Navimodélisme RC - Webzine de modélisme naval radiocommandé

dimanche 22 octobre 2017

Accueil Modèles et Kits Voile radiocommandée Vapeur Plans et documentation Radio et équipement moteur Techniques de construction Nouvelles et revue de presse Galerie de photos
  Contact  |  Liens  |  Agenda  |  Plan du site  |  Groupe de discussion  

Le Liberté

Les ancres et la conelle

Albertus

Encore un peu d’accastillage, avec la réalisation des ancres (sur un bautier, les lignes de fond sont mouillées sur des ancres). Sur le Colin Archer, j’avais peint l’ancre (en bois) avec une couleur imitant la rouille.

Photo 1

Les ancres ont été vernies avant d’être enduites de poudre de rouille puis brossées.

Photo 2

On peut juger du rendu de la rouille. L’ancre semble vraiment avoir séjourné dans l’eau de mer.

Cette fois-ci, j’ai essayé un autre truc, et le résultat est époustouflant. Mis à part le jas de la grande ancre et l’anneau de la petite, tout est en bois.

Photo 3

Sur cette photo du jas, certaine portion sont restées en noir et présentent l’aspect du métal rouillé puis patiné.

Peinture noire, puis une couche de vernis, et avant que celui-ci ne soit sec, les pièces sont roulées dans de la poudre de rouille (obtenue en laissant rouiller un tampon Jex et en le pulvérisant ensuite entre les doigts). Après séchage, on brosse avec un pinceau sec. La conelle (petite poulie pour remonter les lignes) est elle aussi tout en bois et en carton, excepté l’axe en corde à piano qui finira lui aussi par rouiller.

Photo 4

L’aspect de la petite ancre est assez réaliste.

Photo 5

La poudre de rouille est obtenue en laissant rouiller un tampon Jex sur l’appui de la fenêtre. On peut accélérer le processus en le trempant dans de l’eau salée.

Photo 6

La conelle a subit le même traitement.