Navimodélisme RC - Webzine de modélisme naval radiocommandé

samedi 21 octobre 2017

Accueil Modèles et Kits Voile radiocommandée Vapeur Plans et documentation Radio et équipement moteur Techniques de construction Nouvelles et revue de presse Galerie de photos
  Contact  |  Liens  |  Agenda  |  Plan du site  |  Groupe de discussion  

Équipement de terrain

La caisse du 47Ft

Albertus

Caisse de transport facile...

Tout le monde est bien d’accord, construire une caisse ne poserait pas de problème à la majorité des bricoleurs. Mais si il s’agit d’une caisse spécifique, il convient de ne pas faire n’importe quoi !

Comme il a souvent été démontré qu’il est rassurant de lire des choses qu’on sait déjà, je vais rappeler quelques principes, tout en vous décrivant la construction de la caisse de transport que j’ai réalisé pour le Life Boat USCG 47 Ft.

Tout d’abord, vérifier les dimensions des différents panneaux proposés sur le marché, puis se souvenir des dimensions du bateau à "emballer" L’idéal est d’avoir ses aises dans la boîte, pour la facilité de rangement, et suffisamment de place que pour y ranger un ber de terrain, l’émetteur et le chargeur, plus quelques outils, le plan, les photos, le press-book, etc. Mais il faut aussi que le bateau puisse facilement être calé.

Le cas échéants, il faudra aussi tenir compte des dimensions de l’intérieur du véhicule, de l’ascenseur, du passage des portes etc

Lors de la construction d’une caisse, le choix du matériaux de base est important, si on ne veut pas se retrouver avec quelque chose d’intransportable parce que trop lourd ou trop fragile.

Comme pour la maquette elle même, il faut construire léger mais solide !

Différents panneaux sont disponibles sur le marché. J’ai fais mon choix avec du MDF de 3mm. C’est faible, mais des renforts judicieusement placés et quelques astuces vont rendre cette caisse tout à fait utilisable.
-  Comme son nom l’indique (en anglais), le MDF est un panneau de Fibres à Densité Moyenne.

Le MDF se distingue par le fait que les fibres très fines sont principalement liées au moyen de résine syntétique et non par feutrage. Conçu en vue de réaliser un produit pour l’industrie du meuble, le MDF se laisse à peu près scier, fraiser, profiler et travailler comme le bois massif. Après l’usinage, les chants ont un aspect assez homogène, contrairement à presque tous les autres panneaux, et peuvent donc immédiatement être peints sans couche d’apprêt.

Tout d’abord, les dimensions

Lors de la construction d’une caisse, il ne faut pas oublier de tenir compte des épaisseurs des panneaux utilisés

Un petit croquis rapide permet de relever les dimensions correctes, ce qui nous permettra de faire procéder à la découpe par le magasin de bricolage, sur leur scie à panneau, ce qui garantit l’équerrage. Dans l’optimisation de la surface il faut aussi tenir compte de l’épaisseur de la lame de scie.

principe de découpe des panneaux MDF - 18.3 ko
principe de découpe des panneaux MDF
Il faut tenir compte des épaisseurs des panneaux pour l’assemblage, et de l’épaisseur de la lame de scie pour la découpe

-  le panneau de base vendu par le magasin fait 1,22 m x 60,5 cm
-  deux panneaux complets constitueront donc la face avant et la face arrière
-  un panneau coupé en deux sur la longueur va donner le fond et le dessus de la caisse
-  un panneau coupé de la même façon, puis recoupé dans l’autre sens va donner les deux côtés et le double fond

Montage de la caisse

En les plaçant verticalement sur une surface bien plane, on assemble à l’équerre le fond, les côtés et le haut de la caisse sur le dos couché à plat. Tout est collé à la colle blanche D3, en insérant des baguettes de 10x10mm pour renforcer tous les angles et en augmenter le collage.

Une fois l’assemblage sec, on le redresse dans sa bonne position, et on ajoute deux lattes (beiges sur le dessin en haut de la colonne de droite) qui supporteront le double fond, et on colle celui-ci.

