Navimodélisme RC - Webzine de modélisme naval radiocommandé

jeudi 23 novembre 2017

Accueil Modèles et Kits Voile radiocommandée Vapeur Plans et documentation Radio et équipement moteur Techniques de construction Nouvelles et revue de presse Galerie de photos
  Contact  |  Liens  |  Agenda  |  Plan du site  |  Groupe de discussion  

Chaloupe Victoria

La Chaloupe Victoria
Reproduction à l’échelle 1/12ème d’une chaloupe Anglaise de 1905

GéGé

La boîte de construction.

Mes remarques et critiques au sujet du kit :
-  La notice n’est disponible qu’en Allemand. (Pour les intéressés j’ai réalisé une traduction de celle-ci)
-  La coque est beaucoup trop mince à certains endroits et particulièrement à la proue. Elle se fendra rapidement au moindre choc. (Cela m’est arrivé !) Des modifications seront donc nécessaires dès le début de la construction pour renforcer la proue.
-  Le bois fourni est juste suffisant et il n’y a pas une seule baguette en réserve. L’hélice en plastique est mal adaptée et doit être remplacée. Aucun accastillage n’est livré dans la boîte.

L’auteur et sa chaloupe Victoria - 102.3 ko
L’auteur et sa chaloupe Victoria

Le carton, à la réception de la commande - 37 ko
Le carton, à la réception de la commande

La construction.


-  Toutes les pièces sont numérotées et si vous respectez et suivez bien la notice, vous n’aurez pas de problème particulier. Ce kit est à recommander pour un modéliste qui a déjà une ou deux constructions à son actif et qui désire s’initier au monde de la vapeur.
-  Seules quelques modifications seront à apporter en fonction de la motorisation choisie.
-  En ce qui me concerne, tout l’avant du bateau où se trouve le groupe vapeur a été doublé de l’intérieur par des lames d’acajou de 1mm d’épaisseur, collées directement à la cyano contre l’ABS. Ceci renforce bien la coque, d’une part, et la protège mieux de la chaleur dégagée par le groupe, d(autre part.
-  Fidèle à un principe qui m’est cher, tout le groupe vapeur est prévu facilement démontable pour permettre son entretien. Le toit de la cabine est amovible, ce qui n’est pas prévu d’origine. Ces deux dernières modifications m’ont déjà rendu service, croyez moi !
-  J’avais quelques doutes sur la qualité de l’arbre d’hélice fourni : est-il inoxydable ? Dans le doute je l’ai remplacé simplement par un arbre du même diamètre en laiton. Le tube a été conservé et bourré de graisse résistante à l’eau lors du montage.

Résultat : déjà 5 ans de service sans entretien et sans aucune infiltration d’eau par le tube.

Posée sur son ber. - 54.6 ko
Posée sur son ber.

La terminaison.

La coque doit être soigneusement poncée au papier fin (grain 400 et 600) avant d’être vernie. Cette opération est nécessaire pour permettre un bon accrochage de la peinture sur l’ABS.

Toutes les parties bois reçoivent plusieurs couches de verni de protection transparent mat. Il faut particulièrement insister sur le pont, dans le compartiment du groupe vapeur. Cet endroit reçoit des projections d’huile et d’eau et il faut éviter que le bois n’absorbe ces dernières.

Rencontre avec une autre Victoria - 37.4 ko
Rencontre avec une autre Victoria

Les fonctions radio-commandées.


-  Ouverture et fermeture progressive de la vapeur par vanne à boisseau.
-  Inversion du sens de rotation par inverseur Stephenson.
-  Commande du sifflet à vapeur.
-  Commande du safran.

J’ai volontairement choisi la simplicité et n’ai pas installé de régulateur de pression. Une fois atteint 2,5 bars au manomètre, je réduis la marche du brûleur au ralenti et je débute la navigation. La pression oscille alors entre 1,5 et 4 bars selon la demande en vapeur.

Navigation en eaux calmes - 29.2 ko
Navigation en eaux calmes

L’autonomie de mon groupe est de 40 à 50 minutes minimum et jusqu’à 60 minutes si je n’utilise pas le sifflet. L’important, pour obtenir la plus grande autonomie possible, est d’utiliser la vapeur avec parcimonie, donc de tourner le plus lentement possible avec le moteur. On y arrive en entrainant une hélice laiton la plus grande possible, avec un pas important et de larges pales, de manière à obtenir un très bon rendement à bas régime.

N’oublions pas que le couple à disposition est énorme avec la vapeur, alors profitons-en pour l’utiliser à bon escient.
Promenade matinale sur le lac de Joux - 39.5 ko
Promenade matinale sur le lac de Joux

A toute vapeur ! - 33.4 ko
A toute vapeur !

