Navimodélisme RC - Webzine de modélisme naval radiocommandé

lundi 23 octobre 2017

Accueil Modèles et Kits Voile radiocommandée Vapeur Plans et documentation Radio et équipement moteur Techniques de construction Nouvelles et revue de presse Galerie de photos
  Contact  |  Liens  |  Agenda  |  Plan du site  |  Groupe de discussion  

Aéroglisseur de début

Mise en place de la radiocommande
du servo, des volets et de la protection d’hélice

Benoît Raynal

La description qui suit, décrit pas à pas les étapes de la réalisation. Les références indiquées en italique se rapportent à un album, véritable didacticiel en images, riche de plus de 100 photos. Il est consultable en cliquant ici : album

Radiocommande :

Maintenant que le moteur est fixé, il reste à monter la radio les accus et les volets.

On commence par passer les fils du moteur vers l’avant. On peut les passer à travers les canaux du carton plastique, on peut aussi envisager de les passer à travers des trous pratiqués dans le volet de répartition. Le choix va influencer la fixation de la jupe : Passer à travers les canaux nécessitera une fixation de jupe par le dessous de la coque, passer à travers le volet de répartition permettra de fixer la jupe par dessus, ce qui est nettement plus facile.

J’ai choisi une fixation par dessous, et j’ai passé les fils par les canaux du carton, en deux étapes. Tout d’abord, il faut passer de l’arrière à l’espace du répartiteur d’air. Pour cela, on pousse le fil électrique à travers l’épaisseur du carton plastique le plus près possible des bords de façon à pouvoir passer assez loin du bas de l’hélice. voir photo (28)

Vu le diamètre des fils, avec un foret de 5mm on agrandi délicatement l’espace des canaux. Une fois dans le répartiteur, on soude une rallonge assez longue à chaque fil et on recommence à passer à travers les canaux. Je n’ai pas réussi à aller jusqu’au bout, mais sous l’hélice les fils sont dans l’épaisseur de la coque. voir photo (29)

Un point d’attention : l’équilibrage du modèle se fait avec les accus ; il faut donc laisser une rallonge de 300 mm environ, avec bien sûr une prise au bout. voir photo (30)

Le récepteur de radio commande est logé sous le moteur, derrière le volet de répartition. On l’emballe dans du papier bulle pour le protéger et on le fixe avec du Tape après avoir branché le moteur et le servo. C’est arrivé à ce stade que j’ai fait mon premier essai-moteur. (PRUDENCE : l’hélice n’est pas encore protégée). voir photos (31-32)

Fixation du servo de direction :

Le support du servo est fait d’une petite bande de carton plastique de 15 canaux de large sur 16mm de haut, les canaux étant verticaux. voir photos (33-34)

Dans le canal central, par dessus, poser une vis qui prendra la fixation avant du servo, le bras de rotation étant vers arrière. On laisse un canal vide, puis dans le suivant par en dessous, à partir du logement de la radiocommande, de part et d’autre, on fixe ce support avec deux vis.

On fabrique une agrafe en corde à piano de la largeur du servo, dont les branches font sa longueur, et on vient l’enfoncer dans la bande de carton plastique. voir photo (35).Un morceau de toile isolante blanche vient bloquer le tout. voir photo (36)

A l’aide de deux morceaux de corde à piano, on fabrique les axes des volets de directions. Ils font 110mm de long. On les enfonce dans le dernier canal du support moteur dans le montant vertical, et on les descend jusqu’en butée sur la coque. voir photo (37)

On coupe une petite plaque de carton plastique de 97x57mm, en mettant de préférence les canaux parallèles à la grande longueur. Il s’agit de la fermeture du compartiment radio. voir photo (38)

Une vis par en dessous et deux vis en haut presque dans les coins, viennent terminer le travail.voir photo (39)

L’antenne est enfilée dans un canal tout le long de l’aéroglisseur.

Réalisation des volets de direction :

Les volets sont composés de deux plaques de 100x70mm, les canaux étant parallèles au petit côté. voir photos (40-41).