Fermeture de la caisse par des sangles réglables - 24.1 ko
Fermeture de la caisse par des sangles réglables
Ces sangles servent aussi à soulever la caisse

Un renfort en alu (cornière de plafonnage) est fixé à la colle contact le long du bord avant de la plaque du haut, afin d’éviter son affaissement, puisqu’il n’est appuyé que sur les côtés et le fond. Une autre cornière en alu (section L) est fixée (colle contact) sous le fond, dépassant vers l’avant de manière à pouvoir y insérer le panneau de couvercle. Celui ci est rigidifié sur la face interne, toujours au moyen de lattes 10x10 ajustées de façon à serrer dans le cadre de l’ouverture de la caisse

Aménagement - 30.2 ko
Aménagement

-  Flèche bleu, le ber de présentation, l’émetteur, le chargeur Robbe, un drapeau US pour masquer le ber. Dans la petite boite, un chargeur 12V, un chargeur 6v, colle, tournevis etc.
-  Flèche verte : les sangles de mise à l’eau
-  Flèches orange : la cornière en L qui reçoit la base du couvercle

Le couvercle tient donc fermé parce qu’il est soutenu dans le L en alu, et que les lattes de renfort sont à frottement doux. Un aimant de porte fixé au milieu de la cornière de plafonnage vient compléter la fermeture.

Pour le transport, pas question d’installer une poignée sur le dessus, ni même des poignées latérales, le MDF n’est pas assez costaud pour cela. Le truc est donc d’enserrer la caisse par deux sangles réglables dans lesquelles on passe un morceau de manche de brosse. Lorsque l’on porte la caisse, les sangles la maintiennent fermée, et l’effort de portage est reporté sur le fond de la caisse.

Il reste à présent à aménager l’intérieur de la caisse, en y installant un ber fixe, des calages pour l’émetteur et le ber d’exposition, des rangements etc. Une couche de peinture est indispensable pour protéger le MDF qui a tendance à pomper l’humidité. La surface fortement encollée de ces panneaux permet de peindre directement sans apprêt ! Toutefois, le fond, susceptible de poser sur une surface humide (herbe) sera passé au G4

L’assemblage

On commence par monter ensemble le fond et les côtés, avec le dessus, puis on colle deux lattes (en beige sur le dessin) sur le fond, et on y colle le double fond qui va augmenter la solidité de la caisse.

Les panneaux sont coupés d’équerre sur la scie à panneaux du magasin de bricolage. Le principe d’assemblage permettra la construction d’équerre, le fond venant rectifier la moindre erreur éventuelle d’équerrage ou de parallélisme entre les côtés, le toit et le fond

La caisse est assemblée - 13.8 ko
La caisse est assemblée

Dans la caisse, on installe un ber de transport. - 7.5 ko
Dans la caisse, on installe un ber de transport.
Celui-ci est collé en place sur le double fond. Les chants sont protéges avec du mousse découpé dans un tapis-souris de PC

Renforts internes - 6.6 ko
Renforts internes

-  flèche rouge : chaque angle interne est renforcé par une latte 10x10
-  flèche bleu : une latte externe de renfort, qui s’est avérée insuffisante, mais que je n’ai pas enlevé.
-  flèche verte : la cornière de plafonnage (pour plafonner les angles) très rigide et allégée, en forme de L, est collée au panneau à la colle de contact.
-  flèche jaune : un petit aimant de porte maintient le panneau-couvercle lorsque les sangles sont enlevées

Tout est en place - 20.7 ko
Tout est en place
La largeur du 47Ft est de 29 cm au maître bau. Avec les boudins demi-ronds de protection du livet, on arrive à 30,2 cm. Le couvercle écrase donc légèrement les boudins, le bateau ne bouge pas ! Pour gagner de la hauteur, le mât est rabattu, conformément à l’original

La poignée supérieure - 11.5 ko
La poignée supérieure
Un manche de brosse est engagé dans les sangles, et permet de porter la caisse seul, à une main, et sans risque pour le structure de la caisse

Pour les gros bateaux, on installera des roulettes, de préférence amovibles comme expliqué dans l’article précédent par Michel Lelièvre. On peut imaginer que seul le fond à roulettes soit en matériaux résistant, les poignées latérales y étant fixées