Navimodélisme RC - Webzine de modélisme naval radiocommandé

lundi 24 juillet 2017

Accueil Modèles et Kits Voile radiocommandée Vapeur Plans et documentation Radio et équipement moteur Techniques de construction Nouvelles et revue de presse Galerie de photos
  Contact  |  Liens  |  Agenda  |  Plan du site  |  Groupe de discussion  

Le Qoum 8.1

Les moteurs

Benoît Raynal

Deuxième partie de la machine, elle comporte tout ce qui est mécanique et commandes. A partir d’un plateau en polypropylène blanc qui viendra se coller au scotch double face que l’ensemble coque-jupe, je vais implanter les trois turbines et les commandes.

Sur la table, trois turbines graupner 1380 carénées, deux moteurs speed 400 6v, un moteur Speed 400 7.2v, un recepteur deux voies, deux variateurs de vitesse Av-Ar et un interrupteur à bascule.

La Sustentation

La première turbine va être découpée juste en arrière du moteur pour l’intérieur et à 2 cm de l’avant pour l’extérieur. Après soudure des fils, le moteur Speed 400 7.2 v est monté en place avec son hélice. Puis dans le trou prévue à cet effet et dans le trou symétrique que j’ai percé, je vais coller des petites tiges filetées pour le support avant.

Sur le plateau, une espèce de pyramide va recevoir l’arrière de la turbine qui sera collée à chaud. L’avant de la turbine sera soutenu par deux jambages en « carton plastique ». Les fils sortiront par des trous percés à cet effet. le fil noir vers l’arrière pour l’interrupteur et le fil rouge vers l’avant et la batterie.

La propulsion

Je monte les deux speed 400 6 v en place, je sors les fils qui seront soudés à la place des cosses des variateurs, dans les trous de fixation des turbines, je colle un bout de tige filetée. C’est prêt à être monté. Je découpe 4 triangles de « carton plastique ». Ils vont servir de support moteur latéral. Je découpe trois languettes de rigidification et deux morceaux de tube carbone (utilisé pour les cerfs-volants) ainsi que deux petits languettes pour mettre sous les turbines (elles seront collés sur le plateau mais pas sur les turbines).

Les trois turbines : vue arrière

Le récepteur et l’interrupteur de la sustentation seront derrière la turbine centrale.

Les trois turbines vues de l’avant

La rigidité des supports moteurs est renforcée par deux tubes de carbone. Il y a un petit support sous chaque groupe propulseur. On voit les variateurs en rouge et l’interrupteur de la sustentation en arrière.

Tout se colle à chaud. Une fois les deux supports latéraux et le support inférieur collés, le groupe propulseur est mis en place et collé en latéral. Puis je colle le tube de renfort avant, il vient s’enfiler sur les tiges filetées avant. Je colle la languette centrale (qui sera coupée au ras du tube après). J’ajuste les languettes latérales pour que les tiges filetées de la sustentation et celle arrière de la propulsion puisse être collées dans les compartiments de la languette. Pour finir, je colle le deuxième tube de carbone en arrière sur les languettes latérales et sur la turbine de sustentation.

Puis je soude ensemble tous les fils rouges, et tous les fils noirs en ajoutant une prise de batterie. Le recepteur, emballé dans du "plastique bulle" d’emballage sera collé au scotch double face sur la partie arrière de la pyramide de sustentation. Juste au dessus je mets l’interrupteur du moteur de sustentation pour pouvoir l’atteindre par l’arrière.

Je fais quelques essais statiques, tout semble marcher. La prochaine étape consiste à rassembler correctement les deux parties, à faire des essais sur sol sec puis sur l’eau avant de terminer la carrosserie.

Turbine de sustentation

La carrosserie a été sacrifiée pour le poids en gardant la lèvre avant pour la fixation.

Essai de sustentation

Le plateau porteur n’est pas complet et le trou dans la coque bouché avec du scotch d’emballage : mais ça marche !

Détail du support moteur

On voit le variateur sous le jambage central.

P.S. L’ensemble des photos est là, grâce à Alain : http://photos.yahoo.com/benraynal/