Navimodélisme RC - Webzine de modélisme naval radiocommandé

samedi 25 novembre 2017

Accueil Modèles et Kits Voile radiocommandée Vapeur Plans et documentation Radio et équipement moteur Techniques de construction Nouvelles et revue de presse Galerie de photos
  Contact  |  Liens  |  Agenda  |  Plan du site  |  Groupe de discussion  

Le croiseur sous-marin Surcouf

Le kiosque

Teba

La première passerelle assurait une protection insuffisante par mauvaise mer, le parquet était à 6,80 m au dessus de la flottaison, sa longueur totale était de 25 m pour une hauteur de 9 m. En 1938 l’abri de navigation fut rehaussé de 1,20 m. En 1932 le panneau du kiosque fut surélevé au moyen d’un cylindre oblique de 2 m de haut. Le mât de vigie se hissait à l’air BP (5 kg/cm2) à 15 m au dessus de la flottaison pour une charge limite de 75 kg. Cette vigie était prévue pour permettre d’observer les tirs de 203 à distance ; avec le roulis important qu’elle occasionnait, elle fut rapidement supprimée dès 1934. Le Surcouf possédait trois périscopes : veille et attaque dans le kiosque, secours au central. Au fur et à mesure des essais et de l’activité du sous-marin, les caractéristiques de ces périscopes changèrent et s’améliorèrent. Initialement les périscopes d’attaque et de veille de 9 m ne laissaient que 4,5 m d’eau au dessus de la baignoire. A partir de 1933 le commandant ne cessa de réclamer une longueur de 11 m pour le périscope d’attaque afin d’obtenir une meilleure discrétion. Le diamètre du tube d’acier passa de 160 à 170 et 180 mm, le diamètre du petit tube à 45 mm ou 85 mm (veille). En 1934 le périscope de veille type E du kiosque à tribord fut porté à 11 m, ce qui entraina une hausse du massif de 0,70 m. Le périscope de secours fut aussi porté à 11 m ainsi que le périscope d’attaque en 1936, ce qui entraina la surélévation du kiosque.

Ce texte est extrait du livre "Le croiseur sous-marin Surcouf" par le Capitaine de Vaisseau (R) Claude Huan de l’Académie de Marine.

Le Surcouf a subi de nombreuses modifications au cours de sa carrière, le texte précédent donne un petit aperçu de celles-ci.

Entré en grand carénage à Brest du 1er août 1938 au 15 janvier 1939, il repartait le 7 mars pour Casablanca avec un nouveau kiosque rehaussé, des périscopes rallongés et plusieurs transformations pratiques.

A cause de ces aménagements, il faut convenir de présenter le modèle à une certaine période ; ainsi, j’ai choisi la configuration qu’il avait après 1938, donc le kiosque était différend de celui représenté sur mon plan.

Le premier kiosque. - 36.1 ko
Le premier kiosque.

J’ai déja moulé le kiosque conformément à celui du plan du Musée de la Marine, donc je doit faire des modifications moi aussi. Les lecteurs qui suivent mes articles ont maintenant l’habitude de la procédure que j’emploie. Je prépare la forme en bois du nouveau kiosque supposé, car les photos d’époque en noir et blanc ne sont pas très nettes et laissent une large place aux suppositions. Comme pour le moulage de la coque, je découpe une ouverture de la taille du kiosque dans un carré de CTP qui deviendra le plan de joint du moule.

Un côté du moule terminé. - 119.5 ko
Un côté du moule terminé.

Ensuite, c’est le processus habituel : cire, lustrage, pose du gel coat et première couche de tissu + résine, retrait du plan de joint, gel coat, tissu et résine. Et... le démoulage.

Le démoulage. - 51.9 ko
Le démoulage.

Ensuite, c’est le cirage du moule, gel coat, résine et tissu de verre. Et... démoulage réussi d’un beau kiosque.

Le futur kiosque. - 53.6 ko
Le futur kiosque.

Préparation du plancher avec les passages de périscopes et du conduit qui mène à la coque étanche, tout cela sera visible et pour cette raison ne peut pas être occulté.

Le plancher, à droite le conduit qui mène à la coque étanche, en bas, les passages de Périscopes. - 107.7 ko
Le plancher, à droite le conduit qui mène à la coque étanche, en bas, les passages de Périscopes.

Découpe du kiosque à la bonne hauteur et collage en place sur le corps principal, pose du plancher et des passages de périscopes.

Le nouveau kiosque. - 39.5 ko
Le nouveau kiosque.

Enfin, aménagement de l’intérieur grâce à quelques photos, mais il reste toujours un doute sur la réalité de chaque chose installée due à une estimation possible de leur utilité. Cet aménagement est nécessaire sur un tel modèle, car contrairement aux sous-marins actuels, tout est visible de l’extérieur et cela rajoute un petit plus agréable à l’oeil.

Pose provisoire du
Pose provisoire du "mobilier", il y a encore beaucoup de travail.

Nous reviendrons sur le kiosque plus tard, car il n’est pas totalement fini.

Découpe du CTP pour réaliser un plan de joint.

Préparation pour le moulage.

Pose du gel coat.

Le moule terminé.

Le moule prêt à mouler.

Le travail a commencé, dans le pot le gel coat, le tissu est découpé.

Démoulé, vu de dessus.

Les passages de périscopes et le tuyau de descente dans la coque étanche.

Le "mobilier" du kiosque.

Le même "mobilier" en résine.