Navimodélisme RC - Webzine de modélisme naval radiocommandé

lundi 24 avril 2017

Accueil Modèles et Kits Voile radiocommandée Vapeur Plans et documentation Radio et équipement moteur Techniques de construction Nouvelles et revue de presse Galerie de photos
  Contact  |  Liens  |  Agenda  |  Plan du site  |  Groupe de discussion  

Le Surcouf

Mise en place du chantier et des ponts

Jean-Luc Béchennec

J’aime bien construire des coques en bois ; pas par traditionalisme mais parce que je trouve fascinant cette transformation qui abouti, à partir de planchettes 2D, à la création d’une forme 3D. La coque du Surcouf est plutôt facile à construire et ne devrait pas poser de problème, même aux débutants.

La difficulté est plutôt à chercher du côté des mâts ou des 3 mètres et quelque de rambardes qu’il va falloir souder. Une originalité est que la coque se construit pontée alors qu’habituellement le pont est posé après que la coque soit bordée. Comme nous l’avons vu dans la description du contenu du kit, la coque est composée de :
-  Une quille en deux parties (pièces 22 et 23) en samba
-  Les blocs avant et arrière (pièces 25 et 26), chacuns en deux parties en samba
-  15 couples (pièces 1 à 15), le couple 9 est en deux parties : 9a et 9b, le couple 15 aussi. Le tout en CTP 5mm
-  Les pièces donnant la forme de la poupe (pièces 20 et 21) en CTP 3mm. Pièces vrillées :-(
-  Le pont avant (pièce 16) en CTP 3mm. Pièce vrillée et arquée :-(
-  Les ponts latéraux arrières (pièces 17) en CTP 3mm. Pièces arquées :-(
-  Le bout du pont arrière (pièce 19) en CTP 3mm
-  La trappe d’accès à la radio (pièce 18) en CTP 3mm. Pièce arquée :-(
-  L’étrave (pièce 24) en CTP 3mm.
-  Les barrots en baguettes de samba 5×5
-  Les lattes de bordage en samba 2×10

Aïe, cette grande trappe risque de ne pas faire très esthétique car les joints se verrons comme le nez au millieu de la figure. Peut-être est-il possible de limiter les trappe d’accès aux roufs, de cette manière ils seront invisibles mais seuls les doigts fin seront acceptés :-)

Mise en place du chantier

Figure 1, page 2 de la notice.

C’est classique, planches de latté parfaitement planes. Je n’ai pas trouvé les épaisseurs indiquées mais j’ai réussi à dégotter une combinaison tasseau (18 mm), latté (16 mm) qui me donne les 34 mm requis. On trace en suite l’axe de la planche puis les droites perpendiculaires qui serviront à aligner les couples. La tonture de l’arrière du bateau est droite, il n’est est pas de même pour l’avant. Il faut donc mettre des cales pour donner sa courbure au pont avant. Les cales sont constituées avec des lattes de 2 mm d’épaisseur, les mêmes qui servent au bordage. Il faut des cales de 6 lattes (12 mm), 5 lattes (10 mm) et 4 lattes (8 mm). Evidemment ce sont les cotes qui comptent et non le nombre de lattes. D’ailleurs elle ne font pas 2 mm d’épaisseur et ne font pas toutes la même épaisseur. Bref, en combinant différentes épaisseurs, on y arrive à condition d’éviter de fendre les lattes. Poser un morceau de bande adhésive sur les latte afin que la colle blanche n’adhère pas. Attention, comme on le verra plus loin, les cotes pour le positionnement des couples (et donc celles des cales) sur la partie avant sont fausses. Il vaut sans doute mieux positionner les cales de manière à ce que les couples ne soient pas en porte-à-faux. Quand j’ai vu celà, il était trop tard.

Assemblage des ponts

Figure 2, page 3 de la notice

Poncer légèrement toutes les pièces constituant le pont pour faire sauter les bavures. Commencer par la trappe d’accès (pièce 18), tracer la médiane à chaque extrémité et positionner sur le chantier en alignant les tracés avec l’axe. Clouer carrément cette pièce sur le chantier. Placer par dessus une feuille de plastique découpée dans un sac de supermarché et scotcher sans tendre. De cette manière, la trappe ne peut pas se retrouver collée par erreur et le choucroutage des joints de pont pourra se faire en toute quiétude. Positionner les pièces 17 et les clouer. Si ces pièces ne veulent pas rester plaquées au chantier à l’endroit ou elle joignent la trappe, ce n’est pas grave, les barrots et les couples viendront corriger cela.

Attention : ne pas clouer n’importe où et de toutes façons pas au travers des pièces qui ne seront pas accessibles une fois le bordage en place. Utiliser des clous à tête plate et les enfoncer sur le bord des pièces comme présenté sur la photo 2. La figure 2 de la notice est d’ailleurs trompeuse, on peut voir des clous plantés sur le pont avant à des endroits qui seront inaccessibles.

Positionner la pièce 19 en la collant aux pièces 17 (placer un morceau de sac plastique sous le joint) et la clouer au chantier (voir photo 2 ci-contre). Tracer l’axe de symétrie sur cette pièce. Placer le pont avant (pièce 16) en l’alignant bien et le clouer sur les lattes. Cette pièce étant vrillée dans ma boite, elle se soulevait. J’ai donc placé le dispositif présenté à la photo 3. On perce un morceau de tasseau ainsi que le chantier. A l’envers du chantier, on pratique une saignée pour loger un clou ou une tige destiner à retenir une cordelette passée en double. Une cheville passé dans la boucle du haut, sur le tasseau sert à torsader la boucle de cordelette et donc à la tendre et à presser sur la pièce à maintenir. C’est simple et on contrôle parfaitement la force. pour démouler la coque, il suffira de couper la cordelette sur l’envers du chantier.

On trace ensuite sur les ponts les perpendiculaires pour aligner les couples. Enfin, on colle la forme de poupe (pièce 20). Avant de la coller, il faut la positionner sur le plan et tracer son axe, vérifier sa forme et sa symétrie, rectifier au besoin. Ensuite, il suffit d’aligner cet axe sur celui de la pièce 19 tout en contrôlant que la pièce 20 vient contre le trait du couple 1. Au lieu de clouer cette pièce (difficile de la maintenir dans la bonne position alors que l’on tappe dessus comme un forcené) il est préférable de la presser avec des serres-joint et/ou des objets lourds comme montré sur la photo 4.

Photo 1

Mise en place du calage pour la gaillard d’avant.

Photo 2

Les éléments du pont sont cloués sur les chantier.

Photo 3

Les éléments du pont avant sont pressés grace à une cordelette torsadée.

Photo 4

Collage de la pièce 20 sous presse.