Navimodélisme RC - Webzine de modélisme naval radiocommandé

lundi 23 octobre 2017

Accueil Modèles et Kits Voile radiocommandée Vapeur Plans et documentation Radio et équipement moteur Techniques de construction Nouvelles et revue de presse Galerie de photos
  Contact  |  Liens  |  Agenda  |  Plan du site  |  Groupe de discussion  

Yacht Windstorm 60

Aménagement du pont principal : plancher en teck et tableau de bord

Philippe Hof

Nous allons poursuivre les finitions à l’intérieur du cockpit avec la pose du plancher en teck, puis la fabrication et la mise en place du tableau de bord et de la console bâbord.

Pose du teck

Là encore, c’est un travail long et précis à réaliser. Le plancher est fait de baguettes d’acajou de 1,5x5 mm. Après la pose des premiers éléments, il s’est rapidement avéré que la teinte de l’acajou était trop foncée par rapport au teck dans la réalité. Je vous conseille donc d’employer du poirier, nettement plus clair.

Nous commençerons par coller toutes les baguettes longeant les parois et les meubles (assises de canapé et bar).

Pose des baguettes de périphérie - 31.7 ko
Pose des baguettes de périphérie

Chaque angle, droit, ouvert ou fermé, oblige à couper en onglet en insérant un petit bout de papier canson noir dans le joint. Pour les parties cintrées, il faudra fabriquer les pièces par découpe et ponçage, les unes après les autres. Nous pouvons ensuite débuter la pose des lattes, longitudinalement, depuis l’axe du navire vers les cotés. Le calfatage (joint noir entre chaque latte) est en papier Canson noir de 240gr. Nous le recouvrirons de vernis dilué 50/50 à la térébenthine. Cela permet d’éviter l’effilochage du papier pendant le ponçage (Voir article d’Albertus sur le bristol

Astuces

Les parties cintrées demandent des baguettes de largeur plus importante qu’il faudra ensuite poncer pour leur donner le galbe désiré. J’ai donc collé deux ou trois morceaux les uns à cotés des autres en fonction des rayons et des longueurs des arcs. Et pour qu’ils restent bien solidaires, je les ai collé sur une fine feuille de papier.

La pose du calfatage est faite avec de fines bandes de papier Canson 240gr coupées au cutter, légèrement plus large que l’épaisseur de vos baguettes. Je les colle contre chaque latte déjà mise en place sur le plancher.

Lorsque vous arrivez à la pose de l’avant-dernière baguette, il faut coller le calfatage sur la latte de bois avant de coller celle-ci sur le plancher. De cette manière, il ne reste plus qu’à insérer le dernier morceau de bois sans se préoccuper du calfatage puisqu’il est déjà mis en place.

Il en va de même pour les joints transversaux entre deux lattes. Mieux vaut coller le petit morceau de papier avant de fixer la baguette sur le plancher.

Plancher de salon en cours - 43.7 ko
Plancher de salon en cours

Escaliers

En ce qui concerne les escaliers, nous posons en guise de nez de marche une latte transversalement sur chaque marche. Ensuite, on comble la surface centrale en disposant les morceaux de bois toujours bien dans l’axe du navire.

-  Plage de bain

La plage de bain est à recouvrir entièrement en prenant soin de contourner la trappe de l’échelle de bain et de bien diviser l’appui solidaire du capot de garage. Il n’y a pas de teck sur les passavants, ils seront simplement recouvert de papier abrasif (grain 120 collé puis peint en blanc), afin de simuler le revêtement antidérapant que nous pouvons apercevoir sur les derniers modèles.

Le tableau de bord

D’inspiration italienne (eh ! oui, ils ne font pas que de belles voitures !) le tableau de bord est de forme circulaire avec une visière. Il est sur deux plans. Le petit volant sport est supporté par une colonne centrale. A droite de celui-ci, les deux commandes des gaz moteurs ainsi que la console de pilotage automatique et le compteur de vitesse. A gauche nous trouvons le petit joystick de commande du propulseur d’étrave, plus une série d’interrupteurs, avec, au dessus, le synopsis représentant le bateau. Plus haut, sont placés l’écran de navigation et le radar, avec, au centre, la boussole. Enfin, sur le plan incliné haut, sont disposés tous les voyants concernant les moteurs : régime, température d’eau, pression d’huile, niveau de jauge, etc. Nous commençons par la partie basse qui est fabriquée à partir d’un bloc de balsa, plus facilement usinable à l’huile de coude. Une embase de dimension réduite doit faire le raccord entre ce morceau et l’arrondi du tableau avant. Nous devons faire une encoche centrale au travers de laquelle la colonne de direction se positionnera.

