Navimodélisme RC - Webzine de modélisme naval radiocommandé

mardi 25 avril 2017

Accueil Modèles et Kits Voile radiocommandée Vapeur Plans et documentation Radio et équipement moteur Techniques de construction Nouvelles et revue de presse Galerie de photos
  Contact  |  Liens  |  Agenda  |  Plan du site  |  Groupe de discussion  

Riva Olympic

Olympic - sièges, tableau de bord et pare brise

Michel Guillemette

L’aventure se poursuit par la réalisation des sièges, de la sellerie, du tableau de bord et du pare brise. Un premier jet de sièges ne me convenait pas, je l’ai recommencé. Pareil pour l’armature du pare-brise, recommencée en utilisant du plat un peu plus large et en affinant ma technique de construction

Voyons cela en détail :

Les sièges

La structure est réalisée en mousse dure recouverte avec du skai d’origine Riva !

Le skai est assez épais, l’opération demande du doigté

J’ai recouvert les blocs de mousse avec du papier cache pour le traçage des découpes et surtout afin de les  rigidifier pour la découpe des pièces à la scie circulaire et scie à ruban. - 29.3 ko
J’ai recouvert les blocs de mousse avec du papier cache pour le traçage des découpes et surtout afin de les rigidifier pour la découpe des pièces à la scie circulaire et scie à ruban.

Le skaï est collé à la colle contact néoprène - 32.4 ko
Le skaï est collé à la colle contact néoprène

Pour les extrémités, j’ai utilisé un décapeur thermique pour coller en forme les parties courbes  - 32.1 ko
Pour les extrémités, j’ai utilisé un décapeur thermique pour coller en forme les parties courbes

Le siège a enfin bonne allure  - 34.6 ko
Le siège a enfin bonne allure


Le tableau de bord

Le tableau de bord est réalisé en bois moulé. Les accessoires viennent du commerce

Le plus délicat a été de souder correctement le volant sur les bras du moyeu (le volant était en pièces détachées) - 25.9 ko
Le plus délicat a été de souder correctement le volant sur les bras du moyeu (le volant était en pièces détachées)

Le perçage des cadrans est réalisé avec la perceuse à colonne. J’ai utilisé un morceau de tube (affuté) au bon diamètre, il n’y a aucune bavure (les tubes de différents diamètre en acier sont récupérés dans le manche en acier d’un parapluie télescopique). - 41.8 ko
Le perçage des cadrans est réalisé avec la perceuse à colonne. J’ai utilisé un morceau de tube (affuté) au bon diamètre, il n’y a aucune bavure (les tubes de différents diamètre en acier sont récupérés dans le manche en acier d’un parapluie télescopique). 




Le pare-brise

Les plats métalliques utilisés proviennent de balais d’essuie-glaces au rebut. La première version ne me plaisait pas à 100%, je l’ai refaite avec du plat un peu plus large.

Le truc est de réaliser un gabarit pour plier les baguettes et les couper à dimension. Ensuite, j’ai imaginé un truc pour les maintenir durant la soudure (à l’argent)

Quelques photos valant mieux qu’une longue explication, je vous laisse découvrir cette étape :

Cintrage des baguettes inox sur gabarit - 25.4 ko
Cintrage des baguettes inox sur gabarit

Boulons, rondelles et écrous papillons - 27.3 ko
Boulons, rondelles et écrous papillons

Serrage sur le gabarit - 16 ko
Serrage sur le gabarit

Le matériel de soudure - 26.8 ko
Le matériel de soudure

Brasure argent - 29.8 ko
Brasure argent

Brasure sur brique réfractaire - 26.4 ko
Brasure sur brique réfractaire

Le pare brise presque terminé - 25.8 ko
Le pare brise presque terminé



-  à suivre...