Navimodélisme RC - Webzine de modélisme naval radiocommandé

lundi 24 avril 2017

Accueil Modèles et Kits Voile radiocommandée Vapeur Plans et documentation Radio et équipement moteur Techniques de construction Nouvelles et revue de presse Galerie de photos
  Contact  |  Liens  |  Agenda  |  Plan du site  |  Groupe de discussion  

Accastillage et accessoires

Feux et lanternes
Eclairage pour une navigation de nuit

Pierre Luyer-Tanet

Fabriquer des feux de navigation colorés, fonctionnels, sans limitation de diamêtre ni de hauteur, sans ampoules colorées... mais oui, c’est possible !

Nous avons tous plus ou moins l’habitude de chercher dans le commerce des matériaux ou des objets qui, une fois détournés de leur usage initial, nous permettront de réaliser les pièces dont nous avons besoins sur nos modèles.

Dans le cas des feux et des lanternes, il s’agit du plexiglass.


DEUX METHODES :

- 1/ AVEC CE QUI EXISTE

- Une règle de bureau en plastique transparent.

Il faut choisir la règle en fonction du diamètre souhaité.

- Du plexiglass translucide en plaque ( la méthode de travail sera la même)

Une latte de bureau en plastique transparent peut fournir de grands morceaux à récupérer

Après avoir coupé la partie plate,A,il faut la débiter en petits carrés et coller ceux-ci les uns sur les autres. Pour ce faire, le mieux est d’utiliser un profilé en Lqui permettra de les caler du mieux possible. Percer l’ensemble en son centre et le monter sur un axe afin de pouvoir le travailler au tour et donner la forme désirée à la verrine.


- 2/ AVEC CE QUE L’ON FABRIQUE

J’entends par là : fabriquer un matériau translucide afin de pouvoir le travailler comme du plexiglass, et par la même occasion le teinter de la couleur souhaitée : ici du vert et du rouge.

Les ingrédients de bases se trouvent chez le marchand de couleur ou dans n’importe quelle grande surface de bricolage au rayon résine.

Prendre de la résine à inclusion  (pour sa transparence), du colorant peinture pour le verre, mais, pour le rouge, obligatoirement de la peinture à vitrail. Le rouge a la particularité de s’opacifier très rapidement et de bloquer le passage de la lumière.(On peut bien entendu prendre de la peinture vitrail pour le vert aussi !)

- Mise en pratique

Après avoir suvi les indications du fabricant pour le mélange de la résine et de son durcisseur, incorporer le colorant jusqu’à obtention de la teinte désirée, puis couler dans un moule (ici des œufs Kinder) et laissez la polymérisation se faire complètement.

La résine colorée est coulée dans des demi oeufs Kinder

Une fois le durcissement obtenu, démoulez, percez en leur centre chacun des blocs et travaillez-les au tour de la même manière que décrit précédemment.

Démoulage sans problème grace à la flexibilité des moules

Les articles récents de Pierre Luyer-Tanet

PROBLEMATIQUE :
-  Au dessus de 10mm de diamètre on ne trouve que difficilement le matériaux de base à récupérer. Dix millimètres correspondent à une tringle de tirage pour les rideaux.
-  Cela se complique si on veut trouver la bonne couleur. De plus, si l’on veux réaliser un feu fonctionnel en introduisant une ampoule par l’intérieur, le matériaux récupéré devra être transparent ou au moins translucide.

Arrivé à ce stade, il ne manque que le polissage du
Arrivé à ce stade, il ne manque que le polissage du"verre"

PROBLEMATIQUE :


- Resultats

Voici trois feux bruts de tournage ; Vert et rouge : teintés dans la masse Blanc : en règle de bureau

Après une mise en œuvre somme toute simple, qui ne demande aucune connaissance précise, il ne vous reste plus qu’à introduire une ampoule "grain de riz" à l’intérieur du feux et à brancher l’alimentation électrique. Et vogue la galère

Pensez a travailler dans un local aéré même lors du tournage. Les poussières de résine sont nocives pour les voies respiratoires.