Navimodélisme RC - Webzine de modélisme naval radiocommandé

dimanche 30 avril 2017

Accueil Modèles et Kits Voile radiocommandée Vapeur Plans et documentation Radio et équipement moteur Techniques de construction Nouvelles et revue de presse Galerie de photos
  Contact  |  Liens  |  Agenda  |  Plan du site  |  Groupe de discussion  

Accastillage et accessoires

Personnages ou bateaux fantômes ?

Albertus

C’est l’éternel dilemme : faut-il mettre des personnages sur nos modèles réduits ?? En fait, la réponse est toute simple : "ça dépend"

-  Attention : il en va de même pour les personnages que pour la rouille !

Avant toute chose, il faut se documenter ! Avoir bien regardé, pour arriver à bien reproduire !!!!

Interdit de faire figurer sur un modèle digne de ce nom, un marin caricatural ou "mal foutu", sous prétexte "qu’on n’a rien trouvé d’autre" !

Si c’est pour que le personnage défigure l’aspect du modèle, il vaut mieux se passer de personnage !!

Alors comment faire ?

 
Preiser 1/48e sur un bateau 1/50e - 14.2 ko
Preiser 1/48e sur un bateau 1/50e

On trouve en magasins spécialisés des figurines pouvant être "embarquées" sur nos bateaux. En résine ou en plastique, du 1/10e au 1/100e, le modéliste naval est gâté !

D’accord, le personnage comme on voulait, habillé comme on pensait et à l’exacte échelle du bateau n’existe pas !

Eh bien tant mieux !

-  Si vous présentez quelque chose d’original, que votre originalité ne soit pas le fait d’une bourse pleine d’Euro, mais soit le reflet de votre personnalité.

Un humain qui mesurerait entre 1,65 et 1,80m pourrait se balader n’importe où sans soucis, sans attirer anormalement les regards. A l’échelle d’un modèle de bateau au 1/50e, cela donnerait un personnage qui mesurerait entre 3,3cm et 3,6cm de haut.

 
Ebloui par le flash ? - 12.8 ko
Ebloui par le flash ?
Toujours 1/48e. Dans le box, un clin d’oeil : Jolly Jumper (on est sur le Mississippi 1870)

Si nous prenons des figurines au 1/48e, elles devraient faire de 3,4cm à 3,75cm de haut. Pas de problème, on peut utiliser ce qui est proposé dans le commerce !

A l’échelle 1/20eme, cela donne des personnages qui mesurent entre 8,25 et 8,75cm

Au 1/15 cela donne entre 11 et 11,6 cm

Au 1/10eme : entre 16,5 et 17,5 cm

Des Barbies de 22cm sur un yacht au 1,8eme, ça fera des Madame de 1,75m. Mais sur un bateau au 1/10eme, des géantes de 2,20m.

Essayez aussi de respecter l’ethnie par rapport à la nationalité du bateau : les suédoises ont de plus longues jambes que les italiennes :-)

En fait, la tolérance est grande : 8 à 9 cm au 1/20e, 10,8 à 12 cm au 1/15e, 16 à 19 cm au 1/10e



-  Les bras et les jambes de la figurine ne sont pas dans la bonne position ?
-  La casquette de capitaine ressemble furieusement à une casquette de la Wehrmacht ?

... pas de problème : un coup de cutter, de papier de verre ou de fer à souder (chaud) pourra nous aider. Au bout du compte, nous obtiendrons des marins de bonne grandeur, bien proportionnés, bien habillés, présentant un mouvement de bras ou de jambes en rapport avec ce qu’ils sont supposés faire.

Soldats allemands 1944 - 25.4 ko
Soldats allemands 1944
Au 1/35e, on trouve beaucoup de ces figurines militaires, faciles à adapter. Ici sur un Smith Finland au 1/33e

Toujours pas de pub... mais :

Pour les grandes échelles : 1/25, 1/20, 1/15 et 1/10, nous trouverons chez Cap Maquette un matériel de base vraiment performant. (L’échelle annoncée n’est pas exacte : au 1/20e le marin mesure 95mm, soit 1,90 de taille moyenne ! si il s’agit d’un bateau français, il va falloir adapter)

