Navimodélisme RC - Webzine de modélisme naval radiocommandé

dimanche 20 août 2017

Accueil Modèles et Kits Voile radiocommandée Vapeur Plans et documentation Radio et équipement moteur Techniques de construction Nouvelles et revue de presse Galerie de photos
  Contact  |  Liens  |  Agenda  |  Plan du site  |  Groupe de discussion  

Trucs et astuces

Propulsion bi-moteurs débrayables + étrave + barre avec 2 voies RC seulement.

Thierry Augereau

Voici une description du système de commande que j’ai mis en place sur ma maquette du BSAD Alcyon pour contrôler les 2 moteurs de propulsion principale et le moteur du propulseur d’étrave. C’est une amélioration du système que j’avais déjà mis sur une maquette de l’Abeille Flandre, où seule la propulsion d’étrave était automatique.

Ce type de bateau, que ce soit remorqueur ou BSAD, se doit d’être très manœuvrable, d’où la présence d’un propulseur d’étrave, mais aussi de commandes indépendantes pour les 2 moteurs de propulsion des hélices babord et tribord.

L’un des BSAD Ailette ou Alcyon (les vrais)  - 20 ko
L’un des BSAD Ailette ou Alcyon (les vrais)

Une maquette qui se respecte se doit elle aussi de pouvoir manoeuvrer très efficacement, mais tout en restant sobre au niveau de la radiocommande ! Le but ici est de ne pas monopoliser plus de 2 voies (manche de droite vertical et horizontal de l’émetteur) pour tout ce qui touche à la manœuvrabilité du navire.


Le fonctionnement souhaité

Le tableau ci-dessous récapitule le fonctionnement que l’on obtient en fonction de la position du manche :


Matériel nécessaire

Voici la liste de ce qu’il faut embarquer dans la maquette (en dehors du récepteur et des batteries bien entendu !) :
-  Un variateur électronique, suffisamment puissant pour supporter le courant nécessaire aux deux moteurs de propulsion fonctionnant simultanément
-  Deux servos standards, avec un cordon en "Y" pour les monter en parallèle.
-  Quatre micro-switch (là aussi, s’assurer qu’ils vont supporter le courant du moteur auquel ils sont raccordés)


Schéma d’installation


Explications

Le fonctionnement n’est pas totalement identique à ce qui pourrait être obtenu en ayant 4 commandes totalement indépendantes les unes des autres ce qui prendrait 4 voies de l’émetteur (2 pour les moteurs, chacun ayant son propre variateur, 1 pour l’étrave et 1 pour la barre ), mais le principal y est, et avec 2 voies seulement. Quand on veut tourner d’un coté, le moteur opposé s’arrête, et pour tourner encore plus serré le propulseur d’étrave s’active.


Et les essais...

La maquette n’est pas terminée, mais la coque, protégée par une couche de résine, ne craint déjà plus l’eau. Donc pas la peine d’attendre plus longtemps, on peut vérifier si le principe est opérationnel.

Le résultat sur l’eau me semble très bon : la maquette de l’Alcyon pèse 15Kg (avec le lest nécessaire pour être dans la ligne de flottaison), mais elle est capable de faire un tour complet sur place en 30 secondes, avec quelques remous !


D’autres détails sur la construction complète de mes autres maquettes RC au 1/50° (Remorqueur Abeille Flandre, Thonier Neptune, Chalutier Marie-Catherine, Baliseur Pierre Durepaire, Frégate Gulnare) ainsi que les vidéos des animations et les schémas électroniques, sont accessibles sur le site de l’auteur..

Les deux hélices, dans des tuyères fixes, ayant chacune leur propre moteur.


Le propulseur d’étrave (fabrication maison, tube PVC de 32) installé dans la proue de l’Alcyon.


Le servo commun à la barre et au contrôle automatique du propulseur d’étrave.

Trim de barre à fond, l’un des micro switches est actionné, alimentant le propulseur d’étrave pour faire pivoter le navire.


Le bloc de propulsion bi-moteurs, avec variateur et servo de débrayage automatique en fonction de la position de la barre.


Barre à fond : l’un des moteur est déconnecté du variateur, l’autre continue de tourner.