Navimodélisme RC - Webzine de modélisme naval radiocommandé

lundi 21 août 2017

Accueil Modèles et Kits Voile radiocommandée Vapeur Plans et documentation Radio et équipement moteur Techniques de construction Nouvelles et revue de presse Galerie de photos
  Contact  |  Liens  |  Agenda  |  Plan du site  |  Groupe de discussion  

Les techniques de base

La commande du gouvernail

Albertus

La radio-commande d’un modèle réduit de bateau sous-entend, entre autres choses, que le bateau va pouvoir être dirigé à gauche ou à droite. En marine, on dit "à bâbord" et "à tribord". Un moyen facile de se rappeler le sens de ces termes de marine est de regarder la seconde lettre des mots : gAuche = bAbord, et dRoite = tRibord

Donc, pour faire simple, la barre du bateau va orienter le safran du gouvernail, et ainsi dévier le flux de l’hélice, générant une réaction de la coque qui va alors changer de cap.

A la grande différence des roues dune auto qui s’appuient sur la route et qui génèrent une trajectoire nette, le principe de réaction de la coque va générer un mouvement glissé, moins évident à contrôler.

La trajectoire d’une auto suivra les roues, alors qu’un bateau tournera autour de son centre d’inertie. Pour faciliter sa rotation, il faut veiller à ce que le lest soit situé le plus possible vers le centre du bateau.

Commande par safran

Le safran est donc généralement constitué d’une palette orientable placée dans le flux de l’hélice si il y en a une et déviant ce flux, ou placée en prolongement de l’axe d’une coque de voilier et déviant les filets d’eau générés par le déplacement du bateau. pas d’erre, pas de direction ! Et à faible vitesse, presque pas de maniabilité.

La conception d’un safran de voilier est toute différente de celle d’un bateau à hélice, et c’est cette dernière que nous détaillerons dans cet article

Dévier le flux de l’hélice
-  sur ce schéma, examinons à gauche un safran normal" et à droite un safran "compensé". En regardant les vues d’en haut, l’efficacité du safran compensé est facile à comprendre.

Il est à noter que le safran a un débattement de maximum 45 degrés (généralement 30 degrés pour un bateau en route) de part et d’autre de l’axe du bateau. Avec un plus grand angle, l’efficacité diminue au lieu d’augmenter.


Tringlerie de commande

Palonniers Robbe - 8.4 ko
Palonniers Robbe
 

L’axe du safran sort du tube de jaumière à l’intérieur du bateau, plus haut que le niveau de la ligne de flottaison. On y aménage un méplat qui recevra la vis de blocage du palonier.

Les palonniers du commerce sont munis de nombreux trous qui peuvent recevoir différentes chapes, à boule ou à clips. La tringlerie qui part vers le servo est fixée à cette chappe

Une seule règle à respecter : Les palonniers doivent toujours être parallèles entre eux, et les tiges perpendiculaires - 15.9 ko
Une seule règle à respecter : Les palonniers doivent toujours être parallèles entre eux, et les tiges perpendiculaires
Toutefois le parallélisme doit être respecté AUSSI DURANT L’ACTION, l’implantation de droite ne convient donc pas

Qu’est-ce qui fait tourner le bateau
-  Il existe en modélisme naval une discipline Classe E Ligne droite où le bateau non télécommandé doit pouvoir effectuer par visée une trajectoire rectiligne de 50 mètres. A l’arrivée, les points sont établis par le franchissement d’une de 5 portes contiguës, le maximum de points étant obtenu en franchissant la porte centrale. Le modéliste doit bien entendu avoir construit "bien droit", mais opérer des compensation au safran "fixe"pour tenir compte de l’effet de couple généré par la ou les hélices.

Nous pouvons donc dire, qu’avec une coque bien construite, non vrillée, et sans tenir compte du vent ou des courants, deux choses peuvent faire tourner un bateau : le ou les safrans, et la ou les hélices.


Un gouvernail Becker Il s’agit d’un système articulé automatique : Sur le dessin, la flèche verte montre la partie fixe, traversée verticalement par l’axe du safran, et comportant sur l’arrière un axe tournant percé recevant la goupille flèche blanche) de la partie articulée (flèche bleu). Plus le safran tourne sur son axe, plus la goupille déporte la partie articulée. Avec un tel safran, un angle de 45 degrés du safran provoque une déviation du flux d’eau de 90 degrés. La photo de droite montre le gouvernail Becker proposé par Billing Boats (45x65 mm)


Différents types de chapes - 17.2 ko
Différents types de chapes

La commande de deux safrans - 13.8 ko
La commande de deux safrans