Navimodélisme RC - Webzine de modélisme naval radiocommandé

dimanche 22 octobre 2017

Accueil Modèles et Kits Voile radiocommandée Vapeur Plans et documentation Radio et équipement moteur Techniques de construction Nouvelles et revue de presse Galerie de photos
  Contact  |  Liens  |  Agenda  |  Plan du site  |  Groupe de discussion  

Les colles

Collage facile

Albertus

Le collage est une technique d’assemblage au même titre que le vissage, le clouage, rivetage, boulonnage, etc. Les avantages du collages par rapport aux autres techniques : les matériaux collés ne sont pas endommagés et la liaison peut être effective sur toute la surface. De plus, les matériaux assemblés pourront être de natures et d’épaisseurs différentes.

La colle vinylique

Probablement la plus utilisée, elle est plus connue sous l’appellation de colle blanche ou colle à bois.


-  Liant : Acétate de polyvinyle (PVAc).
-  Solvant : Eau.
-  Collage de bois, carton, vitrages. Elle s’allonge facilement à l’eau pour le raidissage des cordages, la fabrication de l’enduit colle+sciure etc
-  Séchage : 30 min à plusieurs heures selon le type.
-  Avantages : très facile d’usage et non toxique.
-  Inconvénients : nécessite une mise sous pression, ne résiste pas à l’eau Nettoyage : chiffon humide pour la colle liquide et action mécanique (découpe) après solidification. Un collage vinylique peut aussi être assoupli et décollé par injection de vinaigre.

La colle à bois est proposée en deux qualité et en deux rapidités de prise Il est indispensable de choisir la colle de qualité D3 qui résiste à l’eau (mais pas au contact prolongé avec l’eau) et en version rapide (sous presse 30 minutes)

C’est donc la colle utilisée pour coller toute la membrure bois sur bois : quille, couples, bordages, barrots, ponts etc

On emploiera aussi cette colle pour le placement des vitrages de cabines de pilotage, en faisant un congé de colle comme on fait un congé de mastic sur une vitre de fenêtre. La colle sèche transparente et n’est pas cassante Mélangée d’eau 50/50 et additionnée de fine sciure de bois dur tamisée (feuillus, pas résineux) jusqu’à consistance épaissse, la pâte obtenue servira au renforcement des coques en bordages par l’intérieur (en couche de 2 à 3 mm, en insistant sur les jonctions couples/bordages et couples/quille

Le mélange avec 100% de colle et 300% d’eau servira à imbiber les cordages qui seront mis à sécher en forme.

Ne convient absolument pas pour la fixation des tubes d’étambot, de jaumière ou de propulseur d’étrave

La colle de contact

Autrefois désignée par une marque, on parlait de faire un collage "à la Pattex" Assez peu utilisée en modélisme naval, elle est parfois bien utile
-  Liant : caoutchouc ou néoprène.
-  Solvant : solvant organique (alcools, cétone).
-  Collage de : bois, liège, PVC rigide, métaux.
-  Ne colle pas : PP, PS, PE, ABS, PVC souple.
-  Séchage : Il est nécessaire d’encoller les 2 surfaces de contact, laisser sécher durant 10 à 20 minutes jusqu’à ce que les surfaces encollées ne soient plus poisseuses, puis presser fortement les 2 surfaces durant 10 à 15 sec. C’est la force de pression et non sa durée qui est importante
-  Avantages : Collage de nombreux matériaux, très bonne résistance dans le temps, collage souple.
-  Inconvénients : faible résistance à la traction, ne s’adapte pas aux petites surfaces, pas de repositionnement possible.
-  Nettoyage : acétone

Exemple d’utilisation : c’est la colle utilisée en modélisme statique (kits) pour le doublage des coques en bois "précieux". Collage du papier à poncer pour imiter les antidérapants. Collage de papier émeri sur des cales à poncer spécifiques

La colle polyuréthane

C’est une colle à bois en qualité D4, qui résiste donc à l’eau de manière permanente (pas à l’immersion) Liant : Polyuréthane monocomposant avec polymérisation au contact de l’humidité de l’air.
-  Collage de : bois, métal, polystyrène extrudé.
-  Ne colle pas : PE, PP, PVC.
-  Séchage : lent (voir notice).

Avantages : Très résistante en traction, cisaillement et pelage, résiste très bien à l’humidité, garde une grande souplesse après séchage. taux de remplissage important

Inconvénients : polluante et salissante, à utiliser avec des gants jetables Cette colle gonfle en séchant (mousse) et nécessite donc on maintien ferme pendant la prise : 1,5 kg pendant 4h minimum Nettoyage : eau chaude pour la colle liquide et action mécanique (découpe) après solidification.

Une excellente alternative à la colle vinylique lorsque le collage est soumis à l’humidité. Humidifier légèrement les supports à encoller augmente la rapidité de la polymérisation.

