Navimodélisme RC - Webzine de modélisme naval radiocommandé

dimanche 20 août 2017

Accueil Modèles et Kits Voile radiocommandée Vapeur Plans et documentation Radio et équipement moteur Techniques de construction Nouvelles et revue de presse Galerie de photos
  Contact  |  Liens  |  Agenda  |  Plan du site  |  Groupe de discussion  

Le croiseur sous-marin Surcouf

Premier moulage

Teba

La forme en bois est prête ... une couche d’apprêt révèle quelques défauts ! Encore un peu de masticage et ponçage, une deuxième couche et enfin la première peinture.

Il n’y a pas de petites économies : pour éviter d’acheter de la peinture, j’ai mélangé mes fonds de pots, ce qui a donné cette couleur particulière qui a fait rire mes amis.

La forme est ensuite recouverte de dix couches de cire de démoulage à raison de deux couches par jour. Certains modélistes en passent beaucoup moins, mais pour mon premier essai je ne veut pas jouer les apprentis sorciers et prendre des risques. Lorsque l’on s’aperçoit que l’on ne peut pas démouler, il est trop tard et tout est perdu.

Je profite de cet aparté pour préciser que je n’indique pas ici une méthode de travail spécifique. Je ne fais que vous raconter la façon dont j’ai procédé, et il n’est en aucun cas obligatoire de suivre la même procédure.

Donc chacun utilise la technique qui lui convient, le principal étant d’arriver à ses fins.

LE MOULAGE

Préparation pour le moulage : des plaques de CTP 10 mm sont disposées verticalement le long de la coque, fixées par des tasseaux de bois ; sur ces plaques, est vissé à la bonne hauteur (définie à l’avance) le plan de joint horizontal en CTP 10 mm qui va représenter la coupure de la coque pour l’ouverture et la fermeture du sous-marin.

Ensuite, on installe le plan de joint vertical maintenu au centre longitudinal de la forme en bois par plusieurs morceaux de CTP découpés à la forme adéquate, ce qui aura pour effet de partager en deux la partie de moule située au dessus du plan de joint horizontal.

La coque peinte. - 56.9 ko
La coque peinte.
Préparation pour le moulage.

Préparation pour le moulage. - 59.5 ko
Préparation pour le moulage.
Le plan de joint horizontal avec le plan de joint vertical.

On recouvre les plans de joint avec du ruban adhésif marron (pour emballage) et on passe plusieurs couches de cire de démoulage.

(Finalement, je ne conseille pas d’utiliser l’adhésif marron : j’avais fait cela à l’époque, mais la résine reste collée quand même)

Plus tard, vous verrez que j’ai vernis le CTP, et là, aucuns problèmes de démoulage.

Préparation. - 39.1 ko
Préparation.
Tout est prêt pour le moulage.

Les interstices entre les plans de joint et la forme en bois ont été comblés avec de la pâte à modeler, c’est simple à utiliser et facile à lisser.

Plans de joint. - 29.5 ko
Plans de joint.
L’envers du décor.

Et vient le moment où il faut se lancer ! C’est mon premier essai de moulage et je ne suis sur de rien.

Moulage. - 53.5 ko
Moulage.
Le gelcoat est déposé.

Avec un pinceau, je passe le gelcoat sur la forme et c’est le début de l’horreur !... la peinture commence à friser et se boursoufler... elle est incompatible avec le gelcoat.

Vite, tant que tout est frais, je gratte la coque et j’enlève cette peinture ainsi que le gelcoat.

Gelcoat. - 63.4 ko
Gelcoat.
La peinture frise et se gondole.

Voilà du travail supplémentaire. Encore du ponçage et masticage, parce que pour retirer le gelcoat et la peinture, la coque a été griffée par endroit et tout est à recommencer.

Nous sommes en septembre 2005, le moulage est raté, l’erreur commise provient de mon inexpérience ; mais en même temps, j’ai appris beaucoup de choses qui me serviront pour la suite du travail.

La température extérieure ne permet plus de faire de la résine, je referai une tentative l’année prochaine quand les beaux jours reviendront. Pour vous, ce sera dans le prochain article.

Le Surcouf. - 50.5 ko
Le Surcouf.
Nouvelle parure pour le prochain moulage.

Le kiosque.

Première couche d’apprêt.

La forme en bois.

Première peinture.

Préparation.

Pose des supports pour le plan de joint horizontal.

Plan de joint.

Pose du plan de joint horizontal.

Plan de joint vertical.

Vue de l’arrière du plan de joint vertical, détail de la fixation.

Gelcoat.

Le début de l’horreur.

Gelcoat.

Détail des dégâts.

La forme en bois.

Je commence à gratter la peinture.

La forme en bois.

Une couche d’apprêt, j’ai sauvé la coque.

Prochain article :

Le deuxième essai de moulage.

Vais-je réussir ?