Équipage Cap Maquette - 14.4 ko
Équipage Cap Maquette
Le contenu du sachet. Tous les éléments devront être réajustés exactement, les jointures des manches remastiquées, etc

-  En résine fine, devant être assemblées, à peindre, très fidèles et très détaillées, ces figurines proposées par Cap Maquette pourront nous procurer le matériel de base permettant toute les positions imaginables. Par rapport aux articles parus dans les différentes revues de modélisme, qui proposent notamment d’habiller une structure en fil de fer, ces figurines toute faites vont vous permettre une bien meilleure approche : en effet, les figurines Cap Maquette (de même - à d’autres échelles - que les figurines Weismuller ou Preiser) sont déjà correctes au point de vue proportions, alors que la structure en fil de fer montrée sur les revues est faite à l’oeil, sans mesures comparatives de proportions, et que le résultat obtenu donne, certes, un marin, mais dont la silhouette et l’aspect de son habillement font comprendre que le scorbut sévissait à bord depuis plusieurs générations ;-)

Il ne s’agit vraiment pas de faire de la pub pour telle ou telle maison, mais recommander à tous les modélistes des firmes sérieuses qui proposent du matériel correct, cela fait partie de mon souci.

Un marin mal fagoté, à une mauvaise échelle, peut ridiculiser votre modèle de bateau. Il en est de même en ce qui concerne l’accastillage : pas question d’accastiller notre modèle avec des accessoires hors échelle, ou non exacts en reproduction.

Comment faire : C’est tout simple !

Remarquez que j’ai dit "simple", je n’ai pas dit "facile" !

Je vais à nouveau prendre en exemple les figurines Cap Maquette. Elles sont en résine, bien finies, de couleur uniforme, jaune ou rouge ou grise, présentées en sachet contenant un tronc, deux bras, deux jambes, deux mains et une tête (ok, tout y est). Le choix des positionnements est possible : on trouve des Barreur, des Radio, des Observateur (jumelles) etc.

Varier au maximum les attitudes - 24.7 ko
Varier au maximum les attitudes
Les personnages doivent être mis en situation. Ne pas se contenter d’un qui regarde dans ses jumelles et l’autre qui parle dans sa radio. Sans accessoires, ce barreur et ce radio semblent être en pleine discussion

Le choix des têtes est également possible lors de la commande, pour ne pas avoir l’impression d’avoir embauché comme équipage une famille de jumeaux ou de quadruplés.

Ce n’est pas parce que c’est "à assembler" que cela s’assemblera sans mal !

Comme nous ont habitués les fabricants de Kits, nous ne sommes pas dans le monde de la maquette plastique où il suffit d’assembler. Ici, on construit !

Les épaules, les hanches, le cou et les poignets doivent être ajustés, les assemblages devront être remastiqués ! Ne nous plaignons pas, c’est justement ça qui est amusant dans le modélisme naval !

Lors de l’assemblage, il sera donc possible de positionner les membres légèrement différemment de ce qui était prévu par le fabricant, ou même de carrément sectionner coudes et genoux pour leur donner une autre position.

L’astuce va donc consister à choisir, dans le catalogue, la figurine dont la position se rapprochera le plus de celle que nous voulons voir adopter par notre marin. Ainsi, au moins, tous les bateaux ne présenteront pas les même personnages exactement dans les même positions guindées.

Pour repositionner correctement, il faudra avant tout se documenter. Et là, c’est bien plus facile qu’une documentation sur les bateaux, puisqu’il suffira de demander à son fils, à son épouse, à son patron ou à son voisin de table, de prendre durant un court instant telle ou telle position, afin d’en relever les grandes lignes directrices et d’en noter les proportions relatives.

Deux barreurs identiques - 22 ko
Deux barreurs identiques
Exactement les deux même personnages, mais repositionnés par découpe et remodelage des éléments

Attention à l’erreur :

Notre cerveau d’humain est conditionné par les proportions du corps humain depuis notre naissance. La moindre déformation, la moindre erreur de proportion ou d’alignement d’un membre ou d’une tête nous fera réagir.

Le plat bord du chalutier au 1/15e accuse un défaut de symétrie de 1,5 cm entre bâbord et tribord, bien malin qui va le voir !

Mais un bras de 2mm trop long, ou un cou un tantinet trop sur le côté, et notre personnage sera ridicule aux yeux de tous

La rigueur est de mise, elle est même obligatoire.


