albertus

La rambarde n’est pas présente sur tous les modèles d’élévateurs, mais c’est tellement beau, un bastingage, qu’il serait dommage de s’en passer.

Photo 1

La passerelle. La rambarde est en place. Le logo est collé (découpe laser par une société de lettrage)

Attention, pour qu’une rambarde soit belle, il est important que les chandeliers soient rigoureusement verticaux et régulièrement espacés. Après forage des trous dans la passerelle suivant un tracé au crayon,

Photo 2

La rambarde est composée de deux filières.

les fils sont enfilés dans les piliers, ce qui aide à leur alignement. Une demi goutte de cyano suffit à fixer chaque élément, bien droit dans les deux plans. Ensuite, les fils sont pliés à dimension et ré-enfilés. J’ai choisi d’utiliser de la corde à piano, plus rigide que le fil de laiton. Un petit plus : le fil supérieur est plus gros que l’autre. En ce qui concerne le collage des fils dans les filières à la cyano un truc simple pour ne pas mettre trop de colle : une grosse goutte de colle sur un déchet de carton, puis on transfère le peu de colle nécessaire à l’aide d’une pointe d’épingle, de part et d’autre de la filière. Les fils qui débordent aux extrémités sont arasés au disque à tronçonner. La peinture achèvera le scellement (pour peindre la corde à piano, deux fines couches de humbrol blanc cassé mat).

Photo 3

le fil est chauffé au rouge cerise.

Les échelons sont plus difficiles à réussir, mais là aussi il y a un truc simple : il faut recuire le fil de laiton en le chauffant au rouge, puis le laisser refroidir lentement. La mise en forme se fait à la pince, sans trop se tracasser de l’arrondi des angles. Seules les largeurs doivent être identiques. On prépare un gabarit simple en perçant deux trous correctement espacés dans une pièce métallique (ici un vieux transfo). Il faut à nouveau chauffer au rouge avant de marteler les angles dans le gabarit, car le pliage du fil l’a fait redurcir.

Photo 7

Il faut être méticuleux en tracant l’emplacement des trous sur le pilier. Une erreur de positionnement se verra très fort.

Sur le pilier, tracer deux ligne parallèles, et percer en vérifiant à l’équerre. Les échelons sont ensuite enfoncés dans les trous et collés à la cyano. La mise en peinture termine l’opération.

Photo 4

En pliant un fil recuit, on modifie l’ordre de ses mollécules, ce qui a pour effet de le faire redurcir. Si la mise en forme n’est pas terminée, il faut donc à nouveau le recuire.

Photo 5

L’échelon est enfoncé dans le gabarit.

Photo 6

On aplati les angles sur la forme avec un petit marteau.

Photo 8

Les échelons sont en place.

Photo 9

Peindre le métal n’est pas facile. L’idéal est de le dégraisser à l’acétone avant peinture Deux fines couches d’émail sont nécessaires.