Navimodélisme RC - Webzine de modélisme naval radiocommandé

dimanche 20 août 2017

Accueil Modèles et Kits Voile radiocommandée Vapeur Plans et documentation Radio et équipement moteur Techniques de construction Nouvelles et revue de presse Galerie de photos
  Contact  |  Liens  |  Agenda  |  Plan du site  |  Groupe de discussion  

Yacht Windstorm 60

L’arche radar

Philippe Hof

L’arche, c’est le gros arceau que l’on peut voir à l’arrière des yachts. Sur les plus petites vedettes cet arceau est souvent en inox. Suivant la dimension des navires il supporte différents instruments de transmission et de télémétrie. J’ai hésité entre une arche inclinée vers l’avant et surplombant le toit de cockpit ou fuyant vers l’arrière. Finalement c’est ce second choix que j’ai retenu.

-  L’OSSATURE

L’arche est constituée de trois pièces principales : les deux montants et l’aileron. Afin d’obtenir plus facilement le bombé de celui-ci nous allons tout d’abord découper deux longerons cintrés et quatre traverses avec tenons et mortaises pour en augmenter la rigidité une fois assemblés.

L’appui sur le toit des deux montants sera à poncer suivant l’angle de pose.

Ensuite nous détourons une première planche aux dimensions extérieures de l’aileron pour y coller notre « échelle ». Puis nous ajustons les six taquets servant à arrondir les deux champs de notre aileron, trois taquets du coté proue, convexes, et trois du coté poupe, concaves. Nous finissons le coffrage par la pose de la deuxième planche et des deux baguettes de rives. Cette aile reposera sur les montants grâce à quatre pattes en forme de C. Deux petites à l’avant et deux plus grandes à l’arrière, de manière à donner une inclinaisons vers l’avant à l’arche.

Ossature de l’aileron seul avec son habillage. Le bombé n’est pas représenté

Pour bien maintenir les baguettes de rives en place lors du collage, nous pouvons utiliser de simples élastiques.

Utilisation de liens élastiques lors du collage des baguettes de rive

Maintenant, nous devons coller les montants en prenant soin, d’une part, de bien poncer la partie qui viendra en appui sur le toit, et d’autre part, d’inciser dans l’épaisseur une encoche au niveau du couple arrière. Il faut naturellement travailler bien symétriquement par rapport à l’axe du bateau. N’hésitez pas à fabriquer un gabarit provisoire de montage.

Les quatre pattes de l’aileron doivent venir se positionner juste au-dessus des deux montants. L’extrémité gauche du montant sur la photo doit être poncée de façon à bien épouser le coin arrondi du toit

L’aileron se positionne tout à l’arrière des montants. Vérifiez bien que les quatre pattes reposent correctement sur les montants, puis collez.

-  L’HABILLAGE

Il nous reste à habiller les montants en plaquant deux larges morceaux de samba (épaisseur 1,5mm) de chaque coté.

La forme tordue de l’habillage nécessite une découpe grossière, suivie d’un ponçage précis suivant l’extérieur de l’ossature.

La forme sera dans un premier temps découpée grossièrement, puis affinée suivant le pourtour de l’ossature. On colle en pinçant à de nombreux endroits.

Un espace apparaît entre l’extrémité avant des montants et les flancs du cockpit. Nous le supprimons à l’aide de petits triangles de bois collés en escalier puis poncés. Il reste à combler le vide entre les extrémités de l’aileron et les montants, en collant des petits morceaux de bois puis en les arasant.

La dernière touche consistera à revêtir le dessus des tranches des montants. L’habillage intérieure sera réalisé au même moment que celui du cockpit, c’est à dire lorsque nous aurons fini le pont principal et son aménagement.

L’ensemble est fini, la pointe des montants est arrondie par la pose d’un petit morceau de bois découpé. Le résultat est joli, l’arche s’intègre parfaitement dans le profil du bateau

Gros plan sur l’aileron, avant la pose de la dernière baguette de rive. On voit les trois taquets pincés entre les deux planches découpées en biais

Gros plan sur les pattes en "C". La plus grande est renforcée par un gousset. Leur base sera ajustée par rapport au montant, par essais successifs

Autre vue sur le positionnement des pattes sur les montants

Aileron posé. Dans cette vue du dessus, le coté proue convexe et le coté poupe concave apparaissent nettement. De plus, la forme trapézoïdale de l’arche est compensée par des pattes de dimension différente à l’avant et à l’arrière

Détail du plan de joint entre l’habillage du flanc du cockpit et du montant

"Rustines" à coller en escalier puis à poncer pour obtenir un raccord parfait

On comble l’espace entre l’aileron et le montant en collant des baguettes de bois suivant la forme cintrée des pattes. On fini l’aspect par ponçage