Navimodélisme RC - Webzine de modélisme naval radiocommandé

dimanche 30 avril 2017

Accueil Modèles et Kits Voile radiocommandée Vapeur Plans et documentation Radio et équipement moteur Techniques de construction Nouvelles et revue de presse Galerie de photos
  Contact  |  Liens  |  Agenda  |  Plan du site  |  Groupe de discussion  

L’African Queen

Barrotage et commande de la barre

Jean-Luc Béchennec

Couples et support de pont

Peu d’indications à cette étape dans la notice. Scotcher ensemble deux feuilles A4 dans le sens de la longueur. reporter les positions des couples 2, 3, 4, 5, 6 et 7a en se référant aux cotes de la figure 2. punaiser les feuilles sur le plan de travail. Y fixer les deux longerons 8 avec des pointes. Placer des entretoises entre les longerons au niveau des couples 4 et 5. Coller les couples en place à la colle blanche en contrôlant qu’ils sont bien perpendiculaires au plan de travail. Une fois l’ensemble sec, le positionner dans la coque. Là, surprise, le couple 2 ne veut pas rentrer. Il semble que les échancrures qui recoivent les longerons ne soient pas assez profondes. Mais le couple n’est pas assez épais pour les agrandir. J’ai donc collé l’armature en place en force (les longerons fléchissent entre les couples 2 et 3). Ensuite, il suffit de poncer les longerons pour les mettre à niveau. Avant de coller l’armature, y coller le couple 7. L’armature est ensuite collée en place en respectent la cote de 18 cm indiquée à la figure 2. Malheureusement, elle n’entre pas exactement dans la coque et il faut déformer un peu l’ABS pour que les couples portent sur la coque en tous points. Le meilleur moyen de maintenir en place tout celà est de faire un collage à la colle cyanoacrylate. Ensuite, on coule de la colle polyester (Stabilit Express par exemple) dans les angles couple/coque pour assurer une bonne jonction. Ne pas oublier de dépolir l’ABS aux endroits des collages.

Les membrures ont déjà été collées sur les pièces 11 (ces pièces font le tour du bord et supportent les membrures et le plat-bord). L’ensemble est placé dans la coque et collé à la cyanolite. J’ai bricolé des pinces à linge en allongeant l’un des côtés de la pince pour enjamber le retour en ABS qui supporte le plat bord.

Avant de mettre le moteur en place, et à fortiori le pont, il faut réflechir à la manière dont on va placer la radio. La notice est totalement silencieuse à ce sujet. Notamment, l’African Queen est équipée d’une barre franche et il serait sympathique de trouver une solution élégante pour la manoeuvrer.

Dispositif de commande de la barre franche

FIGURE 1

Commande du gouvernail.

J’ai complètement changé mon fusil d’épaule en ce qui concerne cette partie. Le système que j’avais imaginé initialement, bien que simple, est mal fichu. La conversion du mouvement circulaire en mouvement linéaire se fait mal car le guignol et la barre n’ont pas le même axe de rotation. J’ai donc décollé les deux tubes cintrés et imaginé le dispositif présenté à la FIGURE 1. L’avantage est qu’il est discret et que le débattement du gouvernail est cette fois très bon. Evidemment, ce dispositif est plus coûteux et demande un peu plus de travail mais la précision et la fiabilité sont bien meilleures. La démultiplication permise par la roue dentée de 30 mm et celle de 10 mm permet un angle de barre de 45° pour un débattement de 15° seulement pour le guignol.

L’installation de la commande de barre demande quelques modifications au niveau du tableau arrière. La première étape consiste à renforcer le tableau arrière lui-même. L’ABS est en effet assez mince. J’ai fais sauté la pièce 15 (couple) collée au milieu du tableau arrière. Un rectangle de carte plastique de 1mm d’épaisseur est ensuite collé entre les 2 autres pièces 15 à la colle à maquette liquide. On étale la colle sur toute la surface de la carte plastique, on attend que le plastique fonde légèrement (1 minute) puis, après avoir mis la pièce en place, on presse (voir photo 1). Une échancrure de 10mm × 3mm est pratiquée dans le tableau arrière pour laisser le passage à la roue dentée soudée à la mèche de gouvernail.

La seconde étape consiste à réaliser la plaque d’embase qui reçoit la roue dentée de 30mm de diamètre et le guignol. Cette plaque est réalisée dans une bande de laiton de 20mm de large et de 0,8mm d’épaisseur. Les deux trous sont percés avec soins à 3mm de diamètre pour recevoir l’axe en laiton qui supporte la roue dentée de 30mm et le guignol. La roue est soudée sur l’axe et le guignol, un modèle standard Robbe, possède une vis d’arrêt. La longueur de la plaque d’embase est choisie de manière à ce qu’elle s’ajuste entre la tableau arrière et le couple 2.

Après celà, on monte la pièce qui supporte l’axe qui est à l’intérieur de la coque. Les entretoises sont tirée d’une barre de laiton 3×4mm. Le creux qui reçoit le tube laiton 4×3 est réalisé à la lime aiguille ronde. Les entretoises sont visibles en bas à gauche de la photo 2.

Il faut ensuite assembler le tube, les entretoises et la plaque d’embase (pièces en rose sur la FIGURE 1). Les parties en contact reçoivent du décapant pour préparer la soudure et le tout est immobilisé avec des pinces à linge (voir photo 3).

On ajuste en faisant glisser et on soude l’ensemble selon la technique habituelle. La roue dentée inférieure est soudée sur l’axe en laissant dépasser de ce dernier une portion suffisante pour qu’il s’engage suffisamment dans le trou de l’embase de la photo 2.

Photo 4

L’ensemble prêt à être monté dans la coque.

L’ensemble est mis en place dans la coque : la mèche de gouvernail d’un côté et la pièce que l’on vient d’assembler de l’autre. On glisse alors la roue dentée de 10 mm sur la tête de l’axe interne à la coque, on repère sa hauteur de manière à ce qu’il coincide avec la roue dentée soudée sur la mèche de gouvernail. On démonte alors le tout et on soude la roue dentée dont on vient de repérer l’emplacement.

Le dispositif de commande gouvernail de l’African Queen - 11.1 ko
Le dispositif de commande gouvernail de l’African Queen

Photo 1

Le tableau arrière est renforcé avec une plaque de carte plastique afin de permettre un montage robuste de la commande de barre.

Photo 2

Ce dispositif est monté sous le pont et permet de communiquer le mouvement du servo de barre à la barre.

Photo 3

Montage du guide de l’axe situé à l’intérieur de la coque.

Photo 5

L’ensemble est monté dans la coque.