Navimodélisme RC - Webzine de modélisme naval radiocommandé

dimanche 22 octobre 2017

Accueil Modèles et Kits Voile radiocommandée Vapeur Plans et documentation Radio et équipement moteur Techniques de construction Nouvelles et revue de presse Galerie de photos
  Contact  |  Liens  |  Agenda  |  Plan du site  |  Groupe de discussion  

Le batral « Jacques Cartier »

Les superstructures
Le Pont arrière et le Bloc Passerelle .

André Guignet

Le Pont Arrière :

Cette partie du bateau est avant tout destinée à l’atterrissage d’hélicoptères de taille moyenne. Le modèle le plus caractéristique est le "Panther" ou Dauphin Marine . Les gros hélicos type Puma ou Super Frelon ont la possibilité de se poser sur l’avant du bateau. La protection autour de ce pont est faite de rambardes amovibles qui se baissent et se lèvent à l’atterrissage et au décollage des hélicoptères.
carénage du Francis Garnier  - 63.7 ko
carénage du Francis Garnier
cette image est diffusée avec l’autorisation de NET MARINE

Ce pont se trouve au dessus d’un premier pont destiné aux manœuvres et à l’entrepot de matériel .

préparation du support  de l’ancre  - 49.6 ko
préparation du support de l’ancre

C’est de cet endroit que la manœuvre de l’ancre fixée sur le tableau arrière se fait. Le bateau tire sur cette ancre larguée juste avant l’échouage pour s’éloigner du rivage lorsque le Batral est "beacher" : l’étrave du bateau étant posée sur le sable.

LA MAQUETTE

Construction des coursives

Sur les cotés de la coque sont collées deux pièces en ctp 12/10 ème, découpées et mise en forme. Ces pièces partent du bloc passerelle et filent jusqu’à l’extrémité arrière.

coursive arrière - 49.3 ko
coursive arrière

Cette coursive court sur chaque coté du bateau et se termine par un pont de rangement, où se trouvent un treuil et divers apparaux de mouillage. Toutes les pièces constituant cet ensemble seront collées sans possibilité de démontage. Seul un emplacement au centre du pont arrière sera démontable en prévision de l’installation d’un allumage électrique de fumigène simulant un feu à bord. Les ponts coursives et le pont arrière sont en ctp 3mm. Lorsque tout est en place, on peut présenter le pont hélicoptère qui se pose juste au dessus et qui prend assise sur les parois en ctp 12/10 ème, ce qui nécessitera quelques renforts afin d’assurer une bonne solidité.

le pont arrière assemblé - 42.6 ko
le pont arrière assemblé

Ces renforts seront constitués de baguettes de peuplier 3x3 placées comme montants et sur le dessus comme support au pont. A ce niveau de construction, on peut ajuster les pièces qui constituent le pont arrière mais on ne collera rien : la peinture ne peut se faire que maintenant car les pièces collées empêcheront de passer le pinceau.

Le pont Hélico

C’est une plaque de ctp 3mm. L’ensemble étant assez grand, quelques baguettes collées sur le dessous donneront la rigidité nécessaire au démontage. Il y a deux parties : une partie faisant le tour de la plate forme, une autre située au centre qui supportera l’hélico et ses mécanismes.
 
Dauphin - 3.2 ko
Dauphin
L’Hélico est un Dauphin de chez Trumpeter (firme chinoise) qui propose ce modèle au 1/48ème. Cette boite est très difficile à trouver. Si on ne peut se procurer ce kit , on peut chercher d’autres modèles (heller propose un Ecureuil bombardier d’eau , il y a aussi un hélico Bell, ou une Gazelle).

le pont hélico - 47.9 ko
le pont hélico
Remarquer les pièces d’accastillage

J’aborderai la construction de cet hélicoptère et de ses tranformations dans un article séparé, le kit étant à lui seul une maquette intérressante.

Les premiers essais seront fait avec un hélico Gazelle dont le rotor sera complètement adapté pour supporter la rotation avec un petit moteur 6v. La partie centrale de la plate forme arrière étant démontable, cela permet de préparer autant d’hélicos que l’on veut et de faire une démonstration avec celui que l’on préfère

Revenons au bateau. Les deux parties du pont seront collées et mise en place en dernier car d’autres éléments obligent à intervenir avant la fixation du pont (éclairage, cablage, rambardes).

Les rambardes du pont Hélico

Elles ressemblent un peu aux barrières que l’on trouve sur la voie publique, elles en ont les dimensions. Sur la maquette, je vais essayer de les faire mobile et de les baisser en même temps que se fera la mise en marche de l’hélico . Je vais donc assembler toutes les barrières du même coté sur une tige de cuivre de 1,6 mm de diamètre (fil électrique de 2,5). Ces rambardes sont constituées de fil de cuivre et les grilles intérieures sont taillées dans de la toile mousticaire en nylon, le tout est collé avec une nouvelle colle spéciale métal/plastique. Lorsque tout est assemblé on peut donner une première couche de peinture.

Le roof passerelle

C’est une grosse construction située à l’arrière du bateau, constituée essentiellement de parties planes, sans beaucoup d’ouvertures, mais avec de nombreux détails (rambardes, échelles, antennes, feux, lampes, haut parleurs, coffrets, fils, canalisations etc). L’ensemble sera assemblé et collé sur place (il n’y à pas de raccord visible entre la coque et ces superstructures sur le vrai), donc il faut éviter de couper la coque à cet endroit. Seul le toit de la passerelle de commandement sera démontable : on gagnera la hauteur du mat et des antennes (environ 35 cm) pour le rangement du bateau.

Peu de pièces présentent des difficultées ou nécessitent un outillage spécial (tour), seuls les canots de sauvetage et leur caisson ainsi que les canons de 20mm peuvent compliquer un peu la construction. Toutefois le niveau passerelle demandera plus de détails que le plan au 1/100ème n’en fournit. Il faudra, par exemple, fabriquer (même simplement) les essuie-glaces et leurs moteurs sur la face avant. Les différents tubes et canalisations devront également figurer sur les cotés et à l’arrière. C’est cela qui fera la valeur de la maquette : les détails. Les photos montrent très bien tous les principaux appendices à construire. Il faut un peu d’imagination et de méthode, dans la construction d’un tel modèle l’expérience est appréciable. Il faut préparer tous les panneaux et faire un montage "à blanc " pour pouvoir reprendre éventuellement l’ajustage des pièces .

premières pièces du roof - 55.7 ko
premières pièces du roof

Cet article termine le montage du pont arrière et du roof ; reste à construire le pont avant, faire le montage de la grue et des deux barges, prévoir le fonctionnement de la rampe d’accès au pont inférieur.

A découvrir dans le prochain article.

ensemble avec le bloc passerelle

les rambardes sont posées

assemblage (vue de dessus)

l’hélico Panther

Photo NET Marine

l’ensemble pour les deux cotés

assemblage des rambardes

toutes les étapes de constructionn

gabarit pour souder

ah ! les belles rambardes !

château arrière