La colle cellulosique

Celle qu’on appelait "colle plastique", "colle tout", "plastic cement"
-  Liant : Cellulose méthylique ou acétate de cellulose.
-  Solvant : acétate d’amyle ou d’éthyle.
-  Collage de : bois, carton, papier.

Autrefois très utilisée en aéromodélisme et navimodélisme pour le collage des pièces en balsa et autres bois.

Ne colle pas : PP, PS, PE, ABS, PVC.
-  Séchage : 5 à 15 min suivant support.
-  Avantages : collage rapide du bois et dérivés, collage résistant à l’humidité et aux vibrations.
-  Inconvénients : le collage devient très dur, la colle forme un bourrelet et le collage est parfois superficiel
-  Nettoyage : isopropanol (alcool isopropylique) pour la colle liquide et action mécanique (découpe) après solidification.

La colle cyanoacrylate

Simplement appelée Cyano ou Superglue Encore une colle largement utilisée en modélisme naval
-  Liant : Cyanoacrylate d’éthyle ou de méthyle avec polymérisation en anaérobie (absence d’air).
-  Collage de : presque tout en petites surfaces.
-  Colle parfaitement les matières organiques

Ne colle pas : PP, PE. sauf en utilisant un primaire plastique (Loctite 770 ou 7239).
-  Séchage : 5 à 15 sec suivant support.
-  Avantages : collage extrêmement rapide et résistant.
-  Inconvénients : pas de pouvoir de remplissage, les surfaces à coller doivent être parfaitement jointives. Colle la peau plus facilement que les choses qu’on voudrait coller. Coûte très cher Nettoyage : Acétone

La cyanoacrylate se présente sous forme liquide ou gel. Proposée en trois consistances : fluide, moyen, épais, on peut encore accélérer sa rapidité de prise avec un additif. A utiliser impérativement avec parcimonie ! Une goutte suffit, et même parfois une goutte c’est trop. On augmente sa facilité de prise en imprégnant légèrement les éléments avec de la salive.

Utilisée pour la fixation des éléments d’accastillage Durci le Bristol et le plastifie (fabrication d’accastillage) en version fluide, s’insinue partout, dans la moindre fente (fabrication de caillebottis)

La colle époxy

Appellée généralement "Araldite" (une des marques disponibles) C’est la colle "deux composant" vendue en seringues accolées, en version rapide et lente (préférer la "lente")
-  Liant : résine époxyde + durcisseur avec polymérisation par réaction chimique.
-  Collage de : métaux, plastiques durs, bois, porcelaine, verre.

Ne colle pas : PE, PP, PVC.
-  Séchage : de 30 min à plusieurs heures selon modèle et température.
-  Avantages : extrêmement solide après complète polymérisation, elle peut être usinée, très grande résistance à la traction, au cisaillement et au clivage.
-  Inconvénients : généralement proposée incolore, le mélange uniforme des deux composants est difficile à vérifier
-  Nettoyage : acétone pour la colle encore pâteuse, action mécanique (découpe) après solidification.

Exemple d’utilisation : c’est la colle à utiliser pour fixer les tubes de jaumières, sceller les tubes d’étambot, fixer les éléemnts d’accastillage etc Il est impératif que les pièces à coller soient parfaitement dégraissées (isopropanol) et immobilisées durant la durée de polymérisation. Pour le collage de bois sur l’ABS (bauquières dans une coque en ABS) il faut dépolir l’ABS et passer une fine couche de cyano avant de procéder au collage

Astuce : Préférez la présentation en deux seringues, et utilisez un cure dent pour faire le mélange sur un morceau de carton. Bien mélanger en ramenant la colle en tas, et n’utiliser que le mélange du tas, sans racler les bords du carton où le mélange n’est peut être pas optimum

Le web regorge d’informations sur tous les sujets. Le plus difficile est de faire le tri, les meilleures et les pires choses étant disponibles sur la toile. Au cours de mes recherches, je suis tombé par hasard sur le site www.ho-ptit-train, un site de ferro-modélisme, et j’y ai découvert un article assez complet concernant les différentes colles susceptibles de nous intéresser Avec l’accord de Daniel, le webmaster du site, j’ai refondu les informations pour les adapter au modélisme naval, et ai revu la présentation en accord avec les normes de ce webzine

Bonne lecture



La colle

Caractéristiques
-  Force d’adhésion - introduction d’un adhésif liquide qui va "mouiller" les deux surfaces à assembler
-  Force de cohésion - la solidification de l’adhésif ou solidification du joint.

Avec l’usage des colles ou adhésifs modernes, le collage sera dit structural, c’est à dire que le collage est au moins aussi solide que les matériaux qu’il assemble.

