Navimodélisme RC - Webzine de modélisme naval radiocommandé

mercredi 28 juin 2017

Accueil Modèles et Kits Voile radiocommandée Vapeur Plans et documentation Radio et équipement moteur Techniques de construction Nouvelles et revue de presse Galerie de photos
  Contact  |  Liens  |  Agenda  |  Plan du site  |  Groupe de discussion  

Le Surcouf

Montage de la charpente

Jean-Luc Béchennec

Montage de la quille

(Figures 3 et 4, page 4 de la notice)
En fait il y a trois étapes distinctes : le collage des couples 1 et 9/9bis, l’assemblage de la quille et le collage de la quille assemblée sur les couples. Les deux premières étapes peuvent être menées en parallèle. Je vais commencer par les couples. 9 et 9bis sont collés ensemble en contrôlant l’alignement de l’encoche qui reçoit la quille, l’alignement extérieur et que la longueur de débordement de 9 sur 9bis correspond bien au devers entre le pont avant et le pont arrière. Vérifier que les couples sont bien symétriques. Ensuite, 9/9bis et 1 sont collés en place en contrôlant leur axe et leur perpendicularité au moyen d’une équerre. Ne pas clouer les couples, ça abime et c’est peu précis.

Photo 5 - 17.2 ko
Photo 5
Le couple 1 est collé et maintenu
avec une cordelette.
Le nombre de tours de la cheville
permet de contrôler la tension.
 
Je montre sur les photos 5 et 6 ci-contre la technique que j’emploie pour maintenir les pièces pendant le montage. Des clous fixés sur le chantier servent de points d’ancrage à des cordelettes passées en double. On glisse ensuite une cheville entre les deux brins et, par torsion, on tend la cordelette sur la pièce à maintenir. Pour empêcher la cheville de bouger une fois la tension requise atteinte, il faut la placer de telle que sorte le chantier ou que la pièce la retienne.

Avant d’assembler la quille, il faut percer le trou qui recevra la jaumière (tube laiton Ø 4 mm). On place la partie arrière de la quille pour tracer l’emplacement du trou. Ensuite, le mieux est d’utiliser une perceuse sur colonne qui garantira un perçage bien aligné. La notice indique qu’il faut placer la pièce 21 (pièce de poupe) en dernier une fois la quille collée sur les couples. Malheureusement, la pièce 21 est vrillée. J’ai donc préféré la coller tout de suite sur la pièce 22. Retour sur le plan pour constater que la pièce 21 est dissymétrique : elle est trop large d’un côté. Une fois l’axe tracé, on reporte par symétrie la bonne courbe puis on la trace et on ponce l’excédent.

Sur une planche de latté, on trace une droite et on cloue la pièce 21 dans l’axe en glissant une feuille de plastique dessous. De cette manière, la pièce devient tout à fait plane. Ensuite, on colle la pièce 22 en controllant la perpendicularité (équerre) et l’axe grace à la droite préalablement tracée puis on laisse le tout sous presse. Une fois sec, la pièce 21, même si elle n’est pas tout à fait plane, n’est plus vrillée. On perce ensuite la pièce 21 au travers du trou déjà pratiqué dans la pièce 22 pour laisser le passage à la jaumière.

On peut ensuite assembler les deux parties de la quille en maintenant avec une série de pinces à linge et en laissant sècher bien à plat. Contrôler que 22 et 23 sont bien dans l’axe l’une de l’autre.

Retour sur le plan avant de coller la pièce 24 (l’étrave). Cette dernière doit s’insérer dans une encoche de la quille. Je positionne l’arrière de la quille et je constate qu’elle dépasse de 3mm sur l’avant.

Si l’on place la pièce 24 dans l’encoche, elle dépasse largement de l’avant du bateau. Je raccourci donc la partie de la pièce 24 qui entre dans l’encoche. Replacer l’ensemble sur le plan et positionner la pièce 24 dans l’encoche avec l’angle correct. Tracer la forme de la quille sur l’étrave, Séparer les morceaux, encoller, positionner en s’aidant du tracé puis du plan et maintenir avec des pinces à linge.

