Navimodélisme RC - Webzine de modélisme naval radiocommandé

dimanche 22 octobre 2017

Accueil Modèles et Kits Voile radiocommandée Vapeur Plans et documentation Radio et équipement moteur Techniques de construction Nouvelles et revue de presse Galerie de photos
  Contact  |  Liens  |  Agenda  |  Plan du site  |  Groupe de discussion  

Le Marine Travelift

Les sangles et la finition

Albertus

Les sangles de levage sont en deux épaisseurs de sergé de coton, collées à la colle pour textile, et ont comme dans la réalité une face jaune et une face écrue. Fixées à demeure aux porte-manteaux des palans, elles se séparent en deux parties inégales, la jonction ne devant pas se faire juste sous la quille du bateau levé.
fixation conforme - 3.2 ko
fixation conforme
à gauche, le modèle, à droite la réalité.
 
La largeur de 20 mm des sangles ne me permet pas de faire plus de trois brides, alors qu’en grandeur on en compte 5, mais le principe d’accrochage est conforme. Des gaines de protection habillent les sangles à hauteur des flancs du bateau, et au niveau de la quille. Afin d’encore augmenter le poids des palans, les gaines sont lestées de bandes de plomb de toiture.

Le fronton est refait d’une pièce, et un nouveau logo y est collé. Ce logo, dessiné en vectoriel, a été découpé par ordinateur chez un lettreur. A noter au passage la facilité d’ainsi obtenir le marquage précis et conforme de nos maquettes. La hauteur minimum des lettres obtenues par ce procédé est de +/-7 mm.

On reçoit un calque de transfert avec tout en place. L’épaisseur du vinyl est très faible, ne se voit pas beaucoup plus qu’en décalques, et par rapport à celles ci, l’absence de support garanti un vieillissement parfait.

Sur le Marine Travelift réel, toutes les commandes sont hydrauliques, l’huile sous pression étant véhiculée par des tubes qui courent partout sur la structure. Ici aussi il faut simplifier, l’absence de plans rigoureux ne permettant que de suggérer la chose.

Les tubes sont en alu, les attaches en papier canson noir, les coudes en fil électrique, et le tout est fixé à la Cyano.

Pour les essais en situation, je vais attendre le printemps 2004, en espérant secrètement avoir vendu la maquette d’ici là, car son encombrement de près d’un mètre cube et son poids de...32 kgs me pose beaucoup de problèmes de rangement.

Comme pour la majorité de mes maquettes, un an s’est écoulé entre la mise en chantier et la touche finale, en comptant la recherche de documentation préalable et les périodes de repos indispensables pour éviter la lassitude. Je souhaite que cette série d’articles sur un accessoire portuaire aussi peu fréquent en modélisme vous aura incité à sortir de temps en temps des sentiers battus.

3x4 sangles pour soulever 300 tonnes.

Les sangles sont gainées de protections à hauteur des flancs et de la quille des bateaux à lever.

les deux parties des sangles se désolidarisent sur le coté de la quille après dépose du bateau