Navimodélisme RC - Webzine de modélisme naval radiocommandé

vendredi 26 mai 2017

Accueil Modèles et Kits Voile radiocommandée Vapeur Plans et documentation Radio et équipement moteur Techniques de construction Nouvelles et revue de presse Galerie de photos
  Contact  |  Liens  |  Agenda  |  Plan du site  |  Groupe de discussion  

Yacht Windstorm 60

Plage arrière et hublots

Philippe Hof


-  LA PLAGE DE BAIN

Comme son nom l’indique, elle sert de plate forme pour se baigner mais aussi pour mettre à l’eau l’annexe.

Plan de la plage arrière - 14.4 ko
Plan de la plage arrière
Vous pouver télécharger le .PDF ci-dessous

Elle est constituée d’une face supérieure en ctp de 5mm sous laquelle on collera sur la longueur extérieure une baguette de 3x8mm, sur la longueur intérieure (coté coque) et sur les cotés une baguette 5x5mm. Il faut couper plusieurs segments sur les angles extérieurs que l’on poncera suivant la forme arrondie. On arasera ensuite ces deux pièces en sifflet de manière à venir dans l’alignement de la baguette de 3 mm d’épaisseur. Il faut ensuite disposer trois traverses en 5x5 réparties sur la longueur et poncées en pente, afin de rigidifier l’épaisseur de l’ensemble. Ces traverses dépassent de l’ensemble et c’est normal car elles devront se sceller dans les trois trous du couple 1. Pour terminer, on fermera le tout par une plaque en ctp de 1,5mm.

Montage de la plage sur le couple n°1 - 17.3 ko
Montage de la plage sur le couple n°1
Assemblage par tenons et mortaises

Il faut à présent coller la plage de bain en l’alignant sur le dessus du couple 1, face inclinée vers le bas. Les débords de part et d’autres sur la carène sont faits à partir de plusieurs baguettes superposées puis poncées jusqu’à obtenir la forme désirée. Travaillez symétriquement en vous aidant de petits gabarits. Lorsque l’on réalisera les escaliers et la porte du garage, une nouvelle épaisseur de ctp 3mm viendra s’ajouter à l’épaisseur de cette pièce. Lors des travaux de finition (et seulement à ce moment là) nous plaquerons les lattes de bois reproduisant le lattage en teck de ce type de bateau. Voir le principe des joints dans l’article Le papier Bristol

-  LES HUBLOTS

Il suffit donc de faire des trous dans la coque et d’y placer les cadres des hublots. En fait c’est quand même un peu plus compliqué : il y a sept hublots de trois dimensions différentes : quatre hublots coté tribord et trois coté bâbord. Voici un plan montrant leur position.

Emplacement des sept hublots - 15.5 ko
Emplacement des sept hublots
quatre à tribord et trois à bâbord

Il faut naturellement les disposer au milieu de chaque cabine. Pour commencer, tracer une ligne délimitant le niveau supérieur des hublots. Pour ce faire, traçer d’abord une verticale à l’axe des cabines arrières, c’est à dire entre le couple 4 et le couple 5. Puis repérer 25mm par rapport au-dessus du franc bord. On fait pareil au niveau du couple 7 symbolisant l’axe des grands hublots. Veiller à ce que les grands hublots n° 2 et n°6 se trouvent parfaitement centrés sur le couple 7. Tracer enfin un troisième et dernier repère au niveau de la cabine VIP, c’est à dire légèrement en avant du couple 9 mais cette fois avec une cote de 23mm. On relie les 3 marques par un trait continu qui représente le niveau supérieur des trous à ménager.

Cotes de positionnement des hublots - 9.7 ko
Cotes de positionnement des hublots

Maintenant il faut découper les différents patrons nommés « découpe coque » pour le traçage des hublots sur la carène. On peut passer par une étape intermédiaire qui consiste à fabriquer des patrons en bois, plus facilement utilisable pour le tracé sur la carène. Il faut ensuite évider l’intérieur des arcs à l’aide d’une scie à chantourner manuelle et d’une lime pour la finition. On découpera le deuxième patron nommé « cadre intérieur » et on le reportera sur du ctp de 1,5mm. Scier tout d’abord le contour extérieur seulement et l’ajuster par rapport à son trou sur la coqueavant de le finir en évidant les parties intérieures. Le collage se fait en affleurant la pièce de bois par rapport à l’intérieur de la coque. Les deux grands hublots nécessitent de placer une petite bande verticale à hauteur du couple 7 pour parfaire son apparence.

