Navimodélisme RC - Webzine de modélisme naval radiocommandé

jeudi 29 juin 2017

Accueil Modèles et Kits Voile radiocommandée Vapeur Plans et documentation Radio et équipement moteur Techniques de construction Nouvelles et revue de presse Galerie de photos
  Contact  |  Liens  |  Agenda  |  Plan du site  |  Groupe de discussion  

Chaloupe Brienz

Chaloupe Brienz-Un vapeur "clef sur porte"

Steph

La boîte que j’ai reçu était complète, comprenant toutes les pièces, en moulage de résine ou en ABS, pour tout ce qui est au-dessus de la ligne de flottaison. La coque, en fibre de verre, est de bonne qualité. Le bateau est un prêt-à-monter-prêt-à-peindre. Il est prévu pour être équipé d’un groupe vapeur ou d’un groupe électrique.

Construction

Personnellement, je préfère du bois. J’ai donc entrepris de refaire certaines pièces visibles en bois noble. La coque a été dépolie et surfacée, puis peinte à la bombe. Ayant eu la mauvaise surprise de constater quelques petits problèmes de réaction entre la couche d’apprêt et la couleur en bombe, il a fallu reponcer le tout et utiliser une peinture neutre.

Il faut ensuite coller les pièces (fausses bauquières etc) qui recevront le pont. On commence les ajustages de toutes les pièces, y compris du pont.

Après avoir dépoli le tout, collage avec de la colle époxy deux composants. Ensuite collage des fines feuille de placage de 10mm de largeur avec des petites lattes 1x1mm entre chaque placage.

J’ai pratiqué une ouverture supplémentaire dans le pont permettant d’accéder au gouvernail. Après le ponçage du pont, j’ai découpé le pavois dans une fine feuille de ctp 0,3 mm, et l’ai recouvert de fines lattes de placage. Après ajustage et contrôle des pièces, on passe au collage en place montage. Enfin, j’ai passé de la résine G4 (polyuréthane mono-composant) très résistante à la chaleur et aux vapeurs d’huile (distribué par VosChemie en bénélux, Soloplast en France). J’ai remplacé l’arbre d’hélice prévu par un arbre un peu plus long au filetage de 4mm, car les hélices spéciales Vapeur sont plus faciles à trouver à ce filetage.

Le plancher recevant le moteur et la chaudière a été recouvert de fines lattes comme le pont et passé au G4 après ajustage. A noter que cette pièce n’est pas inclue dans la boîte. Elle est fixée par deux vis mécaniques collées à la coque à l’époxy, pour permettre le démontage du groupe vapeur.

La barque, toute équipée avec le groupe vapeur et la radio, fait à peine 2,2 kg (chaudière aux 3/4 pleine) Les essais seront faits dès que le temps le permettra.

Au départ, j’avais l’intention d’installer un mono-cylindre anglais de chez TONY GREED acheté en pièce de fonderie. Au salon de Sinsheim, mon attention avait été attirée par une petite barque à vapeur comme la mienne, équipée d’un petit bicylindre de fabrication allemande, de 4,3 watts de puissance, capable de faire tourner une hélice de 40 mm de diamètre. ANDREAS (c’est le nom de ce petit moteur) est disponible en kit ou tout monté, Après réflexion, j’ai commandé le kit. Le mono cylindre servira pour un tramway à vapeur 45mm lui aussi en construction.

PETIT ARTICLE SUR LA CONSTRUCTION D’UN VAPEUR "CLEF SUR PORTE"

Plus qu’un descriptif de construction, cet article est surtout destiné à faire réagir les modélistes intéressés par la vapeur.

Il est rédigé par un Maître en la matière, Stephaen URLUS du Liège Marine Club que vous pouvez contacter pour de plus amples informations.


Construction d’un petit Mini-Vap 50 : Le CHARLY

Il s’agitune boîte de construction clefs sur porte conçue et distribuée par Dieter Laspe.
-  Caractéristiques :
-  Longueur 52,5 cm
-  Largeur 18 cm
-  Tirant d’eau 9 cm
-  Échelle 1/10 Poids en ordre de marche 2,2 Kg

Le groupe vapeur est équipé d’une petite chaudière en laiton achetée au Salon de la Vapeur et du Train à Cologne. Elle peut monter en pression jusqu’à 2 bars (réglage de la soupape). J’ai usiné les pièces et les ai assemblées. J’ai monté le groupe avec la boîte de démultiplication complète. Le premier rapport de démultiplication est de 3,3 /1 et le second est de 11/1. Après quelques essais statiques, nous estimions que l’hélice était trop démultipliée avec le rapport de 11/1 : elle tournait trop lentement à notre goût. Rentré à l’atelier, j’ai démonté le moteur pour enlever la démultiplication et souder le pignon libre sur l’arbre de 1,5 mm de diamètre ... mais la chose n’a pas été aussi facile que prévu, car ce pignon est en fait composé de pièces serties ! Bref, le travail dut être fait délicatement. Une pièce supplémentaire a été réalisée pour recevoir le cardan sur la réduction de 3,3/1. Ce qui a entraîné la modification de la plaque du plancher... Les nouveaux essais n’ont pas été concluants et finalement j’ai monté le groupe de mon Petit Gros pour des essais de maniabilité. La navigation est bonne. Le bateau est très sensible au vent (bien ou, 2,2 kg en ordre de marche) ! De nouveaux essais seront bientôt faits en essayant d’autres hélices.