Navimodélisme RC - Webzine de modélisme naval radiocommandé

mardi 25 avril 2017

Accueil Modèles et Kits Voile radiocommandée Vapeur Plans et documentation Radio et équipement moteur Techniques de construction Nouvelles et revue de presse Galerie de photos
  Contact  |  Liens  |  Agenda  |  Plan du site  |  Groupe de discussion  

Construction d’une coque en bois

Un appareil à brocheter les virures (1)
1• Construire l’outil

Michel Remen

Le brochetage, c’est l’action d’effiler les lattes constituant une coque en forme, de manière à ce que toutes les planchettes soient jointives entre elles, et s’appliquent sans vriller sur le chant des couples
-  Pour brocheter mes bordés, j’utilise un outil fait Maison que je vais vous décrire dans ce premier article.
-  Pour régler ce gabarit j’utilise une méthode découlant de la compilation de différentes méthodes décrites dans des revues de modélisme naval (MRB et autres) - Le second article de cette série décrira en détails la façon de calculer la forme à donner aux bordages de façon à obtenir un brochetage sans failles

La structure

Il se compose d’une cornière en alu de 50 x 50mm, sur un mètre de longueur (dimensions à votre convenance, suivant vos habitudes de construction). Il va de soit que cet outil doit être plus long que les bordés à brocheter !

Lors de sont utilisation, la cornière sera fixée dans un étau par son aile verticale A, l’autre restant bien à plat. L’aile à plat B sera au dessus et du côté opposé à vous. C’est sur ce plat que viendra s’appuyer le petit rabot que vous utiliserez pour affiner les virures. Dans l’aile verticale j’ai percé trois rangées de trous en quinconce ; 10 mm entre chaque rangée et 10 mm entre chaque trou.

Tous ces trous sont taraudés M4.

Les brides

Prévoir de 20 à 30 petites brides (plats d’alu de 2 ou 3mm d’épaisseur x 10 ou 12mm de largeur et d’une longueur de 40 mm) Ces brides sont percées au diamètre 4 mm (le mieux serait si vous en avez la possibilité de faire une lumière oblongue de 4 mm de large sur la moitié de sa longueur) Prévoir autant de vis M4 x 15 ou 20 mm que de bride.

Mode d’emploi

Vous prenez une baguette (bordé) que vous faite filer le long de la coque sur les membrures et en position moyenne à mi hauteur au niveau du maître couple (le couple le plus large) Vous marquez sur cette baguette l’emplacement de tous les couples, avec leur numéro respectif A l’aide de cette baguette, vous allez marquer sur l’appareil à brocheter l’emplacement des couples, en reportant les repères et leurs numéros. Vous allez constater que la distance entre les couples sur cette baguette (et donc sur votre appareil) n’est pas la même que sur le plan. C’est normal, c’est à cause du cintrage de la baguette ! Vous avez calculé pour chacun des couples la largeur des bordés sur ces couples (voir les explications de calcul ci-dessous) Il reste maintenant à mettre en place face A une butée en face de chaque couple, en retrait de la face B de la valeur (largeur) du bordé sur ce couple. Le retrait le plus grand ne devra donc en aucun cas être plus grand que la largeur maximale du bordé. En clair, si vous utilisez des baguettes de 8 mm, aucune butée ne doit être à plus de 8 mm de la face B horizontale de la cornière. Pour ce faire, utilisez une jauge de profondeur ou un calibre à coulisse.

Premiers essais

Vous prenez une baguette que vous appliquez sur la face A, le chant de la baguette appuyé contre les butées. Pour la maintenir il vous faudra utiliser d’autres brides qui elles, auront bien le rôle de brides. Attention : les brides ne doivent pas dépasser sur la face B, sans quoi le rabot va buter dessus.

Maintenant, prenez votre petit rabot. En passant votre petit rabot sur la face B de la cornière, vous enlevez de la baguette tout ce qui dépasse de l’angle de la cornière

Ce qui reste en place dans l’outil (contre la face A de la cornière) sera votre bordé, correctement brocheté.


-  Avantage : Vous pouvez en faire autant que vous voulez, les bordages brochetés seront tous identiques.
-  Inconvénient : La section est rectangulaire, alors qu’elle ne le devrait pas. Les chants devraient être de biais pour bien suivre les courbes des couples. Mais c’est vraiment un inconvénient mineur, et ce sera comblé par la colle, qui je vous le rappelle, doit non seulement être appliquée entre les virures et les couples, mais aussi et surtout entre les virures entre elles
-  Avertissement : Lors de la fixation de la baguette dans l’appareil, respecter le sens du bois pour faciliter le rabotage.

Les articles récents de Michel Remen

Comment fais-tu le brochetage de tes coques ? Tu prends quoi pour affiner les baguettes ? Je ne comprends pas comment tu fais pour tomber juste dans tes calculs !

Ce sont les questions que je reçois par mail et que je rencontre de plus en plus sur les forums de modélisme naval.

J’ai donc décidé de vous faire profiter de ma modeste expérience. Bien sur, les trucs que je vous présentent ici sont mes solutions au grand problème du brochetage des virures et d’autres modélistes ont certainement développé d’autres solutions, mais cet article aura au moins le mérite d’éclairer un peu le sujet qui pour certain est un vrai casse tête Voici donc un outillage de plus, mais qui ne coûte pas cher, et dont la description de fabrication va déjà aider à comprendre où se trouvent les solutions

Ce qu’il ne faut pas faire

Les virures du fond se terminent en pointes.

Ce qu’il faut arriver à faire

Les virures courent toutes de l’étrave à l’étambot

Le prochain article décrira la méthode à utiliser pour calculer les largeurs des virures à hauteur de chaque couple, et donc l’utilisation de ces mesures pour régler votre appareil à brocheter