Navimodélisme RC - Webzine de modélisme naval radiocommandé

mercredi 13 décembre 2017

Accueil Modèles et Kits Voile radiocommandée Vapeur Plans et documentation Radio et équipement moteur Techniques de construction Nouvelles et revue de presse Galerie de photos
  Contact  |  Liens  |  Agenda  |  Plan du site  |  Groupe de discussion  

Barge de travaux lacustres du lac Léman

L’annexe

Pierre Lafontaine

Les ouvriers travaillant sur la barge ont besoin d’une barque pour effectuer les trajets entre le lieu du chantier et le bord du plan d’eau. Fort de ce constat, il semble indispensable de réaliser cette barque pour rendre cohérent la navigation de la barge avec les ouvriers à son bord.

L’idée de départ est de construire simple et avec les moyens du bord. Une simple radio 2 voies est installée et les fonctions sont réduites à un moteur hors-bord alimenté par un contacteur pour la marche avant et un servo pour le gouvernail. La barque ne possède pas de marche arrière et fonctionne en tout ou rien pour la vitesse, qui est lente et ne pose pas de problèmes majeurs.

Construisons au plus simple

La construction se fait de la manière suivante. En s’inspirant des photos prises sur le terrain, la forme de la barque est dessinée sur des feuilles de carton léger, et les couples ainsi obtenus sont réalisés en collant ensemble des tasseaux de pin de 8mm x 8mm. On obtient des cadres légers qui donnent la forme générale, « taillée à la serpe ».

Sur un chantier en bois épais, les couples sont placés à intervalles réguliers et reliés ensemble par des tasseaux de la même dimension, afin de matérialiser la quille. Cet assemblage est réalisé quille en l’air. On obtient une ossature qui ressemble un peu à une charpente simplifiée.

Croquis 2

Réalisation de la charpente

Sur cette armature, placer des cartons et tracer sur ceux-ci la forme des bouchains qui constitueront notre coque. Une fois la forme obtenue, reporter sur de la feuille plastique de 2mm les bouchains et découper en laissant une marge de env. 1mm. Les pièces ainsi réalisées peuvent être placées sur notre armature et fixées provisoirement avec des bandes de scotch de carrossier. Commencer par les côtés, puis l’arrière et les parties avant. Faire couler prudemment de la colle cyanoacrylate dans les joints entre les pièces en évitant bien sûr, de coller les éléments de la coque sur le gabarit de montage. Laisser sécher, puis poncer les parties en raccord avec les pièces du fond.

Croquis 3

Etapes d’assemblage des bouchains

Tracer la forme du fond comme décrit ci dessus, découper la pièce et placer celle-ci en place sur la coque. Procéder de la même façon pour le collage. Une fois le montage bien sec, poncer les angles de la coque et démouler délicatement celle-ci du gabarit. Il ne reste plus qu’à constituer les renforts intérieur, les plat-bords et autre détails en profilés plastique de forme adéquate.

La coque ainsi obtenue est très légère et étonnamment rigide malgré le peu de matière utilisé pour sa réalisation.

Le moteur d’un vieux jouet fera l’affaire

Pour la propulsion, un petit moteur hors-bord récupéré sur un jouet est utilisé. Ce moteur possède la particularité de contenir les accus de propulsion dans sa partie supérieure, ce qui gagne de la place dans l’agencement intérieur de la maquette. Sur les photos de la barque originale, on peut voir à l’intérieur un grand coffre pour y ranger du matériel. La reproduction de ce coffre va nous permettre d’y loger les composants indispensables pour faire fonctionner notre unité. Il va falloir y loger : les servos de direction et de commande du moteur, le récepteur, l’accu de réception et les divers interrupteurs pour les commandes : radio, éclairage et gyrophare.

La commande de la direction est réalisée à l’aide d’un fil résistant qui passe le long des flancs de la coque pour rejoindre le palonnier du moteur hors-bord. Des ressorts garantissent la tension du fil dans toutes les positions du servo.

Croquis 5

Schéma de l’installation de commande

Les fils de connexion du moteur hors-bord passent dans la caisse où se trouve le contacteur, actionné par le deuxième servo. Une alimentation en carburant factice relie le moteur hors-bord et le réservoir placé en fond de coque. L’alimentation 6V de la radio est également utilisée pour l’éclairage, composé des feux babord et tribord et de deux feux blanc complémentaires.

Les détails pour habiller l’ensemble

Sur le portique AR, un gyrophare orange a été ajouté plus tard. Il est alimenté en 3V et est indépendant du reste de l’installation. Les piles sont cachées dans une fausse caisse à outils située à l’avant du modèle.

Le reste des aménagements est décoratif et non fonctionnel, à l’exception du chien installé sur le couvercle de la caisse. Cadeau d’une grande chaîne de fast-food dont la marque est une grosse lettre jaune sur fond rouge, cette reproduction du clochard du dessin animé Disney bien connu, a été légèrement retouché au pyrograveur pour lui donner un aspect moins lisse qu’à l’origine. Sa tête mobile est activée par le servo de direction, via une biellette de commande. Quand la barque tourne, le chien fait de même avec la tête. C’est facile à réaliser et ça fait rire les spectateurs dans les expos.

Un plongeur de chez Cap Maquettes (excellent avec ses accessoires en photo-découpe) agrémente l’avant de l’embarcation et s’apprête à plonger dans les eaux froides du Léman.

Essais sur l’eau

La navigation est comme celle de la barge du Léman, lente. Ce qui n’est pas gênant, le but étant de naviguer dans des plans d’eau de petite taille, pas besoin d’en faire le tour comme Schumi sur un circuit. La manoeuvrabilité est acceptable et le rayon de braquage est d’environ 80 cm. Un léger jeu sur la commande de direction oblige à jouer sur le manche pour corriger la ligne droite en sortie de virage, mais cela n’est pas un gros problème, vu l’usage qu’on entend faire de la barque.

Reste à pouvoir transporter la barque hors de l’eau. C’est pourquoi il va falloir réaliser un train routier, camion et remorque. C’est ce que nous verrons dans le prochain article...

Photo 6

L’ensemble « annexe-remorque-camion » prêt à prendre la route.

A bientôt et bonnes constructions navales.

Croquis 1

Réalisation des couples

Croquis 4

Coupe de la coque terminée

Photo 1

Vue de l’arrière, avec le moteur hors-bord issu d’un vieux jouet

Photo 2

Le poste de pilotage et le capitaine aux commandes

Photo 3

Vue de profil, on distingue l’usure sur la coque

Photo 4

Vue de l’avant, la coque est vraiment en mauvais état

Photo 5

Le plongeur prépare son matériel pour une plongée.