Navimodélisme RC - Webzine de modélisme naval radiocommandé

vendredi 28 juillet 2017

Accueil Modèles et Kits Voile radiocommandée Vapeur Plans et documentation Radio et équipement moteur Techniques de construction Nouvelles et revue de presse Galerie de photos
  Contact  |  Liens  |  Agenda  |  Plan du site  |  Groupe de discussion  

Yacht Windstorm 60

Aménagement du pont principal, canapés et tables.

Philippe Hof

Nous allons nous atteler à la partie revêtement de tous les fauteuils. Rassurez-vous, nous travaillerons sans devoir faire de coutures. A moins d’être chirurgien ou horloger, je nous vois mal faire des piqûres et surpiqûres de quelques dixièmes de millimètres de longueurs.

Les coussins de canapés

J’ai longtemps hésité sur la façon de les fabriquer. Je voulais bien sûr qu’ils ressemblent le plus possible à de vrais coussins, allant même jusqu’à envisager de les rembourrer à partir d’un matériau mou. Mais la difficulté pour les recouvrir ensuite de tissu était trop grande, et j’ai imaginé une autre technique. J’ai finalement acheté une toile plastique souple imitant le cuir d’environ 1 mm d’épaisseur, que je la collerais sur des morceaux de bois avec de la colle Néoprène. Malheureusement, après un premier essai, le résultat était décevant car on voyait tous les chants du tissu. Finalement, pour obtenir un bon aspect au niveau des joints, il faut travailler l’ensemble à partir de plusieurs pièces de façon à coller bord à bord les chants comme décrit sur le schéma ci-dessus. Grâce à cette manière de faire, nous pouvons mieux peaufiner la forme des morceaux de bois qui constituent le siège, en leur donnant un galbe légèrement arrondi, moins rigide. Nous assemblons dans un premier temps le renfort horizontal avec l’assise avant, et nous collons le tissu sur celle-ci. Ensuite, nous couvrons l’assise arrière de tissu et seulement enfin nous fixons cette pièce sur le précédent montage. Les dossiers cintrés sont fabriqués suivant le même principe : ils sont taillés dans un bloc de balsa et affinés par ponçage.

L’habillage en simili des pièces de bois se fait comme suit :
-  découper le tissu en prenant soin de laisser un débord suffisant pour bien recouvrir les cotés.
-  Encoller le tissu à la colle Néoprène
-  encoller toutes les faces de la pièce de bois qui serons recouvertes, à la colle Néoprène
-  Une fois les faces encollées complètement sèches, mettre en contact (attention, un ajustement n’est pas possible, il faut tout de suite mettre précisément en place)
-  A l’aide d’un cutter inciser soigneusement les angles et supprimers les surépaisseurs (il faut éviter les recouvrements).
-  Bien rabattre en tirant sur le tissu et en prenant un soin tout particulier à bien joindre les deux morceaux de tissu.

Remarque : Il est vrai qu’à cette échelle le dessin du simili cuir que j’ai utilisé est trop important, alors si vous avec la chance de trouver une toile souple reproduisant le cuir plus conformément à l’échelle, n’hésitez pas.

Les temps de séchage étant relativement long, travaillez sur plusieurs coussins en même temps.

Toutes les parties arrondies nécessiteront encore plus de doigté, car nous devrons bien étirer le tissu pour qu’il épouse fidèlement le bois sans se plisser. (d’ou la nécessité de travailler avec un tissu assez élastique) C’est globalement sur l’ensemble des 18 coussins (9 assises + 9 dossiers), un travail de longue haleine. Patience ! !

Les sièges de la timonerie

Ils sont au nombre de deux : celui du pilote et celui du copilote. Afin de permettre d’endurer de longues heures de navigation, ces sièges sont confortable et généreusement renforcés au niveau des maintient latéraux. Un repose-pieds est fixé sur le piétement. Ils sont recouverts du même tissu que les canapés.

