Navimodélisme RC - Webzine de modélisme naval radiocommandé

lundi 23 octobre 2017

Accueil Modèles et Kits Voile radiocommandée Vapeur Plans et documentation Radio et équipement moteur Techniques de construction Nouvelles et revue de presse Galerie de photos
  Contact  |  Liens  |  Agenda  |  Plan du site  |  Groupe de discussion  

Le croiseur sous-marin Surcouf

Le moule de la coque

Teba

LA COQUE

Nous allons commencer la partie la plus importante du sous-marin. Je l’ai ratée en 2005, mais cette fois cela devrait se passer un peu mieux.

C’est un très gros travail, très long et très coûteux. Je ne le referais plus... en tout cas pas de la même manière.

Le plan de joint horizontal. - 100.9 ko
Le plan de joint horizontal.

Le plan de joint vertical. - 54.4 ko
Le plan de joint vertical.

Le plan de joint étant en place depuis l’année dernière, avant de commencer la stratification, je fais des vérifications et je m’aperçois qu’il est vrillé.

Pour ne pas perdre de temps à tout modifier et comme je souhaite garder la même structure, je démonte la planche de CTP et j’installe dessous un profilé en acier de 35X20, ce qui provoque un redressement du plan de joint lorsque je le visse sur le profilé.

Rajout d’un profilé en acier. - 79.3 ko
Rajout d’un profilé en acier.

Après ces rectifications, je réinstalle le master que j’avais retiré pour travailler plus commodément en vissant le profilé et je remets le plan de joint à la bonne hauteur.

Je colmate les interstices entre la forme en bois et le plan de joint avec de la plastiline (la pâte à modeler va bien aussi), c’est un travail de patience mais indispensable pour éviter que la résine coule le long du master et surtout pour avoir un plan de joint propre et net.

J’ai décidé de partager le moule en quatre parties dans le sens de la longueur pour faciliter le démoulage pour un débutant.

J’installe donc un plan de joint vertical et après avoir comblé l’espace entre celui-ci et la forme en bois, je cire le tout avec de la cire de démoulage. Entre deux applications de cire, je prépare le tissu de verre et le matériel nécessaire.

Résine - 94.4 ko
Résine
Mes pots, contenance 100 grs.

Le tissu de verre est découpé en plusieurs morceaux de différentes longueurs suivant les formes de la coque, le tout est disposé devant moi à portée de main et, au fur et à mesure du résinage, je découpe à la demande si besoin.

Les tissus prêts pour le moulage. - 62.3 ko
Les tissus prêts pour le moulage.

je commence la dépose du tissu en six couches alternées de mat 200 gr et de mat 100 gr, tout ce tissu parce que je souhaite obtenir des moules solides. Le travail se déroule sans problèmes ! j’avais peur de la prise trop rapide de la résine, alors j’ai surveillé le thermomètre : j’ai commencé à 6 h du matin à 19°, et je termine à 11 H à 29°.

Le premier quart de moule. - 38.9 ko
Le premier quart de moule.

Pose des baguettes pour la fixation ultérieure. - 74.3 ko
Pose des baguettes pour la fixation ultérieure.

quand le premier quart de moule est terminé, il faut retirer le plan de joint vertical et cirer ce côté ainsi que le plan de joint qui vient d’être moulé.

Ensuite on continue en faisant la même chose que la première partie et déjà le travail s’améliore petit à petit avec l’expérience.

A l’extérieur de chaque quart de moule, sur le contour de la coque, je colle à la résine une baguette de CTP 10 mm qui servira à maintenir les moules par boulonnage.

Je prépare également les pieds qui vont supporter les moules. Il n’y a pas d’obligation, mais je les vernis pour qu’ils soient esthétiques autant que pratiques.

Pieds supports. - 89.4 ko
Pieds supports.
Vernissage des pieds.

Les pieds supports. - 43.5 ko
Les pieds supports.

La première moitié des moules de la coque est terminée,. Maintenant, il faut décoller le moule du plan de joint horizontal ; ensuite, cette moitié de moule deviendra une moitié du sous-marin.

Le moule. - 50.4 ko
Le moule.
La première moitié du moule est terminée, on peut voir que les deux parties sont boulonnées.

Le plan de joint horizontal est décollé. - 96.6 ko
Le plan de joint horizontal est décollé.

A ce stade, lorsque le plan de joint horizontal est retiré, la forme en bois est retournée avec les deux premiers quart de moule sans les désolidariser.

Je dépose le tout sur les pieds supports que j’ai préparés à l’avance et comme pour la première partie, on doit installer un plan de joint vertical et cirer le tout correctement.

Le moule. - 65.2 ko
Le moule.
Sur cette photo, sans le vouloir, il y a un échantillonnage de mes travaux. Le plan de joint vertical, les pieds qui tiennent le moule, les tourelles et le kiosque.

Cela se précise... le troisième quart de moule puis le quatrième sont achevés ; le travail est le même que la première partie, je ne commenterais donc pas celui ci, mais il y a quelques images pour visualiser le résultat.

Le moule. - 78.3 ko
Le moule.
La première moitié du dessus est achevée. Je viens de poser la baguette de boulonnage. Au dessus : les tissus.

Le moule. - 87.6 ko
Le moule.
Le plan de joint vertical est retiré. La trace blanche sur le dessus, c’est la plastiline qui colmatait l’espace entre la forme en bois et le plan de joint.

Les moules sont finis, voilà le grand moment, il faut les décoller de la forme en bois qui est enfermée à l’intérieur.

Cela va t-il être facile ?

Et si tout reste collé ?

Le moule . - 38.3 ko
Le moule .
Le moule entier, les bords sont découpés à la disqueuse.

A ma grande satisfaction, tout va bien ! il y a des craquements tout a fait naturels, mais chaque portion de moule se décolle relativement bien, et bientôt j’ai devant moi les quatre quarts de moule.

Ils ne sont pas d’une qualité professionnelle, mais ce sont les miens et je suis bien content du résultat.

Le moule . - 124.7 ko
Le moule .
Mon inquiétude est apaisée, je ne savais pas si je pourrais démouler facilement, cela collait un peu, mais le résultat est là.

Le plan de joint

En bleu, le master.

Le tissu de verre

L’indispensable masque

Les pipettes pour doser le catalyseur

Le plan de joint

Installation du profilé en acier.

Stratification.

Le travail est commencé.

Le plan de joint

L’envers du plan de joint vertical.

Le plan de joint

Le plan de joint vertical vient d’être retiré, il se trouve à gauche sur la photo.

Supports.

Un pied support de moule.

Le moule.

La première moitié est terminée, pose des baguettes de maintien.

Le moule.

Préparation au résinage.

Détail de la fixation du plan de joint vertical

Pose de la baguette de boulonnage.

Le plan de joint vertical retiré.

Préparation des baguettes de boulonnage.

Les deux moitiées réunies.

Prochain article : Le moulage de la coque