Relever les filets - 31.4 ko
Relever les filets
Ils sont deux, ils se parlent en travaillant. Soignez les expressions et les positions au maximum. Observez la réalité


Le radio - 35.3 ko
Le radio
Bras dépliés, jambe gauche profondément remodelée. Découpe dans l’aine, remodelage de la veste, création d’une fesse. Les mains sont collées en forme sur le bastingage

Tous les bateaux, de toutes les mers du monde, sont pilotés et servis par des marins en chair et en os. Mis à part les bateaux fantômes (encore que dirigés par des squelettes), je n’ai jamais vu de bateau navigant sans équipage.

Voilà,... la réponse est donnée. ...Ma réponse, en tous cas !!

Si le bateau est présenté en statique, dans le but de prouver au monde qu’on est capable (avec nos gros doigts) de reproduire en petit une certaine réalité "grandeur", ou dans le but, plus modeste, de montrer à tout un chacun comment est - ou plus souvent était ou aurait pu être - tel ou tel bateau, il est dans ce cas tout à fait normal de présenter un modèle vierge de toute vie à bord.

Modelage personnel en FIMO - 23.2 ko
Modelage personnel en FIMO
Construit sans armature en fil de fer : les vêtements sont ajoutés au fur et à mesure sur un personnage de base nu

Si le bateau se meut sur l’eau (si il navigue, quoi !) c’est différent : On est alors soucieux de présenter (au monde ébahi) tel bateau, ou tel type de bateau, un jour de sa vie, mais lors d’une sortie en mer. On cherche donc quelque chose en plus : Reproduire la vie réelle à bord du bateau ! Déjà, si il s’agit d’un bateau de travail, il ne sera certainement plus dans le même état que lors de sa sortie du Chantier Naval, où le seul truc qui clochait (visible par toutes les Robes de Cocktail et par tous les Costumes trois Pièces) était cette coulée de champagne sur sa muraille ! Les tôles se sont rouillées, les bois se sont usés, les couleurs se sont patinées. Le bateau est devenu tel que vous et moi l’avons vu, à quai, par une après-midi de vacances, dans un port ... quelque part en France ou Ailleurs ! Et c’est ce bateau "vivant" que vous avez l’intention de mettre à l’eau lors de la prochaine sortie de votre club ? Alors pas d’hésitation : le bateau sera vieilli et habité. Du moins si l’échelle le permet : Nous avons déjà parlé de l’opportunité de représenter des traces d’usure sur une maquette.

Rappelons qu’un modèle au 1/100e est visible à un mètre comme le vrai qui serait vu à 100 mètres ! On ne voit pas grand chose d’autre que la forme générale du bâtiment ! Un modèle au 1/8e sera vu à un mètre comme le vrai d’une distance de huit mètres. C’est tout autre chose : à huit mètres, on voit tous les détails !! et en élevant la voix, on peut même parler avec le patron qui est à bord ! Donc, suivant l’échelle de reproduction choisie, nous pouvons (nous devons ?) reproduire certaines choses, certains détails, qu’une plus petite échelle aurait rendus inopportuns !.

Deux modèles de veste

La veste à capuche et le ciré avec suroît. Utiliser pour les cirés de la peinture brillante, et pour tout le reste de la peinture mate. Au besoin revernir en mat

Remodelage par sectionnement

Les bras sont coupés aux coudes puis réassemblés en décalant légèrement. La taille est coupée, et, après ponçage en biais des sections, le buste est penché en avant. Une jambe est tirée en arrière, l’autre est pliée au genou. Les proportions des membres doivent malgré tout rester correctes après le remastiquage à l’enduit époxy

La position des mains est délicate

Soldat allemand 1944

Occupé à repeindre les rambardes du Smith Finland

Sur un chalutier, il faut des mouettes

...et il ne faudra pas oublier de représenter les fientes sur le pont !

Celle-ci a fait son nid dans un cordage

L’observateur

Sans retouches, comme prévu par Cap Maquette, un observateur dans le cockpit du Colin Archer

Le radio

Il a échangé son talky-walky contre un harpon. Il s’agit du marin automate décrit précédemment. Il tourne lentement la tête de gauche à droite, et lève le bras gauche par radiocommande