Tout le groupe vapeur à l’avant de la chaloupe - 45.8 ko
Tout le groupe vapeur à l’avant de la chaloupe

Intérieur de la cabine, avec boîte à cigares et allumettes posées sur la tablette - 34 ko
Intérieur de la cabine, avec boîte à cigares et allumettes posées sur la tablette

La table est bien garnie ! - 48.8 ko
La table est bien garnie !

La Victoria de mon ami Michel - 44.8 ko
La Victoria de mon ami Michel

Origine :

Kit de construction Allemand de la maison Krick. La boite contient la coque moulée en ABS et le bois nécessaire à la construction.

Juste le bois nécessaire !  - 21.3 ko
Juste le bois nécessaire !
Pas une baguette en trop ! Ce qui oblige à bien calculer la construction avant de l’entreprendre !

La coque moulée en ABS - 20.9 ko
La coque moulée en ABS
Un plus pour les modéliste débutants pour qui la construction sur membrures est souvent rebutante

L’accastillage fait l’objet d’un kit séparé, pour ceux qui ne voudraient pas le réaliser eux même.

((( caractéristiques
-  Longueur 117cm.
-  Largeur 25cm.
-  Poids 6kg500

Le groupe Vapeur :

A l’origine, la maison Krick livrait un groupe vapeur avec la boîte de construction. C’était un moteur bi-cylindres oscillants, avec une chaudière verticale ( voire photo du carton).

Actuellement, Krick préfère laisser le choix de la motorisation aux modélistes qui choisissent de construire La Victoria. Je conseille vivement de faire le choix du groupe avant de débuter la construction, de manière à pouvoir adapter celui-ci facilement. Une adaptation après coup est en effet hasardeuse !

Le groupe vapeur au rôdage - 42.6 ko
Le groupe vapeur au rôdage
Monté sur la platine amovible, le groupe vapeur est rôdé dans l’atelier

J’ai choisi pour mon modèle un moteur 3,5cm3 avec une chaudière horizontale d’une contenance de 4 dl. Le chauffage se fait au gaz.

Réservoir gaz et brûleur - 44.6 ko
Réservoir gaz et brûleur

Si vous souhaitez ne pas réaliser le groupe vapeur vous-même, vous trouverez ce dernier chez Anton-Vapeur, ou chez JMC-Vapeur, deux fabricants français susceptibles de vous livrer tout ce matériel et de vous conseiller si nécessaire. Ne pas oublier que la stabilité en roulis sera meilleure avec une chaudière horizontale qui a pour avantage de maintenir un centre de gravité bas.

3.5cm3 JMC - 44.2 ko
3.5cm3 JMC

Avant l’assemblage dans la chaloupe, le groupe vapeur, assemblé sur une planche, est testé et rôdé en atelier. Ceci permet de se familiariser avec lui et offre une meilleure accessibilité pour la mise au point et les réglages.

L’accastillage :

J’ai choisi l’option de le réaliser moi-même, en respectant le plan fourni et en laissant souvent libre cours à mon imagination. Les feux de signalisation et l’éclairage de la cabine se font par des lanternes qui sont fonctionnelles.

Les personnages en cabine - 36.5 ko
Les personnages en cabine
Le temps est figé, mais les attitudes doivent rester naturelles

Quelques personnages à l’échelle 1/12ème, achetés dans le commerce, viennent prendre place sur la chaloupe pour lui donner un peu de vie et une touche de réalisme.

Le mécanicien chauffagiste - 42.8 ko
Le mécanicien chauffagiste

Personnellement, je n’aime pas trop les bateaux fantômes qui naviguent sans équipage.

Le sifflet - 28.8 ko
Le sifflet

Le pilote - 24.3 ko
Le pilote

Conclusion et navigation :

Voilà donc un excellent modèle d’initiation à la vapeur. La coque est particulièrement bien étudiée et donne à cette chaloupe une remarquable pénétration dans l’eau. Il ne faut surtout pas craindre de bien lester celle-ci pour la mettre bien dans sa ligne de flottaison. Je crois utile de rappeler en effet qu’un bateau trop léger navigue très mal et n’est pas stable en roulis.

Le gros safran donne une excellente manoeuvrabilité et particulièrement en marche arrière.

Vite mis en oeuvre, simple et sans complications, facile d’entretien, mon modèle à déjà plus de 50 heures de navigation et plus il navigue mieux son groupe vapeur fonctionne !

Détail de la proue



Pour débuter simplement avec un modèle à vapeur, La Victoria est le modèle idéal qui, en plus, à une très belle allure !