Navimodélisme RC - Webzine de modélisme naval radiocommandé

vendredi 28 juillet 2017

Accueil Modèles et Kits Voile radiocommandée Vapeur Plans et documentation Radio et équipement moteur Techniques de construction Nouvelles et revue de presse Galerie de photos
  Contact  |  Liens  |  Agenda  |  Plan du site  |  Groupe de discussion  

L’Antarès série 6 de Bénéteau

Transformation de la Vedette "Jamos"

André Guignet

C’est en décembre 2006, au cours d’une discussion avec d’autres modélistes, que l’idée de refaire la course au poids m’est apparue comme décisive dans le devenir de cette vedette. J’avais interrompu les démonstrations à cause du manque de puissance. Je décidais donc de reconstruire en les modifiant toutes les superstructures du bateau en balsa de 20, 30 et 40/10ème. De pêche-promenade à cabine, cela va devenir une vedette rapide. Le gain de poids estimé devrait se situer au seuil minimum de 700 gr, soit un peu plus de 12 % du poids du bateau. Je vais chercher à modifier la motorisation et l’énergie embarquée pour gagner de ce coté également quelques centaines de grammes.

MODIFIER la Superstructure :

La première super-strucuture - 7.2 ko
La première super-strucuture

D’origine, elle est construite en panneaux de contreplaqué, sans recherche de poids : des plaques de CTP de 30/10e et de 10/10e sont découpées et collées pour composer l’ensemble. Un semblant de tableau de bord complète la construction. Le poids de ces pièces est de 850 gr.

Vue  de l’intérieur - 6.3 ko
Vue de l’intérieur
L’allégement peut se trouver là ! Je vais refaire la structure en modifiant l’aspect : ce ne sera plus une cabine fermée, mais un poste de pilotage ouvert ! Je vais aussi retirer toutes les rambardes en laiton qui entourent la coque. Et modifier les coffres arrières.

ADAPTER les découpes sans modifier le pont.

La coque sans les rambardes permet de gagner 180 gr. Pour adapter la nouvelle superstructure, il va falloir surbaisser la fixation du moteur, car le plancher de l’ancienne était surélevée au niveau du poste de pilotage. Je vais aussi supprimer les deux coffres placés sur le coté .

La structure en balsa sera légèrement renforcée au niveau du plancher, pour ne pas risquer de casser lors des démontages. Le pare-brise est en plastique transparent d’une épaisseur de 1 mm (récupération d’une barquette alimentaire)

La construction est simplifiée au maximum : pas de panneaux de cale pas de décoration. Le poids, avec le personnage, est de 350 gr.

L’aspect final du bateau a beaucoup changé, mais il reste sympathique. Le moteur a été remplacé : un peu plus petit, le moteur Graupner a remplacé celui (de marque inconnue) préconisé sur le plan. Le voltage permet de gagner trois éléments 1,2v. Je vais essayer une batterie 7,4 v - 3,6 Ah, au lithium, de récupération (ancienne batterie de lecteur vidéo portable). Son poids est de 180 gr. L’ancienne batterie 12v 2Ah pesait1 Kg.

La nouvelle vedette Jamos en démonstration (2008) - 16.9 ko
La nouvelle vedette Jamos en démonstration (2008)

Il reste à actualiser la peinture afin de donner une finition acceptable. Les deux skieuses attendent les nouveaux essais avec impatience.

Actuellement en essai : Il y a un progrès au niveau vitesse. Il reste à régler l’autonomie et la puissance moteur

Dans mon précédent article, rappelez vous : la Vedette JAMOS était construite pour tracter deux skieuses avec une propulsion tout-électrique

La vedette Jamos en 2006 - 4.9 ko
La vedette Jamos en 2006

La structure 2008 - 6.7 ko
La structure 2008

La vedette Jamos 2008

Vue de dessus

En juillet, je devrais rentrer en possession d’un moteur Brushless et d’un pack 11,4 v-lipo, d’un poids inférieur à l’actuel. Je vous rendrai compte des résultats.

Bilan de la transformation .

La Jamos pesait, dans sa version blanche 5,670 Kg tout compris (batterie & radio)

Les superstructures blanche pesaient 840 gr.

Le nouveau modèle (version jaune) pèse 4,530 Kg tout compris (batterie lithium + radio). La superstructure jaune pèse 350 gr.

Le Gain de poids est de 1,140 Kg, soit environ 20% du poids.