Navimodélisme RC - Webzine de modélisme naval radiocommandé

mercredi 23 août 2017

Accueil Modèles et Kits Voile radiocommandée Vapeur Plans et documentation Radio et équipement moteur Techniques de construction Nouvelles et revue de presse Galerie de photos
  Contact  |  Liens  |  Agenda  |  Plan du site  |  Groupe de discussion  

Le Marine Travelift

Palans et Trolleys

Albertus

L’échange d’ E-mails avec la société Marine Travelift au Wisconsin-USA m’a permis d’obtenir une série de plans d’assemblage du 300BM au format PDF, ainsi que quelques photos de détails. Qu’ils en soient encore remerciés. Sans cette aide, il était utopique d’espérer obtenir une ressemblance avec la réalité, tant le système est complexe. A présent, sans devenir facile, ca devient réalisable.

De chaque coté de l’élévateur (voir photo 1), la poutrelle supérieure de la structure supporte la partie fixe des palans. Fixe, mais ajustable, puisque deux ensembles sur trois peuvent se déplacer horizontalement grâce à des trolleys. Ce réglage de l’écart des sangles permet donc un ajustement personnalisé des sangles, en fonction du bateau à lever. La réalisation supposait d’utiliser des rails,... ce sont des rails de rideau qui ont été détournés de leur fonction. Afin d’avoir une représentation similaire à la réalité, ils sont fixés de côté, par deux, ce qui recrée un rail sur lequel coulisse un bout de rail auquel est fixé le palan.

Photo 2 - 12.6 ko
Photo 2
Vérin de positionnement. Le vérin déplace deux poulies par lesquelles passe un cable fixe, faisant boucle, et attaché au palan. Le déplacement des poulies déplace donc le palan.

La translation des trolleys s’effectue par un système de vérins hydrauliques qui, bien qu’animés, ne sont pas fonctionnels. En effet, sur la maquette, c’est la translation du palan qui fait bouger le faux verin, et non l’inverse.

Photo 3 - 18.2 ko
Photo 3
Piston rentré. Lorsque le piston rentre, le palan se déplace jusqu’à l’extrémité du rail.

Entre le palan avant et le palan central, un système compensateur adapte automatiquement la montée des sangles à la forme de la quille. En fait, c’est le même cable qui passe d’un palan à l’autre. En levée, la sangle de chacun d’eux s’adapte automatiquement à la coque, avant que les palans ne levent le bateau.

Photo 4 - 17.9 ko
Photo 4
hoist equalizer. La flèche jaune indique le groupe de poulies(controlées par un moteur hydraulique) qui constitue l’équaliseur

Chaque palan est commandé par un treuil, les 6 commandes étant indépendantes. Sur la maquette, afin de simplifier, la commande se fera par paire. Un prochain article détaillera le transit des cables sur la structure, entre les palans et les treuils.

Photo 1

accrochage des palans

Les rails sont en nylon, ce qui garanti un coulissement sans problèmes

Vérin de positionnement

Le cable est fixé à ses extrémités. La sortie du piston (flèche rouge) fait se déplacer le palan vers la gauche

Égaliseur de charge

Le même cable transite par les deux palans. Si le palan de droite subit une résistance (la sangle touche la quille) le palan de gauche s’adaptera