Navimodélisme RC - Webzine de modélisme naval radiocommandé

vendredi 15 décembre 2017

Accueil Modèles et Kits Voile radiocommandée Vapeur Plans et documentation Radio et équipement moteur Techniques de construction Nouvelles et revue de presse Galerie de photos
  Contact  |  Liens  |  Agenda  |  Plan du site  |  Groupe de discussion  

Le Liberté

Le pont, le roof, l’accastillage, les voiles et la peinture.

GéGé

Le Pont.

Il est préalablement entièrement recouvert d’une couche de contre plaqué 0.8mm collé très soigneusement sur les barrots. Cette première couverture reçoit ensuite quelques couches de fond dur pour bien imprégner le bois et le rendre étanche. Avec cette méthode, j’espère avoir un pont parfaitement étanche et aucune pénétration d’eau en cas d’inondation de celui-ci.

Première couverture avec le CTPL 0,8mm - 20.8 ko
Première couverture avec le CTPL 0,8mm

C’est sur cette première couche que les lames de pin du pont sont ensuite collées en partant du centre et en alternant progressivement babord, tribord.

Le pont entièrement recouvert de lames de pin. Les hiloires dépassent de 10mm. - 26.7 ko
Le pont entièrement recouvert de lames de pin. Les hiloires dépassent de 10mm.

Le Roof.

Construction entièrement en contre plaqué de 1mm puis habillée de lames de pin. Ce Roof reçoit un faux fond à la hauteur du hiloire. Ceci permet d’éviter que l’eau qui passerait éventuellement par la porte en cas d’inondation du pont ne pénètre à l’intérieur de la coque.

Le Roof terminé - 47.9 ko
Le Roof terminé

Les voiles.

La voile de flèche peut être très facilement affalée par fort vent ce qui diminue la gîte du bateau. Le foc et la trinquette ont été légèrement « baumées » par l’adjonction d’une corde à piano diamètre 0,8mm introduite dans l’ourlet de la voile.

Un des deux jeux de voiles - 37.5 ko
Un des deux jeux de voiles

J’avoue franchement ne pas avoir eu le courage de me lancer dans leur réalisation j’ai confié ce travail à une couturière. Je vais me rattraper sur le prochain bateau puisque j’ai en préparation le frère du LIBERTE qui n’est autre que le LOUIS HELOISE. Sur celui la, c’est promis, les voiles seront de ma fabrication.

Prêt pour sa première sortie.  la coque n’est pas encore immatriculée . On ne remarque que très peu la hauteur de quille modifiée, la motorisation du bateau et la surface légèrement augmentée du safran. Ces modifications ont pourtant une grosse influence sur le comportement du bateau en navigation. - 27 ko
Prêt pour sa première sortie. la coque n’est pas encore immatriculée . On ne remarque que très peu la hauteur de quille modifiée, la motorisation du bateau et la surface légèrement augmentée du safran. Ces modifications ont pourtant une grosse influence sur le comportement du bateau en navigation.

Toujours avec l’objectif d’être le plus léger possible, surtout en dessus du centre de gravité, toute la mâture est réalisée en abachi. Les rondins ont été soigneusement choisis ( qualité et rectitude ) puis travaillés au tour entre des cales à poncer pour leur donner la forme souhaitée. J’avais toutefois un doute sur la solidité. Deux ans d’intenses navigations par tous les temps n’ont pas montré une faiblesse quelconque de la mâture et aucune casse n’est à signaler à ce jour.

Parfois malmenée pendant le transport j’ai même été étonné de la solidité et la résistance de celle-ci à la flexion.

Accastillage.

Caps de mouton, taquets, moulinet, pompe de cale, ferrures, conelle , lanterne, tout est réalisé par mes soins.

Les poulies sont faites selon une technique bien connue que vous retrouverez sur les photos ci jointes. Les réas sont en bois tourné sur mon tour Schaüblin 70.

Une partie de l’accastillage - 30.3 ko
Une partie de l’accastillage

Quelques étapes pour réaliser des poulies - 6.2 ko
Quelques étapes pour réaliser des poulies

Les Maunes c’est-à-dire les corbeilles sur le pont reçoivent les Baux. Les Baux en patois Barfleurais étaient les lignes de pêche. C’est l’origine du nom de Bautier donné à ces bateaux qui étaient également connus sous le nom de Cordiers du Quotentin.

Réalisation des Maunes ( corbeilles en osier ) - 22.4 ko
Réalisation des Maunes ( corbeilles en osier )

Quelques bouts de baguette, de la ficelle de chanvre, un peu de teinture et voilà réalisés très simplement de magnifiques paniers en osier. La encore, les photos sont certainement plus parlantes qu’un long discours.

Le résultat final. La ligne est lovée dans la corbeille et l’ancre de lestage posée par dessus - 39.8 ko
Le résultat final. La ligne est lovée dans la corbeille et l’ancre de lestage posée par dessus

Peinture

La coque est recouverte de 4 couches de verni noir satiné. Le pont le rouf et les trappes de visite en pin reçoivent 1 couche de fond dur et 3 couches de verni transparent mat. Le liston et l’intérieur du pavois reçoivent 4 couches de verni blanc mat. Sur le pavois l’immatriculation, l’emblème du bateau ( lapin ), et la décoration sont réalisés à l’aérographe à l’aide de chablons préalablement découpés dans un autocollant spécifique.

Idem pour le nom du bateau et sa provenance sur le tableau arrière. Le découpage lettre par lettre du chablon est fastidieuse mais le résultat en vaut la peine.

Le tableau arrière - 20.4 ko
Le tableau arrière

Dans le prochain article, nous parlerons de la terminaison et de la navigation