Un fois sec, on peut monter le tout sur le chantier. Tracer l’axe médian sur le pont avant puis l’emplacement de l’étrave. Biseauté l’encochee du couple 1 pour qu’il suive la pente de la quille. Coller la quille en place. Ne pas coller la pièce 21 sur le couple 1, contrairement à ce qui est dit car il faut attendre de placer les blocs arrières. J’ai utilisé la même technique (cordelettes torsadées) pour maintenir la quille en place. Pour l’étrave, les cordelettes sont placées dans le bas car autrement, elle fléchie. Voir photo 8 ci-contre. Vérifier la perpendicularité de l’étrave et l’alignement de la quille. Laisser sécher 24h.

Mise en place des couples et des blocs

(Figures 5, page 5 de la notice)
Avant tout, il faut contrôler que chaque couple est symétrique. J’emploie la méthode suivante :
-  placer le couple sur une feuille de papier et tracer son contour extérieur ainsi que l’encoche et les coins correspondant à la jonction bordage-pont.
-  Retourner le couple et faire coincider les coins.
-  Si les contours sont correct mais que l’encoche ne l’est pas, cette dernière est décentrée. En tenir compte quand il faudra l’ajuster sur la quille
-  Si les contours ne correspondent pas, il se peut que le couple soit plus long d’un côté. Essayer de retrouver le contour par rotation puis raccourcir le côté le plus long. Enfin, vérifier l’encoche.
-  Si les contours ne correspondent pas malgré des essais de rotation, rectifier le couple.

Attention : La notice comporte une erreur. Il est dit que les couples doivent être placés en avant de la ligne de référence. C’est exact pour la partie arrière (couples 1 à 8 inclus) mais faux pour la partie avant (couples 10 à 15 inclus). Si on se réfère au plan, on s’aperçoit que les couples de la partie avant doivent être placés en arrière de la ligne.

Des couples 4 à 12, le bordage le long de la quille est parfaitement rectiligne. On va se baser sur le couple 9 déjà en place pour tracer un repère : j’ai planté deux épingles dans la quille entre les couples 3 et 14 et tendu un fil pour aligner les couples. Placer ensuite les couples 1 par 1.

Rectifier leur hauteur en s’aidant du repère puis ajuster l’encoche à la quille (pour les couples 2 et 3, il faut aussi biseauter l’encoche pour l’adapter à la pente de la quille). Placer chaque couple d’équerre par rapport au pont et tracer l’emplacement sur la quille. Centrer le couple, contrôler que la quille est bien rectiligne et tracer un repère sur le pont de part et d’autre. Continuer par la partie avant en suivant la même méthode (le couple 13 doit être 0,5 mm plus bas que le repère et le couple 14, 1 mm plus bas). Si les couples arrières sont plutôt bien découpés, c’est plus folklorique à l’avant : certains sont trop bas, d’autres trop haut. En les positionnant sur le couplage du plan, on constate que le contour est ok, il faut donc les allonger ou les raccourcir par le haut mais pas rectifier leur forme.

Une fois chaque couple monté à blanc, equerré et leur position repérée sur la quille, tout enlever. J’ai commencé par l’arrière. On encolle, on place le couple, on contrôle une dernière fois son équerrage puis on installe la cordelette et on presse (voir les photos 9 et 10 ci-contre). Une fois tous les couples en place, laisser sécher 24h.

Photo 12

Les blocs arrières sont collés sur le couple 1 et la pièce 21.

On va maintenant biseauter les couples 1, 2 et 3 sur la tranche correspondant au fond du bateau pour que le bordage porte sur toute la largeur du couple. Faire de même pour les tranches latérales des couples avant. Les ½ couples 15 sont biseautés avant d’être collés sur les deux ½ blocs avant. Poncer les deux ½ blocs avant de manière à ce que le couple 15 soit vertical. Coller ensuite les blocs avant (voir photo 11) et arrière (voir photo 12). Vérifier pour les blocs arrière que la hauteur entre le pont et le bord du bloc est constante.

Photo 6

L’assemblage est couples 9 et 9bis est collé et maintenu de la même manière.

Photo 7

Collage de la quille sur la pièce 21 (la pièce 21 fixe la forme de la coque au niveau de la flottaison).

Photo 8

La pièce d’étrave est collé sur le quille et sur le pont.

Photo 9

Les couples sont insérés entre le pont et la quille et maintenu selon la même technique. Ici le couple 4...

Photo 10

...et les couples avant.

Photo 11

Les blocs avant sont collés dans l’angle formé par la pièce d’étrave et le couple.