A 30mm d’un bord, on enfonce un morceau de gaine de câble de modélisme de 70mm de long, qu’on laisse dépasser par en dessous de 3 mm (pour mémoire, il s’agit du 9ème canal à partir de l’avant). Les axes en corde à piano rentreront sans difficulté et sans trop de jeu. A l’aide d’un autre morceau de gaine et d’un morceau de toile collante, on fera l’arrondi à l’avant des volets. voir photos (42-43-44)

On enfonce un dernier morceau de gaine dans le dernier trou supérieur du volet. Il recevra la tringle de synchronisation des volets.

Enfin, on met les volets sur leur axe respectif et on vérifie leur bonne rotation. voir photos (45-46)

Noter la hauteur du bras rotatif du servo. Pour un servo Graupner C 261 avec des bras courts, il faut faire deux trous de 1mm dans chaque volet dans le troisième et le quatrième espace après l’axe. C’est à travers ces trous que passent les fils de commande. voir photo (47). C’est du fil à réparer les jupes, mais le fil à voile convient aussi bien. On le noue sur le servo, on passe un brin par chaque trou et sur la face externe du volet (qu’on garde bien parallèle à l’axe de la machine) et on refait un nœud. voir photo (48). Un point important : il faut que la tension des fils soit correcte, juste tendu. Sinon, il faudra prévoir un petit système de tendeur ou recommencer avec un autre morceau de fil.

On fabrique une agrafe grand modèle pour relier entre eux les deux volets : c’est la tringle de synchronisation des volets. Elle fait environ 98mm de largeur. Je l’ai fait directement mais en laissant les pattes assez longues, soit 50 mm voir photos (49-50-51)

Nouvel essai pour voir si tout fonctionne bien, en faisant toujours attention à l’hélice.

Protection d’hélice :

Nous allons fabriquer un grillage de protection : c’est indispensable pour une machine destinée à évoluer relativement près du public. J’ai récupéré du grillage pour garde manger dont la maille fait une quinzaine de millimètres. il faut tout d’abord préparer un gabarit carré de 155mm, dont on coupera les coins supérieurs. Le sommet fait 80 mm de large, puis on descend en oblique pour rejoindre le bord à 75 mm au dessus de la coque. voir photo (52).

On plie le grillage sur ce gabarit, de façon à faire une protection devant et derrière. Il faut découper le grillage de la partie arrière de façon à pouvoir passer le répartiteur d’air et le moteur. voir photo (53)

Pour l’arrière, la fixation est faite avec un morceau de corde à piano qui traverse le répartiteur d’air et le grillage, pour l’avant avec deux vis traversant deux petites cales en carton plastique de 15x15. Attention aux fils d’alimentation qui passent en dessous. voir photos (54-55-56-57)

On coupe une bande de 126x50mm avec les canaux parallèles au petit côté. On trace au centre une section de 87mm, puis en allant ver l’extérieur, de 90mm et de 77mm. Il restera de part et d’autre une petite bande qu’on ne coupera pas. voir photos (58-59-60)

Marquer les plis en écrasant la paroi d’un canal. Cette bande vient prendre place autour du grillage et sert à fermer l’extérieur de la zone de rotation de l’hélice. On la fixe à l’aide de deux vis à travers la coque en venant traverser les petites bandes qu’on a pris soin de laisser en place. voir photo (61-62-63)

La radiocommande est en place

Il s’agit un recepteur deux voies alimenté par BEC.

Le servo de direction est fixé.

Ne pas oublier de vérifier sur l’émetteur le bon sens de rotation du servo.

Les volets sont en place.

Le lien entre les volets et le servo se fera par des fils souples, et une barre de laison rigide entre les deux volets

La cage d’hélice est en place

Une protection d’hélice efficace est indispensable, surtout si l’engin évolue parfois en intérieur ou sort parfois de l’eau pour approcher le public

Pour faire joli, j’ai habillé le moteur de blanc avec de la bande toilée.

Et voilà ! la structure de la machine est terminée et tous ses éléments actifs sont en place. Il reste à positionner la batterie et à réaliser la carrosserie. C’est ce que je vous proposerai dans le prochain article