Ensemble d’appareils à disposer sur le tableau de bord - 9.9 ko
Ensemble d’appareils à disposer sur le tableau de bord

Une troisième pièce à découper de forme circulaire se colle, légèrement en retrait, coté pare-brise. Sur sa face de lecture, on ajoute un morceau sur lequel prendront place les deux grands écrans. Il ne faut pas oublier de découper la petite pièce centrale sur laquelle viendra la boussole. Tous les compteurs seront placés dans la partie supérieure, de façon symétrique. Nous allons maintenant recouvrir le tableau-de-bord de tous les appareils de mesure et contrôle. Afin de ne pas travailler au hasard, j’ai téléchargé le catalogue complet de la société Simrad, spécialisée en télémétrie navale. J’y ai repris les photos et les dimensions des appareils qui nous intéressent.

Variante d’écrans possibles sur le navigateur - 38.3 ko
Variante d’écrans possibles sur le navigateur

Chaque appareil demande de la minutie, et nous reproduirons les écran en réduisant les images ci-dessus et en y plaquant une fine feuille de plastique transparent (emballage de jouet). Le contour des écrans est fait d’un morceau de ctp de 1 mm d’épaisseur. Nous pouvons, si nous voulons pousser le réalisme, reproduire les touches avec du papier bristol.

Ecran de navigation - 31.3 ko
Ecran de navigation

J’ai essayé de faire le volant à partir d’un rond d’aluminium d’environ 2 à 3 mm de diamètre, mais en vain ! Je ne suis décidément pas trop doué dés que je m’écarte du travail du bois ! J’ai finallement utilisé du CTP de 3 mm, que j’ai usiné à l’huile de coude. Le résultat est plus que satisfaisant ! Pour obtenir un réalisme de bonne facture, j’ai usiné en plusieurs parties la colonne de direction et son volant : la colonne, le moyeu du volant, la jante et le volant. Les poignées de gaz et autres accessoires sont à assembler grâce au Système D : récupération de divers objets en métal ou en plastique. A vous d’ouvrir l’œil pour repérer LA petite pièce la plus ressemblante possible avec le modèle. Bonne chasse !

La console bâbord

Elle permet de déposer divers objets lors de la navigation, ainsi que les verres et les bouteilles.

C’est un assembalge de trois pièces :
-  Une inférieure, en balsa, qui reprend la forme courbe du tableau avant, à affiner par ponçage.
-  Une intermédiaire, en contre-plaqué épaisseur 1,5 mm
-  Un cadre biseauté, pour finir.

Nous ajouterons encore une main-courante sur tribord, pour faciliter la descente vers les cabines. On peut également déposer sur la console, un magasin ou d’autres objets.

Préparation des parties cintrées

Pour obtenir des baguettes cintrées d’une seule pièce, nous en collons plusieurs, l’une à cotés de l’autre, sur un fin papier, avant de les poncer en arrondi.

Planchers terminés

Les planchers de timonnerie et de salon sont achevés avec tous les contours, passons aux escaliers

Empreinte bar

La partie la plus délicate à usiner : le contour du bar. Beaucoup de pièces cintrées à assembler.

Plancher de plage arrière

De la même manière que précédement, on commence par la pose des baguettes de périphérie, avant de remplir les surfaces.

La plage arrière terminée

Voici le résultat ! on peut y voir la découpe de la trappe de l’échelle de bain, ainsi que les trois parties distinctes de la plage arrière.

Tableau de bord Baia Atlantica

Voici le tableau de bord dont je me suis fortement inspiré. Il est tout en rondeurs, bien dans le style du bateau.

Premières pièces du tableau de bord

Il a fallu une dizaine de pièces pour fabriquer le tableau de bord en balsa et ctp

Ecrans de navigation

Constitués de petits morceaux de ctp 1mm qu’il faut soigneusement ajourer. Attention aux doigts

Tableau de bord en finition

Le voici peint et verni brillant, excepté le volant qui restera mat. Il faut encore y mettre les fond d’écrans, le synopsis, les manettes de gaz et la visière.

Console bâbord

La console, avant et après peinture. Il ne lui reste plus qu’à recevoir une poignée de maintient sur tribord et un magasine

Prochain épisode : les bain-de-soleil avant et arrière ainsi que le portillon de sécurité tribord.

Mes blogs http://yachtmodlisme.blog4ever.com/...

http://plansmodelismeyacht.blog4eve...