Siège de la timonerie - 24 ko
Siège de la timonerie

Nous utiliserons le même procédé pour recouvrir chaque morceau de bois constituant les sièges. Toutefois la pose du tissu sur les minuscules accoudoirs demandera du doigté. Il faut être précis et travailler par étape. Nous encollons déjà le dessus de la pièce, puis une fois le tissus collé, nous nous occupons des flancs. Le dessous est fait d’une dernière pièce rapportée. Les appuie-têtes sont recouverts de deux morceaux. Le premier est collé sur la face avant et recouvre aussi les cotés, le second ne vient que sur l’arrière. Toutes ces pièces seront ensuite assemblées. Nous y ajouterons ensuite les différents éléments de détail : repose-pieds, colonne support, dossier de réglage. Le siège du copilote est rigoureusement identique.

Les tabourets de bar

Qui dit bar , dit tabourets. Très simples dans leur conception : un axe en laiton de diamètre 3 mm collé sous un morceau de tourillon de bois recouvert de tissu. Le pied d’une forme particulière doit être plié avec minutie à l’aide de pinces. Il est en fil d’aluminium de diamètre 2 mm. Travaillez avec des petits gabarits pour reproduire le plus régulièrement possible les trois tabourets.

Les tables

Il y en a deux, une dans chaque salon. Elles sont chantournées à partir de CTP 1,5mm puis équipées de leurs pieds. Ceux-ci sont en deux parties, afin d’en simuler le réglage téléscopique. Ne pas oublier de coller la petite poignée de serrage.

Table de salon - 12.8 ko
Table de salon
C’est la plus grande table, elle est supportée par deux pieds réglables en hauteur grâce à leur poignée de serrage.

Les plateaux sont recouverts de placage fin puis plusieurs fois vernis. Les pieds sont peints en aluminium mat.

Pose à blanc de l’ensemble - 91 ko
Pose à blanc de l’ensemble
J’ai masqué le sol pour appliquer plusieurs couches de blanc

Remarque : Vous avez sans doute constaté que pour le moment rien n’est peint. C’est en effet une opération que je redoute un peu, ayant peur que mes assemblages en souffrent ou se déforment. Mais il va pourtant bien falloir franchir le pas. J’ai d’ailleurs investi dans un aérographe, je vous en parlerai la prochaine fois

Prochain article - normalement, si tout va bien ! - Pose du teck avec ses tours et ses contours, et fabrication du tableau de bord et de la console avant bâbord, bien entendu avec leurs plans en PDF.

Les trois morceaux de bois composant l’assise

Un coussin d’assise est fait à partir d’un renfort en CTP 3mm et de deux pièces plus épaisses en balsa 5mm, que l’on poncera pour adoucir les cotés et former le creux central.

Ensemble complet d’une assise

Les trois pièces se positionnent comme ceci. Dans un premier temps, seule l’assise avant est collée sur le renfort horizontal, puis recouverte de tissu. Et ensuite seulement l’assise arrière préalablement recouverte du simili, prendra place à coté.

Assise terminée

L’assise est maintenant finie, il ne reste plus qu’à la coller sur sa boite d’assise. Notez la forme légèrement incurvée de l’arrière du coussin. Lors de la découpe du surplus de tissus dans les angles soyez le plus précis que vous pouvez de manière à obtenir des joints les plus discrets possibles.

Ensemble des gabarits d’assises

Les fichiers PDF des gabarits sont à ajuster par rapport aux boites d’assises déjà en place sur le pont principal

Zoom accoudoir

La pose du tissu sur les minuscules accoudoirs demande de la précision et de la patience. Notez la découpe du tissu dans les angles. Sur celui de gauche on voit la tranche du tissu de la face inférieure tandis qu’elle est invisible sur celui de droite. C’est bien entendu pour ce dernier procédé que nous opterons.

Dos des sièges pilote et copilote

Ces sièges ne sont pas uniquement fait de bloc de tissu mais comporte tout une ossature caréné à l’arrière par une pièce plastique.

Pied de tabouret de bar

Les pieds sont en métal à peindre en couleur chrome.