Navimodélisme RC - Webzine de modélisme naval radiocommandé

lundi 24 juillet 2017

Accueil Modèles et Kits Voile radiocommandée Vapeur Plans et documentation Radio et équipement moteur Techniques de construction Nouvelles et revue de presse Galerie de photos
  Contact  |  Liens  |  Agenda  |  Plan du site  |  Groupe de discussion  

Maquettes sensibles

Des bateaux pas comme les autres.

Albertus

A l’heure où la technique et la technologie permettent à de plus en plus de gens de construire d’après un plan rigoureux, un genre refait surface dans le modélisme naval : la maquette sensible.

Une nouvelle sorte de défi pour ceux qui, comme moi, voudront s’y essayer.

Un fil conducteur

J’ai choisi de construire plusieurs modèles à partir de la même coque, celle du GOLIATH, remorqueur de rivière à vapeur Longueur 56,5 cm, largeur 28 cm, déplacement 4,5 Kg

La coque est moulée en polyester, ce qui me permettra de construire plus rapidement que d’habitude. Pas de plan donc, je travaillerai chaque fois d’apres une photo trouvée sur le web.

Mon premier bateau sera un pêcheur belge à perches comme j’en ai vu à Oostende, où l’importance des tangons robustes et la grosseur des poulies m’ont toujours impressionné par rapport à la grâce et l’élégance des KrabbenKutter nordiques

VIKING, chalutier à perches immatriculé O 500. - 28 ko
VIKING, chalutier à perches immatriculé O 500.
Photo Gino Provost.

La coque sera équipée d’un gaillard avant caractéristique avec ses rambardes rouillées. Après une rapide recherche par Google images, j’ai sélectionné mon coup de coeur : mon bateau s’inspirera du Steve

STEVE, chalutier à perches immatriculé N 49, construit en 1982.  - 19.6 ko
STEVE, chalutier à perches immatriculé N 49, construit en 1982.
Photo Gino Provost.

Tout le bateau va donc être construit d’apres cette seule photo... et ma mémoire, en laissant parler les sentiments afin de tenter de faire passer une impression ressentie.

le gaillard avant - 17.5 ko
le gaillard avant
Il est composé d’un triangle épais en balsa, collé à l’avant de la coque et mis en forme sur place par poncage. La rambarde est en batailloles et fil de laiton

Le pavois - 8.7 ko
Le pavois
Sur le plan du Goliath, la muraille de pavois fait 4 cm de haut. Ici, j’ai réduit la hauteur à 2,5 cm

tube de jaumière - 22.7 ko
tube de jaumière
L’enfoncement important du bateau dans l’eau m’a obligé à rehausser fortement le tube de jaumière après la première navigation (flèche verte )La boule du guignol est maintenant vissée sous le palonnier pour encore gagner de la hauteur

aménagement intérieur - 25.6 ko
aménagement intérieur

-  flèches roses : radio et servo
-  flèche verte : régulateur BEC
-  flèches bleues : plomb coulé dans la quille et de part et d’autre du moteur, deux gueuses de 1350 gr
-  flèche orange : cardan

La porte du gaillard - 18.1 ko
La porte du gaillard
Carton recouvert de lattes, les ferrures sont en bristol

Perche de chalut - 20.3 ko
Perche de chalut
Les patins sont en carton rigidifié par de la colle cyano Les chaînes sont rouillées naturellement

Et voici le bateau lors de sa première navigation. L’antenne n’est toujours pas fixée et il manque encore la moitié du pouliage. Apres cet essais, le tube de jaumière à l’intérieur du bateau a été rallongé. En effet, il avait été calculé quelques mm au dessus du niveau de l’eau, mais les accélérations du moteur font légèrement se tasser le bateau dans l’eau, et le Goliath embarquait ainsi plus d’un litre en 10 minutes. L’axe du safran étant suffisamment long, il a suffit de réenfiler un bout de tube du diamètre juste au dessus, et de le coller à la Stabilit Express

Le prochain article de cette série décrira la réalisation d’un paquebot avec cette même coque de Goliath. Si avec le Steve les exagérations étaient peu marquées, dans le cas d’un paquebot, cela promet d’être amusant !

LES MAQUETTES SENSIBLES

Au départ, il s’agissait d’une maquette construite par un marin ayant navigué sur le bateau représenté, bien souvent pour servir d’ ex-voto.

La particularité de
 
ex voto - 5.3 ko
ex voto
Photo Musée de Barcelone
ces maquettes est le manque d’une échelle constante et une précision relative qui fait plus appel aux souvenirs qu’à un plan.

Le résultat est une maquette parfois naïve mais toujours agréable, où l’on reconnait le bateau par l’importance donnée aux détails qui ont marqué l’esprit du constructeur.

Le genre qui se développe maintenant tient un peu plus de la caricature, mais sans dérision. C’est une exagération de certains détails caractéristiques d’un type de bateau. Les détails ne sont pas toujours à la même échelle que le reste. Présentés plus grands, ils ne sont pas forcément plus détailés ni plus exacts. Tout est dans la suggestion. Des bateaux impressionnistes, en quelque sorte, une démarche peut-être plus artistique ! Il s’agit donc de mettre en exergue les détails qui ont marqué la mémoire. Pour un chalutier ce seront peut-être les filets, ou le treuil, ou l’aspet encombré et rouillé Pour un paquebot ce sera peut-être le nombre de fenêtres pour un cargo les mats de charge, pour un voilier l’importance des voiles et des espars. La forme générale doit permettre en tous les cas de toujours reconnaître le bateau en un coup d’oeil et il s’agit avant tout de construire un bateau pour se faire plaisir

La coque du GOLIATH

Moulée en polyester,la coque de ce petit remorqueur de rivière va me servir de base pour tous les modèles

Une coque bien large

D’une largeur de 28 cm pour une longueur de 56,5cm, la coque a un déplacement de 4,5 Kg

Le plat bord de pavois

La flèche verte montre l’âme en polyester (la coque) et de chaque côté j’ai collé une baguette 3x3 (flèches rouges)

la rambarde

Des batailloles Graupner et du fil de laiton. Le fil est enfilé dans les chandeliers, puis la rambarde est pliée et piquée en place. Ensuite le tout est soudé

Le système de poulies est à présent terminé

Les poulies sont en rondelles et les chapes en bristol Notez la ficelle blanche qui sera peinte en alu comme les autres

STEVE, chalutier à perches