Navimodélisme RC - Webzine de modélisme naval radiocommandé

dimanche 20 août 2017

Accueil Modèles et Kits Voile radiocommandée Vapeur Plans et documentation Radio et équipement moteur Techniques de construction Nouvelles et revue de presse Galerie de photos
  Contact  |  Liens  |  Agenda  |  Plan du site  |  Groupe de discussion  

Le croiseur sous-marin Surcouf

Fabrication des premiers moules.

Teba

Début de la stratification sur les formes en bois pour obtenir un moule puis la pièce finie.

Je commence par poser une couche de "roving" puis cinq couches de "mat" que j’ai découpés à l’avance. Bien entendu, entre chaque couche je passe de la résine en tapotant du centre vers les bords pour chasser l’air et en faisant attention de ne pas faire de bulles.

La  tourelle. - 38 ko
La tourelle.
La tourelle et sa nouvelle couleur, la première moitié est déjà moulée et le plan de joint a été retiré.

Quand le premier côté est sec, je retire le plan de joint, je nettoie le contour de la forme en bois pour enlever les restes de plastiline ou de pâte à modeler et je passe de la cire de démoulage comme au début du travail, sauf que maintenant il faut cirer aussi le plan de joint en résine que je vient de créer.

Le kiosque. - 84.8 ko
Le kiosque.
Retrait du plan de joint avant.

Je répète les mêmes opérations pour finir l’autre côté, même scénario pour le kiosque, seul changement, j’ai réalisé le moule en trois parties à cause de sa forme légèrement effilée qui aurait posée des problèmes pour démouler.

Je termine chaque moitié en collant à la résine, une baguette de CTP 10 mm découpée suivant les contours du moule et qui servira pour maintenir les deux moitiés par boulonnage.

Donc, après séchage, je perce les baguettes au diamètre des vis choisies à l’avance, puis je serre ces vis pour bien fixer les moules et éviter qu’ils bougent, ainsi je peux passer la disqueuse pour ébavurer la résine tout le tour du moule.

Ensuite, je n’ai plus qu’à retirer les vis, ouvrir le moule en décollant chaque moitié de la forme en bois.

Si le master à été bien ciré, il ne doit pas y avoir de problème.

Vous le voyez sur les photos, la peinture a adhéré sur les moules et elle s’est fripée. Résultat, l’intérieur des moules n’est pas lisse et le moulage qui est fait dedans n’est pas très joli, ce dont je vais m’apercevoir plus tard.

La  tourelle. - 67.3 ko
La tourelle.
Le moule boulonné vu de dessus, on distingue le trait pour le découpage futur.

Maintenant, je vais tenter le premier essai des moules et finaliser mon premier vrai moulage.

Je vous parlerais souvent de petit rebord que j’ai voulu réaliser pour une meilleure fixation future des superstructures.

Ce petit rebord est obtenu en positionnant une planche de CTP sur le dessous des moules, une ouverture est pratiquée au centre de cette planche de manière à pouvoir travailler aisément.

je conserve sur le pourtour une bordure de 5 mm, de cette façon j’obtient sur chaque moulage une base qui permettra un collage aisé.

La  tourelle et le kiosque. - 65.8 ko
La tourelle et le kiosque.
Les plans de joint sont retirés.

Première satisfaction, j’arrive à démouler sans problèmes et je commence à savoir doser et apprécier le nombre de couches de tissu à poser.

La  tourelle. - 81.5 ko
La tourelle.
premier moulage, la planche de dessous est retirée, on voit bien le petit rebord réalisé.

La  tourelle. - 109.3 ko
La tourelle.
Démoulage, première tourelle fabriquée,on voit bien l’intérieur des moules, la résine est plissée.

Premiers essais de moulage réussis, mais l’état de surface des moules ne me convient pas, j’ai bien fait de commencer par les petites pièces, je décide de refaire les formes en bois, mais cette fois pas de peinture.

Depuis, j’ai fait d’autres formes en bois pour d’autres choses que vous découvrirez quelques articles plus loin, et j’ai enduis ces formes avec du G4, après cela, résinage et démoulage sans problèmes.

Résine. - 74.5 ko
Résine.
Mes pots pour la résine, ils contiennent juste 100 gr, le calcul est vite fait pour doser le catalyseur =2% = 2gr

La  tourelle et le kiosque. - 33.8 ko
La tourelle et le kiosque.
Les nouvelles formes en bois, j’ai simplement gratté l’ancienne peinture.

Pour refaire les formes en bois, j’ai simplement gratté l’ancienne peinture, en fait ce n’est pas la peinture qui est incompatible.

C’est la chaleur dégagée par la réaction chimique de la résine quand elle commence à polymériser qui attaque la peinture, la solution la plus pratique dans l’immédiat, c’est de ne pas peindre.

Les nouvelles formes en bois. - 59 ko
Les nouvelles formes en bois.
Les deux premières moitiés sont terminées.

La  tourelle. - 59.8 ko
La tourelle.
Le nouveau moule de la tourelle terminé, démoulage parfait et finition intérieure réussie.

j’ai simplement ciré les nouvelles formes en bois, j’ai refait les moules de la tourelle et du kiosque et je ne le regrette pas, les nouveaux sont nettement de meilleure qualité.

Les  moules. - 79.2 ko
Les moules.
les nouveaux moules sont prêts.

Les nouvelles pièces sorties de ces nouveaux moules sont également très propres et leur état de surface est très net.

La  tourelle. - 75.4 ko
La tourelle.
La première tourelle avec le nouveau moule.

je pense que l’on peut dire que la première partie du moulage qui concerne les petites pièces est réussie.

je peut désormais en mouler autant que je veux.

Le kiosque. - 90 ko
Le kiosque.
Le premier kiosque avec le nouveau moule.

Le kiosque. - 102.1 ko
Le kiosque.
Sortie des nouveaux moules.

La tourelle.

Nouvelle couleur

Le kiosque.

La première moitié est moulée.

Le kiosque.

vu de l’autre côté, le plan de joint est toujours en place.

Le kiosque.

Le plan de joint est retiré.

La tourelle.

Moulage terminé, les boulons de fixation sont en place.

La tourelle.

le moule est ouvert pour enlever la forme en bois.

La tourelle.

Le moule est fini, il faut le nettoyer et le cirer pour un futur moulage.

Le kiosque.

Ouverture du moule, mes essais de peinture sont visibles.

La tourelle.

Premier moulage, on voit la planche dessous pour le petit rebord.

Deux tourelles fabriquées avec le moule.

La tourelle.

Troisième tourelle moulée, j’ai essayé de colorer le gel cat, ce qui explique la couleur claire.

La même vue de dessous.

Les trois tourelles sorties du moule.

La tourelle.

Nouvelle forme en bois.

Le kiosque.

Nouvelle forme en bois ou master pour les puristes.

La tourelle.

Première moitié du nouveau moule.

La tourelle.

première moitié, le plan de joint décollé.

Les deux moitiés du moule terminées, on distingue le tracé pour découper le contour.

Le kiosque.

finition du moule avec le collage de la baguette de boulonnage.

Les moules.

Les nouveaux moules, les traces blanches sont le mastic pour réparer les défauts.

La tourelle.

Première tourelle sortie des nouveaux moules, on voit très bien le très bon état de surface.

Prochain article : moulage de la coque.