Navimodélisme RC - Webzine de modélisme naval radiocommandé

vendredi 15 décembre 2017

Accueil Modèles et Kits Voile radiocommandée Vapeur Plans et documentation Radio et équipement moteur Techniques de construction Nouvelles et revue de presse Galerie de photos
  Contact  |  Liens  |  Agenda  |  Plan du site  |  Groupe de discussion  

Hoogaars

Finitions

Albertus

Il est toujours agréable de réaliser des voiliers anciens. Les finitions sont faciles à faire, en utilisant les techniques des antiquaires : teinture, puis paille de fer, puis verni mat. Ici, par souci d’économie ( !) j’ai utilisé pour les panneaux de pavois du bois de récupération de cageots d’oranges, recouvert d’une pellicule de noyer destinée à la marqueterie.

En commencant le bateau, le défit était de ne pas dépasser 75 euros, y compris le prix du plan découvert à Redu -village du livre belge- dans les trésors de la Librairie Marine de madame Henriette Luyckx. Il faudra acheter la feuille de placage de noyer. Les mât, livarde et beaupré sont trouvés aux puces : tringlerie de rideaux en bois (les tringles, pas les rideaux !). Pour les voiles en coton, plutôt que les traditionnels vieux draps de lits, j’ai acheté de la toile de calicot, les voiles de l’époque étant très épaisses.

Le pont est latté de façon traditionnelle, cette fois c’est la finition qui est différente. Le vieillissement du cabestan par exemple est obtenu en frottant le bois avec de la pâte noire pour les poëles, puis en essuyant à la peau de chamois avant de lustrer à la brosse.

Le cabestan - 23.9 ko
Le cabestan
Sculpté en double cône à la ponceuse à bande puis usiné à la lime. Un cliquet empêche le retour

A l’origine, ces bateaux pêcheurs de moules n’étaient pas couverts, mais tous les rescapés ont été convertis en voiliers en plaisance. Le puits est donc à présent fermé par un rouf avec accès par le cockpit.

Le rouf - 30.6 ko
Le rouf
Les portes ne sont pas articulées, les charnières sont de petits bouts de tube laiton collés en place. Les volets sont en carte Evergreen structurée, peinte imitation bois. Les hublots sont en tube et en joints de plomberie

Dérives latérales - 19.9 ko
Dérives latérales
En CTP recouvert de lattes en tilleul, les dérives sont articulées sur le pavois, et relevées par un cordage.

Le pont avant

le pont est en lattes de tilleul 10x3 munies d’intercalaires en papier noir. La teinture utilisée est de la marque les anciens ébénistes, teinte-bois couleur merisier.

Le safran

Tout en CTP aviation, il a été scié en trois apres poncage puis réassemblé par chevilles et colle. Articulations en tube laiton et commande par barre franche chantournée.

Pied de mât articulé

Là on entre dans l’inhabituel ! le mât ne traverse pas le pont, il s’articule sur deux piliers qui eux s’appuient à fond de cale. La fixation de la bôme est réalisée par ligature (on y reviendra en détail).