Navimodélisme RC - Webzine de modélisme naval radiocommandé

mercredi 26 avril 2017

Accueil Modèles et Kits Voile radiocommandée Vapeur Plans et documentation Radio et équipement moteur Techniques de construction Nouvelles et revue de presse Galerie de photos
  Contact  |  Liens  |  Agenda  |  Plan du site  |  Groupe de discussion  

Informations

Création d’une ASSOCIATION DE CLASSE pour le « classe 1 Mètre »
Questions - Réponses

Frank Villette, Marc Minaud

Cet article, élaboré par les membres du Comité de Direction de l’Association de Classe 1m, est destiné à expliquer pourquoi cette association est nécessaire

Question : Tout d’abord, c’est quoi un « Classe 1 Mètre » ?

Réponse : Le classe 1 Mètre, c’est un voilier radiocommandé aux gréements monotypes dont la longueur de coque est de 1 mètre maximum. Le règlement (la jauge) qui régit ce modèle a pour objectif de faire naviguer et régater des propriétaires, sur des bateaux aux performances similaires et à un coût réduit. Pour ce faire, et sans que ceci soit exhaustif, le nombre de voie de radiocommande est réduit à deux, les matériaux utilisés pour la coque et les appendices sont réglementés, les dimensions des voiles sont les mêmes pour tous, etc, etc... Ceci permet à chacun de construire à moindre frais sont propre bateau, et s’il le souhaite d’avoir le plaisir de régater au plus haut niveau.

Q : Lors du dernier Championnat de France de Classe 1 Mètre à LA VARENNE, il y a eu une assemblée regroupant la majorité des concurrents. Quel était le but de celle-ci ?

R : La réunion a eu lieu sur l’initiative de Jacques SIMON, représentant le secteur VRC à la Fédération Française de Voile, et donc représentant de la Classe 1M. Le sujet concernait la création d’une association de classe, pour la catégorie de voilier radiocommandé « classe 1 mètre ».

Q : Justement, c’est quoi cette association dont-on parle tant dans le milieu du 1 Mètre ?

R : L’association, c’est la mise en place d’une équipe et d’une organisation, qui assureront la gestion et le développement de la classe 1 Mètre en France.

Q : Mais pourquoi est-ce nécessaire, le nombre de coureurs en 1 Mètre en France augmente et le CHF cette année fait le plein de concurrents, le système actuel semble donc fonctionner correctement, non ?

R : C’est vrai que cela ne fonctionne pas si mal actuellement en 1 Mètre. Mais une association internationale a été créée cette année sous l’impulsion d’un certain nombre de coureurs étrangers. Cette association internationale de la classe 1 Mètre impose désormais que les pays membres, dont la France fait partie, soient organisés de façon démocratique comme toute association. Or les statuts qui régissent le fonctionnement de la Fédération Française de Voile ne permettent pas de jouer ce rôle. Nous (les coureurs) devons donc nous organiser pour assurer cette représentativité. L’association est donc créée dans ce but, à savoir que chaque pratiquant de la classe 1 Mètre pourra avoir la parole dans la gestion et l’avenir de la classe.

Q : Mais pratiquement, comment cela va-t-il fonctionner ?

R : En fait, l’association internationale va fonctionner, elle aussi, comme une instance démocratique. Chaque pays se verra donc attribué un certain nombre de droit de vote directement proportionnel au nombre de pratiquants dans chaque pays. Nous avons la chance en France d’avoir, avec plus de 160 pratiquants réguliers, le même poids que l’Angleterre, et d’être à ce jour la deuxième nation au monde, ce qui nous confère une position importante au sein de cette assemblée internationale et donc un droit à être entendu.

Q : Si je comprends bien, plus nous sommes de pratiquants, plus notre pouvoir sera important dans les décisions qui concernent la classe 1 Mètre ?

R : Tout à fait, nous avons donc tous intérêt à nous regrouper au sein de cette association française et à être les plus nombreux possibles pour imposer notre point de vue sur les futures évolutions de la classe. Nous allons donc créer par le biais de cette association au niveau national une organisation démocratique qui permettra à chaque pratiquant de s’exprimer, de participer aux assemblées annuelles et de voter. Nous devrons désigner un coureur qui nous représentera au sein de cette association internationale et qui sera chargé de voter conformément aux décisions que nous aurons prises au niveau national.

Q : L’association nationale va donc permettre à chaque coureur de s’exprimer de façon indépendante des autres supports de Voile ?

R : En effet, bien que nous devions être affiliés à la FFV pour la pratique de notre sport, notre structure sera indépendante des instances fédérales et nous aurons tout le loisir de nous organiser, et d’apporter certaines améliorations, notamment dans le but que les personnes qui pratiquent la classe 1 Mètre en France soient mieux informés.

Q : Puisque l’on parle d’information des coureurs comment se fait-elle aujourd’hui ?

R : La classe 1 Mètre est une classe internationale, et en tant que telle, le développement de celle ci se fait de manière internationale. Par exemple, toutes les évolutions techniques (règles de jauge) sont décidées au niveau international par l’ISAF-RSD (Fédération internationale de voile - Division Voile Radio Commandée), puis sont retransmises pour application dans les différents pays qui pratiquent le 1Mètre. Aujourd’hui, en France, la gestion de la classe s’appuie officiellement sur le Représentant du Secteur VRC au niveau FFV, aidé du Secrétaire de la Classe, des délégués de ligue, des clubs, etc. En réalité, une équipe de bénévoles qui officient depuis de nombreuses années et dont le travail a permis l’épanouissement de la classe jusque là. Mais ces personnes ne sont pas obligatoirement des pratiquants actifs et l’expérience montre en réalité que la voile radiocommandée et notamment la classe 1 Mètre est assez mal représentée et que les informations (règles de jauge, classement, calendrier des événements...) circulent essentiellement entre les initiés et les adeptes de site internet. Par ailleurs, certaines évolutions ne sont pas toujours le reflet de ce que souhaitent les coureurs, que ces souhaits concernent la technique (règles de jauge) ou l’organisation des évènements, par exemple. L’objectif est donc de recréer une organisation propre à notre classe qui permettrait aux pratiquants de prendre en main plus directement leur destin.

