Navimodélisme RC - Webzine de modélisme naval radiocommandé

samedi 21 octobre 2017

Accueil Modèles et Kits Voile radiocommandée Vapeur Plans et documentation Radio et équipement moteur Techniques de construction Nouvelles et revue de presse Galerie de photos
  Contact  |  Liens  |  Agenda  |  Plan du site  |  Groupe de discussion  

Le 4 Vents Atao

Modification du safran

Albertus

Afin d’obtenir une plus grande maniabilité du bateau et après divers essais effectués sur l’eau, j’ai décidé de redessiner un safran plus grand, avec surtout un déport plus important vers l’avant de l’axe.

le pointillé représente l’ancien safran, réalisé d’après le plan du bateau.Le déport vers l’avant est maintenant oblique, il est ainsi au plus près de la tuyère d’hélice.

L’ensemble a été réalisé en CTP aviation. L’avantage du ctp est la facilité qu’il donne de pouvoir facilement contrôler la symétrie des deux faces du safran par simple examen de la similitude des lignes de niveaux qui apparaissent lors du ponçage.

Le poncage du ctp fait apparaître des courbes de niveau qu’il suffira de comparer d’une face à l’autre.

Les 10 mm d’épaisseur ont été obtenus par "panneaux sandwich". L’âme centrale de 5 mm est réalisée en deux parties ce qui permet l’incrustation facile de l’axe en fil de laiton (diamètre 5). Au départ, le talon de quille avait été conçu démontable, mais la présence de la tuyère solidaire du talon rend l’opération malaisée. Aussi, j’ai réalisé le nouveau safran démontable, l’axe en fil de laiton étant fixé par vis à la palette du safran.

le nouveau safran, démontable, 1/3 de surface en plus. - 28.2 ko
le nouveau safran, démontable, 1/3 de surface en plus.
C’est la partie avant (à gauche sur la photo) qui apporte surtout le gain de maniabilité, puisqu’en rotation le safran offre plus de surface directement dans le flux de l’hélice.

le plan

L’axe (jaune) coulisse dans le safran, il est rendu solidaire du panneau par une vis de bloquage. Cette solution permet de démonter le safran sans enlever le talon de quille et donc sans être gèné par la tuyère qui passe mal l’hélice.

2,5+5+2,5=10

Le recours au principe du sandwich permet d’obtenir un parfait tunnel dans lequel va glisser l’axe du safran.