Navimodélisme RC - Webzine de modélisme naval radiocommandé

dimanche 30 avril 2017

Accueil Modèles et Kits Voile radiocommandée Vapeur Plans et documentation Radio et équipement moteur Techniques de construction Nouvelles et revue de presse Galerie de photos
  Contact  |  Liens  |  Agenda  |  Plan du site  |  Groupe de discussion  

Sous-Marin "Requin R63"

Mes débuts

Teba

Cet article commence par ma première rencontre de sous-marins, le résinage de la coque et le pendule de plongée.


Septembre 2000, la découverte ! Après avoir lu dans une revue de modélisme un article annoncant une rencontre de sous-marins à Pégomas(06), assez loin de chez moi (224 km), bien entendu je m’y suis précipité et j’y ai tout appris ou presque en discutant avec tout le monde. J’y suis allé avec mon sous-marin peint en blanc avec de la peinture à l’huile et l’installation intérieure à faire entièrement.

Je possède très peu de photos de ce moment là, je vous les livre en totalité.

Excusez la mauvaise qualité des images, à l’époque je n’avais qu’un appareil photo jetable.

Pégomas 2000 - 38.8 ko
Pégomas 2000
Le R63 avec la coque peinte à la peinture à l’huile blanche

Je reviens maintenant tous les ans à cette rencontre et je suis inscrit dans cette amicale (ce n’est pas un club). Nous n’avons pas de local, et à cause de la spécificité de notre discipline nous sommes disséminés un peu partout. Mais nous essayons de nous réunir de temps en temps.

Chez moi - 59.8 ko
Chez moi
Le R63 toujours blanc

Chez moi - 49.3 ko
Chez moi
Le modèle terminé

RESINE

De retour chez moi, mon premier travail a été de recouvrir la coque du R 63 de résine polyester et de tissu de verre, méthode beaucoup plus moderne que l’huile de lin et qui m’assure une étanchéité totale.

Nouveau travail que je ne connaissais pas, et avec le recul je dirais qu’il faut faire bien attention dans les coins et les contours du tube d’étambot ainsi que près des supports du gouvernail de direction : bien plaquer le tissu de verre et le faire déborder généreusement.

Moi, je n’avais pas fait correctement tout cela et l’eau s’est infiltrée à l’arrière, entre le tissu de verre et le bois. Elle a fait gonfler le bloc de bois, et la résine s’est fendillée.

J’ai été dans l’obligation de refaire tout l’arrière bien comme il faut, et depuisje n’ai plus de soucis.

Ensuite ponçage, masticage, ponçage etc... Et première peinture. Vous pouvez voir sur les photos le sous-marin nu. La peinture noire est satinée, plus tard elle sera brillante.

Exposition - 38.8 ko
Exposition
Avec peinture noire satinée

PENDULE

Le requin R63 est prévu pour une plongée dynamique (pour les néophytes, cela veut dire qu’il plonge uniquement sous l’effet de sa vitesse et l’action des barres de plongée). À l’arrière, les gouvernes sont actionnées par un bloc de plomb qui agit comme un pendule en entrainant la commande des gouvernes qui controlent l’assiette du sous-marin.

Le plan d’origine - 93.1 ko
Le plan d’origine
Vue du pendule

Ce système fonctionne très bien,. J’ai vu naviguer le R63 d’un ami modéliste équipé avec ce pendule, et je doit dire que j’ai été étonné de la facilité avec laquelle s’effectue la plongée. Par contre, il faut une certaine distance pour que le sous-marin plonge.

L’inconvénient de la plongée dynamique c’est que l’on ne peut pas s’arrêter sous l’eau : quand le sous-marin n’a plus de vitesse, il remonte à la surface. C’est aussi une sécurité.

Avec un ballast la plongée est plus réaliste : il est possible d’arrêter le sous-marin entre deux eaux ou de le poser sur le fond.

Si le sous-marin est bien étanche on peut le laisser au fond le temps que l’on veut, et là c’est un vrai plaisir, une satisfaction immense, mais il faut avoir confiance dans le travail que l’on a fait.

Donc, plongée dynamique ou statique, cela dépend des goûts de chacun et de ce que l’on désire. La technique n’est pas la même, il faut faire un choix.

JOINT

Pour faire le joint des trappes de visite, j’ai effectué plusieurs essais. D’abord un joint en caoutchouc découpé dans une chambre à air de camion, puis un joint silicone blanc que j’ai adopté définitivement.

Le joint - 52 ko
Le joint
Sur le pont, on distingue à l’avant le joint noir (chambre à air de camion) et à l’arrière le joint blanc (silicone)

Le sous-marin assemblé - 27.2 ko
Le sous-marin assemblé
La coque est résinée et peinte

Notre bannière - 48.2 ko
Notre bannière
Amicale des Modélistes Sous-Mariniers du Sud de la France

Pégomas 2000

L’arrière du R63 avec les superstructures

Pégomas 2000

L’avant du R63

Pégomas 2000

Tout blanc avec les superstructures

En exposition

Une autre vue avec peinture satinée

Le plan d’origine

Le pendule vu de face avec le tube d’étambot au milieu

Le plan d’origine

Le pendule vu de dessus

Les premiers joints

réalisés en chambre à air de camion

Le R63

Dans son élément

Dans le prochain article je vous parlerai des ballasts.