Navimodélisme RC - Webzine de modélisme naval radiocommandé

mercredi 20 septembre 2017

Accueil Modèles et Kits Voile radiocommandée Vapeur Plans et documentation Radio et équipement moteur Techniques de construction Nouvelles et revue de presse Galerie de photos
  Contact  |  Liens  |  Agenda  |  Plan du site  |  Groupe de discussion  

Les colles

Les colles : récapitulatif rapide

Philippe Hof

Bien que ne me considérant pas comme un modéliste expérimenté, je peux vous livrer le fruit de mes constatations sur l’emploi d’un produit couramment utilisé dans notre hobby : la colle

Pour le débutant, déterminer quelle colle utiliser dans un cas bien précis peut paraître difficile. A mes débuts je me suis souvent posé la question. Voici donc un petit tableau regroupant les quatre principales colles que j’ai utilisées pour mes divers assemblages lors de la construction du yacht Windstorm.

-  La colle blanche

La plus employée à été sans conteste la colle blanche, donc la colle à bois ou plus précisément la colle vinylique (puisqu’il existe d’autres colles à bois !). Elle existe en séchage standard ou rapide, mais surtout en deux qualités : la D2, normale, et la D3 qui résiste à l’eau. C’est bien sur cette qualité qu’il faudra choisir, étant bien entendu que résite à l’eau ne veut pas dire qu’elle supportera un contact permanent avec l’eau. On la trouve dans les magasins de modélisme mais aussi en grandes surfaces de bricolage, en petits conditionnements et en bidons d’un litre. Ayant testé les deux je dois vous avouer que je préfère les petits bidons. Je les trouve plus pratiques d’emploi. C’est peut être une fausse impression, mais ils sont en tous cas plus facile à manipuler. J’utilise cette colle pour tous les assemblages bois/bois, mais aussi pour recouvrir certaines surfaces de papier bristol. On peut ajuster les pièces sans crainte pendant plusieurs dizaines de secondes. Une fois complètement sèche, on obtient une excellente résistance. Elle est vendue à un prix raisonnable. On peut nettoyer le pinceau, si vous devez en avoir besoin, ou les coulures immédiatement avec de l’eau, tout simplement. Un truc à propos de cette colle pour obtenir une meilleure résistance à l’eau : appliquez une mince couche sur une seule surface et laissez agir 2 à 3 minutes avant d’assembler. Il faut absolument presser pendant une trentaine de minutes. Utilisée diluée par moitié d’eau et mélangée à de la fine sciure de bois, elle formera en séchant une croûte très solide utilisée par certains pour consolider les coques par l’intérieur

-  La colle époxy

Elle se présente sous forme de deux tubes-seringues, l’un étant le durcisseur et l’autre l’adhésif. Il faut mélanger intimement les deux produits en quantité égale. On en trouve dans les magasins de bricolage en plusieurs temps de séchage, rapide, moyen ou lent. Si vous le pouvez préférer le lent, plus solide une fois la colle prise. Cette colle accepte les vibrations. Elle permet également l’ajustement précis des pièces à assembler. Je fais mes mélanges sur une petite chute de bois à l’aide un petit bâton. Ces objets seront bons pour la poubelle, impossible à nettoyer ! donc pinceau à éviter. On l’utilise en théorie pour des assemblages de matériaux différents ou pour augmenter la résistance des assemblages. Je l’ai employé pour fixer mes tubes d’étambots, de jaumière et mes deux tubes de propulseur d’étrave. C’est une colle qui résiste à l’eau et qui est assez épaisse donc apte à boucher des interstices. Idéale donc pour tous ce qui perfore la coque. La colle ne sèche pas, elle polymérise. C’est à dire qu’elle durci par réaction chimique, d’où l’importance du parfait mélange des deux composants. Ne nécessite pas de mise sous presse.

