Navimodélisme RC - Webzine de modélisme naval radiocommandé

lundi 24 avril 2017

Accueil Modèles et Kits Voile radiocommandée Vapeur Plans et documentation Radio et équipement moteur Techniques de construction Nouvelles et revue de presse Galerie de photos
  Contact  |  Liens  |  Agenda  |  Plan du site  |  Groupe de discussion  

Sous-Marin Typhoon

Le sous-marin TYPHOON (5)

Teba

Mon dernier article se terminait en disant que je venais de recevoir un nouveau joint, c’est une corde torique en silicone fournie par la Sté ADX MODELS pour essai.

Aujourd’hui je peut dire que c’est un joint formidable et d’une réelle efficacité, dés le premier test et les suivants, l’étanchéité est au rendez-vous et c’est l’esprit tranquille que le typhoon peut être mis dans l’eau.

C’est ce qu’il faut obtenir à tout prix sur un sous-marin RC, et ce n’est pas toujours facile.

La corde torique en silicone. - 83.2 ko
La corde torique en silicone.

Les barres avant

Maintenant que le problème de l’étanchéité est résolu, tout devrais s’accélérer pour finir ce modèle.

les barres avant sont installées, elles sont réglées et fonctionnent bien, la fermeture des trappes était assurée par un élastique de rappel ordinaire qui ne résistait pas dans le temps, il a été remplacé par un élastique pour la pêche, donc prévu pour le contact de l’eau, pour la durée on verras.

Les élastiques de rappel sur les trappes des barres avant. - 52.2 ko
Les élastiques de rappel sur les trappes des barres avant.

Les barres ouvrent les trappes en se déployant. - 93.5 ko
Les barres ouvrent les trappes en se déployant.

Les barres arrières

La commande des barres arrières était assurée par deux palonniers qui remplaçaient le mixeur mécanique d’origine, cette modification avait été faite par le premier propriétaire de la coque.

Les deux palonniers. - 125.3 ko
Les deux palonniers.

Pour simplifier la commande et parce que les gouvernes indépendantes étaient devenues inutiles, les deux tringles qui actionnaient les palonniers ont été jumelées.

Puis à cause de la flexibilité des tringles et de l’inversion de la course des servos, les palonniers sont supprimés et un chariot installé en leur lieu et place.

Le chariot de commande. - 65.4 ko
Le chariot de commande.

Il y a encore des détails à finir, pour améliorer l’aspect extérieur j’essaye de reproduire les accès de secours et de sauvetages avec du PVC de 1mm d’épaisseur.

Un des deux accès de secours du vrai sous-marin. - 88.4 ko
Un des deux accès de secours du vrai sous-marin.

Premières découpes. - 141.7 ko
Premières découpes.

Voila, il reste à fignoler puis la peinture. - 163.4 ko
Voila, il reste à fignoler puis la peinture.

Pour gagner un peu de place à l’intérieur de la coque étanche, l’accu de réception radio a été retiré et remplacé par un "U-bec", avec neuf servos à bord du modèle il est inutile de compter sur le bec du récepteur.

je ne suis pas très doué en électronique et j’évite tous ces matériels, mais il faut avouer que ce petit module est magique, il se branche sur la batterie principale et transforme le courant en 5V ou 6V au choix.

Le U-BEC avec l’accu de réception. - 154.2 ko
Le U-BEC avec l’accu de réception.

En restant dans l’électronique, il est dit plus haut que les gouvernes indépendantes étaient devenues inutiles, la raison en est qu’une commande bimoteur gère les hélices dans les virages.

Au lieu de virer en jouant sur les barres arrières droite et gauche (une en bas et l’autre en haut), le modèle tourne en freinant l’une ou l’autre hélice selon le sens du virage.

Comme il est dit dans mon article N°3 sur mon Typhoon, l’allumage du récepteur se fait par aimant grâce à un contact ILS, mais il y a un interrupteur pour l’accu principal dans le compartiment de la pompe, un bouchon en facilite l’accès extérieur.

Au début j’avais fait cela. - 135.8 ko
Au début j’avais fait cela.

Aujourd’hui il y a cela, à côté le tuyau pour la prise d’air des ballasts d’extrémité. Au premier plan, à gauche et à droite, les prises étanches. - 144.1 ko
Aujourd’hui il y a cela, à côté le tuyau pour la prise d’air des ballasts d’extrémité. Au premier plan, à gauche et à droite, les prises étanches.

Les essais se poursuivent encore pour confirmer l’étanchéité et peaufiner les derniers réglages, il faut aussi s’habituer aux commandes sur l’émetteur qui sont nombreuses.

La construction arrive bientôt à son terme, mais il va falloir tout démonter pour réaliser la peinture, puis tout remonter et réessayer l’ensemble du modèle.

Bref ce n’est pas encore terminé.

La première mise à l’eau, on ne le quitte pas des yeux au cas où. - 496.3 ko
La première mise à l’eau, on ne le quitte pas des yeux au cas où.

Le nouveau joint.

Les essais avec le nouveau joint.

Les barres avant ouvertes.

début d’ouverture.

Les barres avant sorties, on voit bien les trappes mobiles.

Dessin de la trappe de secours.

Façonnage de la trappe.

Le U-BEC.

La commande bimoteur de JP. Lafaye.

L’interrupteur principal.

La prise étanche neuve avant la pose.

les essais.

Dans son élément.

La radio du Typhoon avec le tableau des fonctions.