Navimodélisme RC - Webzine de modélisme naval radiocommandé

lundi 20 novembre 2017

Accueil Modèles et Kits Voile radiocommandée Vapeur Plans et documentation Radio et équipement moteur Techniques de construction Nouvelles et revue de presse Galerie de photos
  Contact  |  Liens  |  Agenda  |  Plan du site  |  Groupe de discussion  

Yacht Windstorm 60

Ossature cockpit

Philippe Hof


-  L’ossature

C’est toujours suivant le même procédé que sera réalisé le cockpit : ossature en CTP 5mm suivi d’un habillage en planches de samba 1,5mm. Cependant la réalisation de cette pièce est un peu plus compliquée que le roof car il faut implanter le mécanisme du toit ouvrant, pratiquer les larges ouvertures sur les flancs et raccorder l’arche radar fuyant vers l’arrière. Une belle pièce qui a nécessité plusieurs prototypes tant au niveau de l’ossature que de l’arche.

Ensemble du premier lot de pièces  nécessaires - 32.2 ko
Ensemble du premier lot de pièces nécessaires

C’est après la traditionnelle découpe des pièces : couples, traverses et renforts divers que nous assemblerons le cadre supérieur composé des deux grands longerons, traverse pare-brise et couple arrière. Il faut obtenir un parallélipipède parfait. Vérifiez que les deux longerons de toit soient scrupuleusement parallèles : le bon fonctionnement du toit ouvrant en dépend.

Perçage du cadre pour le passage de la gaine - 10.9 ko
Perçage du cadre pour le passage de la gaine

Nous devons percer en biais le coté avant gauche du cadre pour le passage de la gaine (un fils creux de Scoubidou !) qui nous permettra de manipuler mécaniquement notre futur toit ouvrant. Ensuite nous continuerons l’assemblage sur une plaque de Novopan en traçant un axe et les perpendiculaires correspondantes à la position du couple arrière, couple avant et grands pieds. Nous repérerons sur les deux couples l’axe de symétrie et collerons dans l’ordre : le montant central, les renforts de longerons et traverse, la traverse arrière ainsi que les deux goussets horizontaux.

Cadre primaire - 37.6 ko
Cadre primaire
Nous devons, pour que l’ensemble se tienne, disposer des cales sous les angles.

Une fois ce premier ensemble bien sec, c’est au tour des grands pieds de prendre place dans leurs encoches. Attention ils sont à disposer inclinés vers l’avant, car ils doivent suivent la forme penchée des vitres latérales de la timonerie. Puis nous fixerons les baguettes longitudinales basses en 5x3 ainsi que celles de mi-hauteur que nous aurons cintrées au préalable suivant le gabarit de tracé de courbe de l’ossature. C’est maintenant au tour des petits pieds et entretoises. A ce stade nous pouvons faire un essai de mise en place sur la coque.

L’aspect de l’ensemble est encore grossier et on devine mal la silhouette finale.

Nous poursuivons l’assemblage par la pose des deux montants de pare-brise légèrement cintrés et les baguettes arrières hautes cintrées. Nous pouvons disposer çà et là des goussets de renforts. Pour finir nous réalisons les deux petits cadres arrières constitués de petits morceaux de baguette 3x5 renforcés par plusieurs goussets (voir plan de détail).

Ossature complète du cockpit  - 29.1 ko
Ossature complète du cockpit
L’arrière se termine en adossant un cadre préalablement assemblé. Les deux montants sont cintrés puis collés. Une baguette 3x5 relie le grand pied au couple arrière. Ici, l’ossature complête vient d’être collée au roof

-  Le toit ouvrant

L’ossature proprement dite est maintenant finie et nous allons pouvoir fabriquer et poser notre toit ouvrant. Il est composé de deux traverses, eux flancs et un renfort central. Nous découperons également les deux glissières.

Pièces pour l’ossature du toit et de ses deux glissières - 20.3 ko
Pièces pour l’ossature du toit et de ses deux glissières
Elles comportent des rainures difficiles à réaliser à la scie à chantourner. Leur chemin est particulier car il conditionnera le déplacement du toit de façon indépendante entre le coté avant et le coté arrière

Le montage est simple : on assemble les traverses sur les flancs puis on colle le renfort bien centré par-dessus. Nous reproduirons ensuite le galbe cintré du cockpit en empilant en escalier plusieurs couches de bois et en les ponçant de part et d’autre du renfort sur les traverses. Les pare-closes pour le maintient des vitrages se fera plus tard. Sur les quatre coins du cadre obtenu, nous perçons des petits trous afin d’y loger et d’y coller les axes métalliques qui se déplaceront dans les glissières. La découpe des glissières et surtout de leur saignée et plus difficile. Après avoir collé le patron en papier sur le CTP 3mm, percez les quatre trous d’extrémité des deux saignées. Puis à l’aide d’une scie à chantourner, découpez successivement leurs deux cotés. A la fin, détourez le pourtour extérieur. On les collera à l’intérieur du cadre de l’ossature en appuis contre la traverse avant du pare-brise. Pour introduire les axes du cadre de toit dans leurs glissières, il faut forcer en cintrant les longerons.

Nous pouvons maintenant coller l’un à l’autre le roof et l’ossature du cockpit par leur couple jointif.

Les grands pieds sont inclinés vers l’avant et collés sous les renforts de longerons

L’ossature se complète par la pose des petits et des grands montants ainsi que des entretoises, d’une baguette en partie basse et d’une autre cintrée à mi-hauteur

Détail de la pièce bombée, rapportée sur la traverse arrière afin d’avoir un dessus cintré. On voit aussi la petite pièce triangulaire qui maintient l’écart entre le cadre supérieur et la baguette cintrée

Cadre de toit, partie mobile

Vue en bout de l’empilement des morceaux de bois sur les traverses afin d’obtenir une courbe

Détail d’un des quatre axes du toit

Sens de pose des flancs et des renforts centraux par rapport aux traverses