-  La colle Néoprène

Elle est aussi appelée colle contact. Elle ne permet aucun réglage : On appliqu une fine couche sur les deux surfaces à assembler, et on laisse sécher parfaitement (de 10 à 30 minutes) Il faut ensuite assembler de façon très précise, car, une fois les deux pièces en contact, la prise est immédiate. Cette colle est très utile pour assembler des matériaux souples. Je l’ai utilisée pour appliquer tous mes tissus de canapés, matelas de bain de soleil et sièges de timonerie. Deux versions sont disponibles, en gel ou liquide. Pour les petites surfaces, je préfère la version liquide. Il faut bien prendre soin de refermer correctement le bouchon du tube pour une plus grande longévité du produit. De plus, il ne faut pas le stocker dans un endroit trop sec ni chaud. Pour exemple, mon père en range dans son garage en sous-sol sans problème pendant plusieurs mois, et à l’inverse j’en avais mis dans mon atelier chauffé par le sol ; résultat, un mois à peine après la première utilisation, la solution s’est gélifiée au point de devenir inutilisable ! donc méfiance. Je l’ai appliquée avec un petit pinceau raide que je nettoie avec du diluant cellulosique. Un truc à propos de cette colle : Ce n’est pas la durée de mise sous presse qui augmente la solidité, mais la force de pression. Idéale pour coller le simili-cuir en forme, car les vapeurs dégagées rendent la matière très souple. Dans ce cas on utilise la colle en gel sur une seule face (le tissus) et on applique immédiatement en maroufflant.

-  Colle Cyanoacrylate

On la trouve en grandes surfaces de bricolage en petit tube de 2 ou 3 gr, de marque Loctite ou autre. Elle est très chère (jusqu’à 5 euros le petit tube). Dans les magasins de modélisme, on trouve des grands conditionnements (28gr) pour moins de 10 euros. Sa prise est presque instantanée. Je l’emploie pour fixer de petites pièces d’accessoires qui ne seront plus manipulées par la suite. L’assemblage est très cassant. Il faut absolument que les deux surfaces soient bien en contact entre elles. Elle peut être aussi utilisée quand une pièce doit être contrainte à une position malgré sa résistance élastique et ce sans pinces pour la maintenir. Je sais que certains modélistes emploient cette colle sur du papier ou du bristol en imbibant le support pour le rigidifier. Personnellement je ne l’ai jamais fait. Un truc a propos de cette colle : dans la marque ZAPF et dans la marque FLASH (vente en magasins de modélisme en trois grandeurs de flacons) la colle est présentée sous trois fluidité : normale, épaisse et fluide. Elle prend (encore) plus vite en air humide. On peut la charger avec du talc ou des micro-billes lorsque les pièces à coller ne sont pas jointives. Il existe un dissolvant, à défaut duquel on peut essayer le vinaire d’alcool (patience)

-  Récapitulatifs


-  
-   Petit récapitulatif destiné plus particuliérement aux débutants sur le choix et l’emploi des quatre principaux types de colles.

Colle vinylique et néoprène

La première, en bidon, appellée aussi colle blanche, est la plus employée pour tous les morceaux de bois. La seconde, dite "contact", me sert à l’application de tous les matériaux souples : moquettes, tissus de canapés et de bain de soleil

Colle époxy

Dite "à deux composants", résine et durcisseur. Il en existe à prise lente (la blanche et bleu), ou à prise rapide (la blanche et rouge). Je l’utilise pour la fixation de toutes les pièces perforant la coque et demandant en plus une étanchéité (tube d’étambot par exemple)

Colle cyanoacrylate

Appelée "super-glue" à ses début de commercialisation "grand public", elle existe depuis très longtemps dans le monde professionnels (dentisterie) sous la marque Cyanolit). Elle est chère à l’achat. Je l’utilise pour la fixation de petits accessoires ou pièces d’accastillages.

Loin de moi l’idée de faire de la publicité pour ces marques. Je les montre ici simplement car ce sont ces produits que j’ai utilisés.

Mes blogs http://yachtmodlisme.blog4ever.com/...

http://plansmodelismeyacht.blog4eve...