Navimodélisme RC - Webzine de modélisme naval radiocommandé

vendredi 26 mai 2017

Accueil Modèles et Kits Voile radiocommandée Vapeur Plans et documentation Radio et équipement moteur Techniques de construction Nouvelles et revue de presse Galerie de photos
  Contact  |  Liens  |  Agenda  |  Plan du site  |  Groupe de discussion  

Yacht Winstorm 100

WS100 premiers assemblages

Philippe Hof

En tant que prototypeur , entendez par là "vérificateur de tous mes plans", Ping-Pong, un modéliste français de mes amis, commence par contrôler les dimensions des couples et plus particulièrement leur largeur. Il ne faudrait pas coller un couple hors dimension, déformant la ligne de la coque ! Il lui à suffit de présenter un réglet en alu le long du livet, sur la vue du dessus du plan, en le cintrant afin qu’il épouse chaque point. Si d’aventure un couple était trop large, l’anomalie apparaîtrait immédiatement car l’élasticité naturelle de l’aluminium génère une courbe parfaite qui dénoncerait les erreurs. C’est simple et rapide !

Les préparatifs

Comme tout modéliste expérimenté, nous afficherons le plan d’ensemble sur un mur de l’atelier, afin d’avoir constamment la bête sous les yeux. Et quelle bête ! WS100 pour 100 pieds, soit plus de trente mètres ! Ramenés à l’échelle 1/18ème, cela nous donne un bateau de 1,7 m. Si bien qu’il faut prévoir une surface de près de 2 m² pour le plan ! !

Il faut également préparer une planche de bonnes dimensions, qui servira de chantier lors des assemblages quille/couples. En l’installant sur ses tréteaux on imagine déjà la dimension du futur navire... Il va falloir une grande auto pour le transporter !

Détourages des premières pièces : la quille et les couples.

Après avoir reporté le tracé des couples sur les plaques de CTP d’épaisseur adéquate, il faut passer au découpage. Attention, aux photocopieurs et à l’éventuelle approximation de leur échelle de reproduction !. Pas d’imbrication savante pour gagner quelques cm², découpage de chaque couple dans un rectangle de ctp. De cette façon il est possible d’utiliser une scie à onglet pour les contours extérieurs et de travailler par retournement pour garantir une parfaite symétrie des pièces. Bien entendu les tracés intérieurs sont réalisés à la scie à chantourner.

Les 10 couples découpés - 32.1 ko
Les 10 couples découpés

Attention les couples n°1, n°5 et n°10 sont en CTP 10 mm les autres en CTP 5 mm. C’est à ce moment qu’il faut équerrer les couples, c’est à dire poncer le chant des couples de proue suivant l’angle de la coque pour pouvoir y plaquer correctement les planches de carène. La quille est usinée dans une plaque de CTP 10 mm. Elle va du couple n°1 jusqu’au couple n°10. Au delà prendra place un bloc de bois qui sera mis en forme par ponçage pour obtenir la forme de la proue. Il est en effet plus difficile de joindre parfaitement les flancs bâbord et tribord, et l’astuce du bloc avant permet de garantir la solidité de l’ensemble.

Assemblage du squelette

Avant de commencer notre chantier, on renforce la quille en vissant sur le dessus un fer plat de 10x2mm. De plus, chaque couple est percé d’un trou de 2,5 mm de part en part au niveau de son emboîtement sur la quille. Cela nous permettra de cheviller les couples sur l’épine dorsale du bateau.

Premier squelette : quille-couples - 34.4 ko
Premier squelette : quille-couples
Devant le couple n°1, à l’extrême droite sur la photo, la proue sera réalisée en usinant un bloc de bois.

Le chantier est classique, c’est à dire travail quille en l’air. Le calcul de la hauteur des jambettes (pattes prolongeant les extrémités des couples pour venir en contact avec la planche servant de chantier) se fait depuis le couple le plus haut. Comme toujours, à ce stade de la fabrication prendre bien soin de vérifier la perpendicularité des couples par rapport au chantier. Les écarts entre chacun d’entre eux sont relevés depuis le plan. Attention, dans ce bateau les couples ne sont pas équidistants, mais placés en fonction des cloisons intérieures.

renforcement du squelette

Pour augmenter la rigidité de ce fragile ensemble, on ajoute plusieurs baguettes de 5x5mm. Elles viennent s’encastrer dans les encoches prévues sur le contour de chaque couple. Il faut trois baguettes par coté. Elles débutent toutes sur le couple n°1 et finissent sur le couple n°10.

Renforcement du squelette par des baguettes 5x5mm - 40.1 ko
Renforcement du squelette par des baguettes 5x5mm
Au niveau des bouchains et du livet de pont, mais aussi pour renforcer le fond

Dernière astuce : contre la quille on colle des morceaux de baguette alignés par rapport au dessus des couples. Ils serviront d’appui pour les planches de fond de coque. Celles coté proue doivent être cintrées suivant la courbure de la quille.

Planchers des cabines - 32.2 ko
Planchers des cabines

Dans le cas ou l’on voudrait aménager l’intérieur du pont-cabine - c’est le cas de Ping-Pong, le modéliste dont je vous ai déjà parlé - il serait judicieux de définir les dimensions de chaque plancher lorsque l’accès à l’intérieur de la coque est encore facile. Cela permet de bien définir les contours jouxtant les parois de la coque. De plus on collera sur les couples des morceaux de baguettes 5x5 en guise d’appui.

Vérification de la dimension des couples - 27.9 ko
Vérification de la dimension des couples
A l’aide d’un réglet que l’on positionne sur le contour extérieur de la vue de dessus de la coque on vérifie la régularité de la courbe.

Plans du WS100 - 9.7 ko
Plans du WS100
Pour travailler avec un support papier il faut dans le cas du WS100 avoir pas mal de place au mur ! Le plan avec les trois vues mesure presque 2 mètres sur 2 !!

Préparation du couple n°6 - 10.5 ko
Préparation du couple n°6
Exemple du tracé du couple n°6 avant détourage.Il faut bien repérer l’axe du couple pour son positionnement sur la quille. L’intérieur de la pièce sera généreusement évidée.

Astuce de découpe du contour extérieur des couples - 18.3 ko
Astuce de découpe du contour extérieur des couples
Afin de garantir une parfaite symétrie entre le côté bâbord et tribord, Ping-Pong à utilisé une scie à onglet. De cette façon il suffit de retourner la pièce en prenant une même référence comme butée et le tour est joué

Renforcement de la quille - 6.5 ko
Renforcement de la quille
Sur un modèle de 1,7m, la quille doit avoir la meilleure rigidité possible, même si les futures baguettes de renfort contribuent elles aussi à cet résultat. Ping-Pong¡ a ajouté un fer plat de 10x2 mm sur le dessus de la quille. Non seulement cela assure la non flexibilité de l’ensemble, mais ce fer plat fait partie du lestage du bateau

Détail du squelette - 18.9 ko
Détail du squelette
Le renforcement du squelette se fait par la pose de plusieurs baguette de 5x5. Contre la quille on pose également des sections de baguette, qui serviront d’apôtres pour soutenirr correctement les plaques du fond de la coque.

Voici l’adresse de mon Blog ou vous retrouverez tous les Windstorm : WT35, WS45, WS60 et WS 100

Mes blogs http://yachtmodlisme.blog4ever.com/...

http://plansmodelismeyacht.blog4eve...

http://yachtmodlisme.blog4ever.com/blog/index-13933.html ]