Navimodélisme RC - Webzine de modélisme naval radiocommandé

jeudi 23 novembre 2017

Accueil Modèles et Kits Voile radiocommandée Vapeur Plans et documentation Radio et équipement moteur Techniques de construction Nouvelles et revue de presse Galerie de photos
  Contact  |  Liens  |  Agenda  |  Plan du site  |  Groupe de discussion  

Riva Aquarama

un riva de 2.50m de long (suite 1)

Joffrey Dragotta

Petit à petit, la construction de ce Riva Aquarama spécial continue. La période des examens terminée, je peux reprendre la construction là où je l’avais laissée. Dans le premier article, j’en étais resté au collage des deux pièces J. A présent, je viens de coller sur les cinq derniers couples, la première latte de bordé : Séquence émotion ! J’en ai profité pour faire des essais de ponçage et de vernissage sur une des latte de pont... et ça rend plutôt bien. je vous ferai voir bientôt ; ne vous inquiétez pas.

Cette première latte a dû être découpée sur une partie de sa longueur pour qu’elle puisse intégrer la moitié de l’aileron. Pas facile à expliquer mais la photo est parlante. Pour arriver à facilement découper la latte, j’ai tout d’abord dû faire un support permettant de fixer ma scie sauteuse par en dessous. Le système étant performant, je m’en suis servi pour découper sur toute leur longueur (2.25m) des lattes plus petites qui serviront au lattage du pont avant, le pont typique des Riva.

J’ai donc découpé ces lattes, qui sont arrondies sur deux de leurs quatre côtés (comme les coutour des portes, j’espère que vous comprenez), des petites pour le pont et des plus larges (18mm de large pour 5mm d’épaisseur) pour le bordage de la coque.

Ensuite je me suis attaqué au fond du bateau : deux panneaux de ctp (3mm) de 2.40m de long sur 35cm de large que j’ai mis en forme. Le plus difficile est de faire prendre la forme au bois, de le cintrer. J’ai eu la bonne idée de demander à la personne qui m’a fait la découpe de prendre le fil du bois dans la longueur. Premier bilan sur le poids du bateau : 7kg environ. Il me reste de la marge car j’avais estimé entre 16 et 20 kgs tout compris.

Les deux plaques de fond sont collées à l’Araldite (colle époxy) sur les quatre derniers couples ainsi que sur l’étrave pour garantir la solidité.

Huit lattes sont à présent collées sur tout le bouchain "supérieur" babord. Supérieur à quoi ? à l’aileron ! Sous l’aileron il faudra coller deux ou trois lattes environ. Sur la documentation, on recommande de coller la partie supérieure avant la partie inférieure (c’est normal c’est le moins pénible si je puis dire...)

J’ai aussi collé l’arrière du bateau, là ou les deux sorties d’échappement se feront.

J’ai profité d’une promotin au super-marché du coin pour investir dans quelques serre-joints ( 1€ la paire) ! Je suis content d’avoir fait cet achat car ces outils se sont révélés indispensables.

A ce moment, dix lattes côté babord et sept côté tribord ont été collées. Pendant que tout celà sèche lentement, je vais aborder l’aspect "mécanique" de la bête