Navimodélisme RC - Webzine de modélisme naval radiocommandé

mercredi 20 septembre 2017

Accueil Modèles et Kits Voile radiocommandée Vapeur Plans et documentation Radio et équipement moteur Techniques de construction Nouvelles et revue de presse Galerie de photos
  Contact  |  Liens  |  Agenda  |  Plan du site  |  Groupe de discussion  

Mini-voiliers RC

La coque et le pont

Pascal Delapierre

Après avoir bien joué sur le papier, il faut cependant bien commencer la construction.

Je trace toujours le plan de pont et une coupe de la coque de profil (à l’échelle 1), avant de me lancer dans la construction. Ce plan permet de bien vérifier les emplacements, de préparer les gabarits pour le puits de dérive, etc.

Le plan de pont est particulièrement important. Ci-contre quelques plans de pont (Altimit, une évolution du premier modèle Anio, Umba et toujours Ipuda).

La coque

Les modèles non radiocommandés comme TBN peuvent très bien êtres faits en deux blocs de mousse collés de part et d’autre d’une âme de contreplaqué qui définit l’axe (voir schéma 1).

Schéma 1

Construction en mousse autour d’une âme centrale.

Les modèles RC ont besoin d’une coque creuse. Débrouillez vous ! Vous trouverez toutes sortes de descriptions sur internet, même pour la Construction en bois moule.

Tableau arrière, résine et peinture... je ne détaille pas ; Vous trouverez des dizaines de descriptions de construction de coque sur internet.

En général, la seule chose que les gens ne donnent pas, ce sont des plans. Je vous en propose donc quelques uns.

Une tentative de les proposer à l’échelle 1 (je ne garantis rien, ca peut dépendre des imprimantes) est disponible à droite (Plans de formes).

Le pont

Ne sous-estimez pas le travail du pont : il doit être précis pour prendre en compte les impératifs de l’accastillage.

Référez-vous aux plans et ne craignez rien pour les servos, j’ai fait du sous-marin avec mes modèles depuis maintenant plus de trois et je n’ai jamais eu de problème avec l’étanchéité des servos.

Pour un pont en bois, le tasseau axial sert à abouter les deux demi-ponts, à placer le pied de mât, le puits de dérive et l’anneau d’écoute. Les bords du cockpit ont aussi un tasseau pour y appuyer les feuilles de bois (de 1 à 1,5 mm), voir photos 1 et 2.

Photo 1

Photo 2

Tous mes modèles ont des gréements à balestron, cela rend l’accastillage du pont très simple : un ou deux tubes pour glisser le mât, un ou deux capots pour accéder à l’intérieur, un puits de dérive, deux anneaux pour le circuit de l’écoute, les deux servos et le safran. Tous les réglages se font sur le balestron (photo 3).

Photo 3

Pour les tubes de pied de mât, là par contre, faites attention à l’étanchéité. Pour ma part, je colle un bouchon de bois a l’araldite au fond avant de le mettre en place. Je vous propose de détailler les appendices et le gréement dans un article suivant !