Navimodélisme RC - Webzine de modélisme naval radiocommandé

mardi 27 juin 2017

Accueil Modèles et Kits Voile radiocommandée Vapeur Plans et documentation Radio et équipement moteur Techniques de construction Nouvelles et revue de presse Galerie de photos
  Contact  |  Liens  |  Agenda  |  Plan du site  |  Groupe de discussion  

Le croiseur sous-marin Surcouf

La propulsion

Teba

Le Surcouf équipé de deux lignes d’arbre avait reçu deux diesels de 3800 cv à 330 t/mn construits,celui de tribord à la Seyne, celui de bâbord aux Chantiers de la Loire, de marque Sulzer à simple effet deux temps (à l’usage, celui des A.C.Loire se révéla plus robuste).

Il y avait également deux moteurs électriques à double induit qui développaient 4X850 cv, fabriqués par la Compagnie Générale de Nancy suivant le marché du 14 Avril 1927, les premiers essais exigèrent un rééquilibrage des induits. Leur faiblesse venait des relais de démarrage et des circuits de refroidissement par air. A l’occasion des pointes et roulis importants, l’huile du palier avant était soufflée dans l’induit par la ventilation causant des avaries de claquage d’induits systématiques. par quatre fois il fallut procéder à leur remplacement.

La batterie était composée de 480 accus modèle D subdivisés en quatre groupes de 120 répartis en deux groupes avant et arrière débitants sous 210-240 volts d’une capacité de 6550 ampères-heures. Pour la première fois, chaque batterie était équipée d’un disjoncteur de tête au lieu de fusible.

Ce texte est extrait du livre "Le croiseur sous marin Surcouf" écrit par le Capitaine de Vaisseau (R) Claude Huan de l’Académie de Marine.

Le modèle réduit

Aujourd’hui, installation de la propulsion en commençant par la fabrication des chaises qui supportent les arbres d’hélices avec un tube en laiton et des tubes en cuivre glissées les uns dans les autres jusqu’a l’obtention du bon diamètre.

Les fusées d’arbres d’hélices, à gauche une fusée finie, à droite une fusée brute de soudure.

La forme est façonnée à la lime tandis que le tube tourne dans le mandrin d’une perceuse électrique, puis je fixe les supports par brasure à l’argent avec l’angle approprié.

Premiers supports fixés sur une fusée.

Aprés cela, je m’occupe des sorties de coque qui feront office de tube d’étambot, comme pour les chaises d’hélices, j’assemble plusieurs tubes les uns dans les autres.

Suite aux modifications que vous avez constatées dans l’article précédent, ces sorties devront être étanches et pour ce faire, le dernier tube recevra un embout à chaque extrémité et le centre du tube sera rempli de graisse marine.

Les tubes devant le modèle du plan.

J’installe un graisseur type automobile sur chaque tube, j’aime bien ce système qui permet de changer la graisse rapidement et sans rien démonter pendant l’entretien d’hiver.

Essai de positionnement.

Les tubes et leurs graisseurs.

Montage de l’ensemble de la propulsion, les moteurs sont décalés à cause de l’étroitesse de la coque et je souhaite garder les arbres d’hélices parallèles.

L’ensemble installé.

A l’intérieur de la coque, les tubes de sorties pour les arbres sont de même longueur, le moteur le plus en avant laisse libre une certaine longueur d’arbre qui sera maintenue par un tube en laiton.

Les moteurs décalés.

Le tube qui tient l’arbre.

je passe du top coat blanc à l’intérieur de la coque avant d’installer le cadre de fermeture.

Il y a deux moteurs speed 600 réductés, deux variateurs speed profi 40 R, plus deux servos dans le compartiment moteur.

Conformément au vrai surcouf, les hélices seront supra divergentes, c’est à dire que vues de l’arrière, celle de droite tournera à droite et celle de gauche tournera à gauche, ou plus précisément, celle de droite tournera dans le sens des aiguilles d’une montre et celle de gauche en sens contraire.

Le tour improvisé.

Montage des chaises d’hélices.

Le truc de la pomme de terre pour faire deux soudures rapprochées.

Les éléments.

chaise d’hélice brasée à l’argent.

Soudure des tubes.

Mise en forme des tubes.

Soudure avec l’arbre en place pour garantir un bon alignement.

Essai de positionnement.

L’ensemble installé.

Les hélices décalées.