Les colles sont constituées généralement des trois éléments suivants :
-  Le liant : il est le composant principal de la colle, celui qui sera responsable de l’adhésion et de la cohésion. Il sera souvent synthétique mais certains produits naturels sont aussi utilisés (amidon, caoutchouc).
-  Le solvant : étant donné que le liant est souvent à l’état solide, un liquide lui est ajouté pour le dissoudre. Il disparaîtra lors du collage par évaporation ou par absorption dans le support.
-  Les additifs : agent conservateur, agent épaississant, agent de remplissage.

Comment réussir le collage ?

Pour réussir un collage de bonne qualité, il est important de se poser quelques questions :
-  Quels matériaux veut-on coller ?
-  Quelle est la surface à coller ?
-  Quel est l’état des surfaces à coller : lisses, rugueuses, poreuses ?
-  Quel pré-traitement sera nécessaire : dégraissage, dépoussiérage, séchage, ponçage, ?
-  La colle doit-elle avoir un effet de remplissage ?
-  Quel est le temps de séchage / polymérisation souhaité ?
-  Dans quelles situations devra résister le collage : humidité, température ?
-  Quelle sera la contrainte imposée au collage : pression, cisaillement, traction, clivage, pelage ?

Après quoi, une lecture de la notice explicative de la colle vous éclairera sur la pertinence de votre choix !

Choisir et utiliser les colles

En règle générale, pour qu’un collage soit réussi, les surfaces à coller devront être sèches, dépoussiérées et surtout dégraissées.

La quantité de colle appliquée doit être aussi faible que possible, toujours enlever l’excès de colle.

Toutes les colles ont une durée de vie limitée et des conditions de stockage, respectez-les et évitez de stocker des quantités qui dépassent vos besoins.

Un collage souple sera préférable à un collage dur si les matériaux collés comportent des élasticités ou dilatations différentes.

Par exemple : le collage du MDF sur du bois s’effectuera de préférence avec une colle de contact qu’avec une colle vinylique.

Citons les principales colles susceptibles d’être utilisées en modélisme naval :

colle vinylique, colle de contact, colle polyuréthane, colle cellulosique, colle cyano, colle acrylique anaérobie, colle solvant, colle époxy, colle thermofusible



La Stabilit Express

Colle ou résine ?? A base de méthilméthacrylate, elle s’apparente aux résine utilisées en prothèse dentaire

Présentée sous paquetage comprenant un tube de résine et un triple godet mélangeur/doseur Colle typique des collages forts en modélisme naval, elle est peu utilisée car difficile à trouver sur le marché grand public. La résine prend en une vingtaine de minutes
-  avantages : facile à doser et à mélanger, grand pouvoir de remplissage, convient pour tous les matériaux. permet même le coulage de petits éléments en moule silicone
-  inconvénients : assez cassante

La colle solvant pour plastiques

Utilisée pour le collage des éléments en plastique (kits)
-  Liant : Cyclohexanon.
-  Solvant : Methyl Ethyl Cetone (MEC) ou autre cetone
-  Séchage : 10 sec à quelques minutes selon l’épaisseur du joint.
-  Avantages : collage très rapide et très solide. S’apparente plus à une soudure, car la colle fait se fondre entre eux les éléments assemblés. Ne colle absolument pas le bois ni le métal
-  Inconvénients : une coulure sur une surface visible est irrattrapable, la pièce restera marquée
-  Nettoyage : acétone ou action mécanique (découpe) après solidification.

La colle solvant pour plastique est  idéale pour coller deux éléments en ABS - 19.3 ko

C’est la colle "maquette plastique" par excellence.

Exemple d’utilisation : assemblage de "plasticarte" et de plaques Evergreen, toutes deux en polystyrène.

Remarquez le collage par petits plots, cela évite qu’une grande quantité de colle ne soit piégée entre les deux surfaces à assembler. Evitez d’utiliser une trop grande quantité de colle solvant car, dans ce cas, le solvant piégé entre les surfaces ne pourra s’évaporer et continuera de dissoudre le polystyrène. Cela provoquerait des déformations des pièces assemblées.

Comme pour l’usage des colles cyanoacrylates, cette colle doit être utilisée avec parcimonie.

La colle anaérobie

Cette colle est mieux connue sous l’appellation "frein filet" en raison de son usage principal.

Elle existe en différentes duretés appelées "démontable", "normal" et "indémontable".
-  Liant : acrylique mono composant avec polymérisation anaérobie (absence d’air).
-  Collage de : Métaux en joint très fin (< 0.2 mm).
-  Ne colle pas : les autres matériaux
-  Séchage : dépend de la nature des métaux et surtout de l’épaisseur du joint.
-  Avantages : colle facile d’usage, collage très solide des plans de joint ou des filetages métalliques.
-  Inconvénients : Aucun pouvoir de remplissage, le joint doit impérativement être très fin.
-  Nettoyage : eau chaude pour la colle liquide.