Navimodélisme RC - Webzine de modélisme naval radiocommandé

lundi 1 mai 2017

Accueil Modèles et Kits Voile radiocommandée Vapeur Plans et documentation Radio et équipement moteur Techniques de construction Nouvelles et revue de presse Galerie de photos
  Contact  |  Liens  |  Agenda  |  Plan du site  |  Groupe de discussion  

Phares, Bouées et Balises

Le Phare des Pierres Noires
Présentation

Albertus


-  Parmi les différents phares de toutes les nationalités qui assurent la sécurité des côtes, les phares français tiennent la première place
-  Parmi les phares français, ceux qui sont en mer impressionnent le plus, eux qui ont été qualifiés d’Enfer par leurs gardiens.
-  Parmi les Enfers bretons, le phare des Pierres Noires en impose par sa masse et ses couleurs. C’est donc ce phare d’exception qui a incité plusieurs modélistes à se lancer dans sa réalisation.

© Pays d’Iroise.com - 36.7 ko
© Pays d’Iroise.com

-  Parmi ces modélistes, un des premiers à se faire connaître a été André Charles qui , fin 2009, a publié un article sur la maquette qu’il en a réalisée au 1/40 ème dans un hors série de la revue Bateau Modèle. Partant de différentes photos et cartes postales glanées lors de ses vacances, il en a dressé des plans corrects, et la maquette qu’il a réalisée a donné le virus à plusieurs lecteurs de la revue.
-  Parmi eux, Michel Bruno s’est lancé dans une réalisation au 1/40 ème lui aussi. Confronté à certains problèmes partiellement résolus par André Charles, Michel a fait "appel à l’équipe" en sollicitant l’aide des membres d’un forum de modélisme naval. Aussitôt, des renseignements supplémentaires, des photos du vrai phare, des idées pour résoudre les problèmes techniques de construction et d’animation ont surgit, et peu de temps après, un des participants au forum, Didier Mozer, mettait en ligne des photos de sa réalisation au 1/30 ème, suivant une technique totalement différente.

Et à partir de ce moment là, l’intérêt s’est généralisé pour ce phare hors du commun. Ayant moi-même une simple imitation de Ar-Men au 1/50ème à mon actif et ayant pris beaucoup de plaisir à sa construction, il n’a pas fallut longtemps pour que l’envie de construire un phare maquette me prenne.

© Julien Carnot - 67.8 ko
© Julien Carnot

En modélisme comme en tout il faut des pionniers, et c’est grâce à André, Michel et Didier que j’ai pu peaufiner un plan des Pierres Noires, utiliser un mix de leurs trucs de construction, déjouer les pièges inhérents à la lecture des photos, choisir les matériaux les mieux adaptés à ma façon de construire, etc ! C’est grâce à la participation des membres du forum que nous fréquentons que les erreurs ont pu être décelées et corrigées, que de la documentation a pu être récoltée. Je rend donc hommage à tous ceux qui de près ou de loin ont aidé à ces constructions.

A travers les articles qui vont suivre, les réalisations d’André, de Michel et de Didier vont s’imbriquer dans la description de ma réalisation au 1/30 ème.

© Jean Guichard - 55.7 ko
© Jean Guichard

J’espère que la lecture de ces articles originaux vont donner le virus à quelques-uns et que les explications données permettront à ceux qui se lanceront dans cette construction d’obtenir une réplique parfaite de ce monument historique qu’est le Phare des Pierres Noires.

Bien que ne faisant pas partie des modèles navigants, il faut considérer que les phares, les balises, ainsi d’ailleurs que des périphériques comme les quais, les ports, les grues de chantier, les élévateurs à bateaux etc ont leur place ici en modélisme naval, car de nombreux modélistes s’y intéressent, et souvent les clubs se lancent dans des réalisations communes dans le but d’agrémenter leur plan d’eau ou la présentation générale lors des expositions.


© Pascal665 - 62.5 ko
© Pascal665

Le phare des Pierres Noires est un phare du Finistère en mer d’ Iroise qui sécurise la Pointe de Saint Mathieu et signale sa chaussée, il est situé à 11 km des côtes au large de Brest. Haut de 28 m, son feu est à +/-35 mètres au dessus du niveau des basses mers d’équinoxe, et lance un éclat rouge toutes les 5 secondes. Lampe halogène de 250w. Sa portée est de 19,5 milles. Par temps de brume, il émet deux sons toutes les 60 secondes par un vibrateur ELAC-ELAU 2200 électrifié en 1984, il est automatisé depuis 1992

© Jean Guichard - 73.3 ko
© Jean Guichard

Prochains articles, la construction