Q : L’association peut-elle permettre ceci ?

R : Le but de l’association est de promouvoir la pratique des voiliers radiocommandés de la classe 1 Mètre, d’assurer le développement de la série en France et de représenter la série tant auprès des pouvoirs publics et des autorités sportives qu’auprès de l’Association Internationale de Classe. L’association s’appuiera sur une équipe composée de bénévoles ce qui permettra de répartir les différents travaux sur plusieurs personnes. Cette équipe sera indépendante et devra veiller en priorité aux intérêts de la classe (aujourd’hui, le Représentant du Secteur VRC dépend de la FFV et a donc en charge les intérêts de la FFV, ceux ci pourraient parfois être en conflit, avec ceux de la classe). Cette équipe s’appuiera sur des règles d’organisation (les Statuts de l’Association et le Règlement intérieur) et ses membres seront élus par les pratiquants (aujourd’hui, il n’existe pas de système d’expression démocratique pour les pratiquants). L’Association assurera la gestion de la classe, de ses évènements, de ces pratiquants et possèdera son propre système de communication. Tout ceci, dans le respect bien entendu des règles de la FFV et de celles de l’ISAF, comme c’est le cas pour d’autres associations de classe de voiliers grandeur.

Q : Justement, puisque nous parlons de voilier grandeurs, bien des pratiquants actuels souhaitent pouvoir continuer de pratiquer leur sport avec un budget qui reste « à la taille de leur embarcation ». L’Association ne va t-elle pas amener des dépenses supplémentaires pour ceux ci ?

R : Les membres actuels du Comité de Direction (qui se sont présentés bénévolement lors de la réunion de LA VARENNE) sont bien conscients de cette attente des pratiquants. D’un autre coté, il est impossible de faire vivre une association sans un minimum de revenus pour pallier aux frais de fonctionnement administratif de celle ci ; c’est pourquoi une cotisation annuelle sera demandée aux participants, le montant de cette cotisation étant soumis à l’approbation des membres lors de l’assemblée générale.

Q : Ne peut-on en savoir un peu plus sur le travail du Comité ?

R : Les membres du Comité travaillent actuellement sur plusieurs sujets. Il y a les statuts, le règlement intérieur, la composition des différents sous-comités, les systèmes de communications, etc., etc. L’équipe avance bien et tout le monde pourra très bientôt s’en rendre compte, je pense dès le début du deuxième semestre, lors de la mise en place du système de communication, il suffit de faire preuve d’encore un peu de patience.

Q : Pour en terminer, quels sont les membres actuels du Comité de Direction et qui pourra adhérer à cette association ?

R : Toutes les personnes, qu’elles soient des régatiers passionnés ou des modélistes préférant l’aspect loisir de cette série, qui souhaitent pratiquer l’IOM (1mètre classe internationale) à travers une structure reconnue sur le plan national et international et qui soit à l’écoute de leurs souhaits, pourront adhérer à l’association. Les membres actuels du Comité de Direction sont présentés dans l’encadré bleu en bas à droite de la page.

Ce comité de direction est intérimaire dans la perspective d’élection officielle qui pourraient avoir lieu au prochain championnat de France 2004. On ne trouve là que des pratiquants, passionnés de la Classe 1M, qui pratiquent celle ci certes au plus haut niveau, mais qui sont également présent au niveau des clubs, à l’écoute des pratiquants, toujours prêt à faire découvrir la VRC et à aider les débutants.

Avec ces personnes, l’avenir de la Classe 1 Mètre en France est entre de bonnes mains, espérons qu’un maximum de pratiquants adhèreront à cette association.

Questions et réponses de Frank VILLETTE et Marc MINAUD

Les sites à consulter :


-  L’association nationale de la classe 1 Mètre
-  L’association internationale de la classe 1 Mètre
-  La section VRC de la FFV
-  La division voile radiocommandée de l’ISAF

Document :

Jauge de la classe 1 Mètre millésime 2002 - 301.4 ko
Jauge de la classe 1 Mètre millésime 2002
Version biligue Français/Anglais, traduction avalisée par la FFV.

Jauge de la classe 1 Mètre millésime 2003 - 494 ko
Jauge de la classe 1 Mètre millésime 2003
Version anglaise uniquement. La traduction officielle est en cours.

Le Comité de Direction est aujourd’hui constitué des personnes ci après :


-  Président : Laurent CHAPELOT, assisté de Christophe COMBE et Jean Claude YON, Christophe étant également responsable du calendrier et des classements.
-  Secrétaire : Rémi BRES
-  Trésorier : Roland DEFORGES,
-  Responsable technique : Pierre MARCHAND
-  Responsable des relations internationales : Benoît CAVALIER
-  Responsable des relations avec la FFV : Philippe GOIRAND
-  Responsables du système de communication : Yves HENNETON et Camille PONTHOU
-  responsables de la promotion de la classe : Frank VILLETTE et Marc MINAUD