Coupe de principe des différents cadres de hublots - 10.9 ko
Coupe de principe des différents cadres de hublots

Les deux derniers patrons servent à la découpe du Rhodoïd et du contre-cadre intérieur.

Le résultat obtenu se rapproche d’avantage de la réalité qu’une simple pièce rapportée sur le flanc. Il offre aussi l’avantage d’ouvrir aux regards extérieurs tout le futur travail que vous allez réaliser dans l’ameublement intérieur des cabines.

-  DÉCOUPE DE LA COQUE POUR LE PROPULSEUR D’ÉTRAVE

Afin d’améliorer la manœuvrabilité de la maquette, je vous propose d’y installer un propulseur d’étrave. C’est un petit moteur équipé d’une hélice emprisonnée à l’intérieure d’un tube. Celui-ci doit traverser la coque de bord à bord. Lorsque l’hélice tourne elle aspire l’eau d’un coté du bateau pour la refouler de l’autre. Cette poussée engendre un déplacement latéral de la proue vers babord ou tribord suivant le sens de rotation de l’hélice.

Gouvernail à flux transversal Graupner ref 1785 - 10.3 ko
Gouvernail à flux transversal Graupner ref 1785

Mon choix : le kit GRAUPNER (ref. 1785). Il est petit mais suffisamment puissant pour le bateau.

Nous allons le placer en avant du couple n7. On le couche, axe tube à l’horizontale, moteur au dessus.

Tracé pour la découpe des trous de tubes du propulseur d’étrave - 20 ko
Tracé pour la découpe des trous de tubes du propulseur d’étrave

Le collage du moteur à la colle epoxy se fera plus tard. Pour l’instant nous allons présenter l’ensemble et découper les orifices permettant le passage des deux tubes.

Projetter l’axe du tube sur l’intérieur de la coque de façon à déterminer le centre du trou. Percer au diamètre 7 ou 8mm. Elargir le trou à la râpe dans le sens longitudinal de la coque jusqu’à obtenir une largeur égale au diamètre du tube. Ensuite travailler suivant la pente de la carène jusqu’à ce que le tube passe au travers avec un minimum de jeu. Opérer symétriquement pour l’autre face.

Face inférieure de la plage de bain

On aperçoit les gouvernails qui seront posés par la suite. Les débords ne sont pas encore posés

Face supérieure de la plage de bain

L’intérieur de la coque est traité au verni polyuréthanne G4. Afin de rigidifier les pavois, deux petites équerres ont été collées sur le couple 1

Gros plan sur la plage de bain

On distingue très nettement les trois couches constituant la pièce :
-  ctp 5mm
-  baguettes 5x5 poncées en pente
-  ctp 1,5 mm collé suivant la pente

Découpe brute d’un grand hublot

Trous bruts de découpage à la scie à chantourner. Sur les grands hublots la partie centrale est a éliminer en ponçant : on ne peut la scier cer elle se trouve au droit du couple 7.

Un grand hublot avec le cadre intérieur posé

L’ajourage des parties centrales du cadre intérieur doit se faire avec minutie. Puis on le colle en plaçant provisoirement un morceau de bois à l’intérieur de la coque de façon à pouvoir bien plaquer le cadre au fond de son trou.

Quatre hublots à tribord

Grâce à une marque horizontale sous le haut du franc bord, les quatre hublots tribord sont parfaitement alignés. Ils correspondent à :
-  cabine maître
-  cuisine
-  salle de bain VIP
-  cabine VIP

Trois hublots à bâbord

Ils correspondent à :
-  cabine invités
-  salon
-  cabine VIP

Il y aura également trois hublots sur le roof

Détail de la mise en place du propulseur d’étrave

La pièce est posée sans ses deux tubes de rallonge. On les fixera à la colle plus tard. Remarquer que le dessus de la bride d’obturation est légèrement limé pour ne pas gêner la pose du plancher du salon.

Trous des tubes du propulseur d’étrave

On doit obtenir un trou oval. Il faut être assez précis dans les coups de râpe afin d’avoir un minimum de jeu entre la coque et les tubes. On renforcera la quille par le collage de deux goussets de par et d’autre de celle-ci

Les tubes dépassent

Sur cette photo les tubes ne sont pas encore arasés par rapport à l’extérieur de la coque. Les deux plus petites virures sont « entamées » par les trous

Prochain article
-  pose tubes d’étambots
-  pose tube de jaumière
-  finition et pose du propulseur d’étrave

Mes blogs http://yachtmodlisme.blog4ever.com/...

http://plansmodelismeyacht.blog4eve...