Navimodélisme RC - Webzine de modélisme naval radiocommandé

vendredi 31 octobre 2014

Accueil Modèles et Kits Voile radiocommandée Vapeur Plans et documentation Radio et équipement moteur Techniques de construction Nouvelles et revue de presse Galerie de photos
  Contact  |  Liens  |  Agenda  |  Plan du site  |  Groupe de discussion  

Mini-voiliers RC

L’accastillage et les appendices

Pascal Delapierre

Le point de depart de ce chapitre : La boite-coque est construite avec des trous pour les servos et les accès et pas de tube de mât ? On peut commencer ce chapitre avant la fin des peintures / vernis.

Matériel

Tout est dans le matériel disponible.

Marchands de pêche : Le lest. On trouve des plombs de pêche - à maquereau ? - de 250, 400, 500 g (jusqu’ à 1500 g en Normandie) qui ont des formes en goutte d’eau tout à fait satisfaisantes. En ville, chercher dans le rayon pêche des grandes surfaces de sport genre Décathlon. Tant que vous y êtres, achetez aussi du fil de pêche tressé (pour le gréement) et une tête de canne a pêche en carbone si vous optez pour un safran suspendu.

Passons aux choses sérieuses !

Boutiques de cerf-volants : Le mât. Je suis maintenant conquis par le carbone, ø 4 ou 5 mm chez les marchands de cerfs-volants de sport. Cela permet de ne pas haubaner.

Boutiques de maquettisme : Safran et dérive. Du contreplaqué de luxe, 3 et / ou 5 mm en bouleau (par défaut, du bois dur, mais vous devrez alors faire le contreplaqué vous-même, et probablement le stratifier). Vous aurez aussi besoin d`un tube dans lequel enfiler le mât carbone. On peut acheter un tube alu, j’ai aussi utilisé des tubes de feutre ou de crayon bille en cas d’urgence.

Le chantier de coin. Enfin ramassez tout le fil de cuivre (fil électrique) que vous trouverez dans les chantiers voisins, pour l’accastillage, les renvois etc.

Le pied de mât

Préparer le sabot au fond de la coque, un trou circulaire renforcé dans le pont. Le tube qui contiendra le mât de carbone sera bouché au fond d’un cm de bois. Encoller à l’aradite, enfiler le tube. Mettre le mât en place aide a vérifier la quête. C’est une opération de précision : Avec un mât carbone non haubané, on ne peut plus ajuster la quête en tirant sur les haubans (il n’y en a pas). Comme le pied de mât est le point le plus sollicite, je colle souvent une rondelle à l’Araldite autour sur le pont. Mes modèles sont à balestron (voir le prochain article), et n’ont pas besoin de hâle-bas ni de vît de mulet.

La télécommande

Si la peinture est finie, on peut coller les servos dans leur logements sur le pont. N’oubliez pas de passer les câbles d’abord ! Un coup d’étanchéité autour des servos, par exemple en faisant le tour à la colle néoprène avec un petit tube de colle.

Sur les plans proposés, l’écoute est tenue sur un servo. Intérêt considérable : la force n’est pas linéaire, on peut concentrer la puissance sur les derniers cm au près.

Les courageux qui trifouillent les servos peuvent même s’offrir une fin de course en taquet de chaussure de ski, pas de consommation au près. Les anneaux de renvoi de l’écoute sont en fil de cuivre. Sa distance au pied de mât est dictée par la longueur du bras sur le servo, environ 130% de la longueur du bras. Pour un modèle étroit, comme on ne veut rien qui déborde de la coque, ce point est assez proche du mât, pas plus de 8 ou 9 cm.

Les bielles du servo de barre sont aussi en fil de cuivre !

Pour les ouvertures des piles / récepteur, je ferme à la bande adhésive.

Le lest

Découper le voile de quille dans le contreplaqué de bouleau, là offrez-vous le meilleur. Pour les tirant d’eau ambitieux et les fins de voile de quille très fins, cela ne suffit même plus, et il faut stratifier la pièce.

Marteler une entaille dans le plomb avec un tournevis pour glisser le fond, Tester en mettant la coque dans l’eau avec le lest tenu à la bande adhésive (n’oubliez pas les piles). Coller le voile de quille à l’araldite dans le lest.

Le safran

Sur les plans proposés, je me concentre sur un safran sur le tableau.

Un tube est collé au tableau AR, deux autres tronçons sur le safran de telle sorte que le bout de tube du tableau s’encastre entre les deux, on glisse une goupille dans le tout pour tenir le safran en place. Pour changer ou démonter le safran, tirer la goupille, c’est particulièrement intéressant quand on a plusieurs modèles de safran, avec et sans foil en particulier. Ces safrans à foil sont super par « gros temps ». Au près, ils tiennent l’arrière du voilier dans les surventes, et limitent le lof et au portant, ils retardent l’enfournement.

Un safran sur le tableau est particulièrement facile à demonter

À gauche le safran en place, à droite, le même démonté.