Navimodélisme RC - Webzine de modélisme naval radiocommandé

vendredi 22 septembre 2017

Accueil Modèles et Kits Voile radiocommandée Vapeur Plans et documentation Radio et équipement moteur Techniques de construction Nouvelles et revue de presse Galerie de photos
  Contact  |  Liens  |  Agenda  |  Plan du site  |  Groupe de discussion  

WM70 Méga Yacht

WM70 méga yacht 70 m - Porte garage et plage de bain

Philmar

La coque est en phase de finition, du moins en ce qui concerne le gros œuvre.

Toutes les jambettes de construction ont été supprimées des couples. L’espace disponible dans la coque est maintenant bien visible, il est impressionant.

Tous les ergots accrochés sur les couples sont destinés à supporter les différents ponts que je choisirais de réaliser.

Couples libérés de leurs jambettes. - 39.3 ko
Couples libérés de leurs jambettes.

Porte du garage à annexes

Le travail de finition sur une coque n’est jamais vraiment terminé ! Après la première sous-couche, il faut à nouveau réenduire les petits défauts encore présents ici ou là. C’est à ce prix qu’une coque recouverte d’une peinture brillante ne présentera plus de défauts visibles en lumière rasante.

En attendant que tout cela sèche, je débute les travaux sur les deux portes de garage situées dans le premier tiers de la coque au niveau du pont inférieur.

Découpe des ouvertures. - 25.3 ko
Découpe des ouvertures.

J’ai commencé par tracer les deux rectangles aux bons endroits sur la coque, bien en face l’un de l’autre. J’ai rayonné les quatres coins.

Ensuite j’ai utilisé une petite perceuse DREMEL équipée d’une fraise à fissures, pour traverser la coque. J’ai essayé de me rapprocher le plus possible du tracé sans jamais le franchir.

Enfin j’ai terminé le travail en ponçant soigneusement le restant de matière. Pour les grandes longueurs j’ai utilisé une cale à poncer pour garantir une ouverture bien rectiligne.

Ouvertures terminées - 30 ko
Ouvertures terminées

Plus tard je fabriquerais les panneaux de portes ainsi que leurs charnières. Comme je prévois de les rendre fonctionnels, il me faudra prévoir une bonne étanchéité lorsque les portes seront refermées.

En attendant j’ai découpé deux cloison aux dimensions exactes, pour qu’elles viennent, sans jeu, obturer les deux cotés du local du garage

- La plage de bain

Cette large plateforme surplombant légèrement le niveau de l’eau est l’endroit à partir duquel on embarque sur les annexes ; on y mets à l’eau également tous les jouets nautiques tels que jet-skis, planches diverses, bouées etc. On peut encore y installer des chaises longues pour en faire un coin-salon privilégié.

Les baguettes du dessous de la coque se prolongeaient bien en arrière du dernier couple. J’ai découpé un bloc de bois massif que j’ai ensuite dégrossi jusqu’à-ce qu’il vienne correctement se loger en bout du bateau dans la coque. J’ai découpé alors le plancher de la plage de bain.

Plage de bain en construction - 33.7 ko
Plage de bain en construction

J’ai collé ensemble toutes ces pièces en les comprimant à l’aide de serre-joints. Quand tout a été bien sec, j’ai patiemment poncé l’arrière suivant les formes reprises sur le plan. La tranche arrière de la plage de bain est bien verticale. Sur le plancher il faudra par la suite ajouter deux blocs, à babord et à tribord, supportant les bittes d’amarrage et les chaumards.

Plage de bain terminée - 31.3 ko
Plage de bain terminée

Pour finir, comme pour toutes les surfaces devant recevoir une peinture, on suit la même procédure quelque peu laborieuse : pose d’enduit suivit de ponçage, et ce, jusqu’à l’obtention d’un état de surface le plus parfait possible. Une peinture brillante ne pardonne aucun défaut !

Bien entendu, tout l’espace laissé entre le panneau vertical (avec ses deux portes) et l’extrémité du plancher sera occupé par le garage de poupe. Il sera plaqué de formes complexes à l’aide d’une ossature permettant cela. Dans la partie centrale, une large porte basculante s’ouvrira pour laisser entrevoir le garage à jet-skis et leur grue de mise à l’eau.

J’espère animer également le panneau ouvrant.

Le prochain article sera un peu particulier, puisqu’il montrera la fabrication d’une des deux annexes.

Volume dans la coque - 21.6 ko
Volume dans la coque
Tant côté poupe que côté proue, le volume disponible dans la coque est considérable. L’implantation des organes de radiocommande ne devrait pas poser de problèmes !

Reprise des finitions sur la coque - 23.6 ko
Reprise des finitions sur la coque
L’aspect d’une coque nécessite de nombreuses heures de pose d’enduit et ponçage. Tant que la coque n’est pas parfaitement lisse il faut recommencer.

Tracé sur la coque - 15.5 ko
Tracé sur la coque
J’ai reporté les deux rectangles à coins arrondis sur les deux côtés de la carène. Attention de bien les dessiner l’un en face de l’autre. Pour cela j’ai repéré les couples sur l’extérieur de la coque pour y reporter mes mesures.

Les deux ouvertures réalisées - 18.6 ko
Les deux ouvertures réalisées
Une fois découpées, les deux ouvertures ne laissent qu’un mince bandeau supérieur sur lequel je devrais fixer les charnières !

Cloison des garages - 26.2 ko
Cloison des garages
Le local réservée au garage va occuper la partie supérieure de la coque. Il est positionné juste entre deux couples. A l’origine, ceux-ci sont largement évidés. J’ai donc découpé deux morceaux aux dimensions intérieures des couples pour les obturer complètement.

Mise sous presses - 25.4 ko
Mise sous presses
Le plus simple pour border l’arrière de la plage a été de coller, entre la face inférieure et le plancher du dessus, un mordeau de bois massif que j’ai ensuite poncé suivant le contour voulu.

Finition de la plage de bain - 16.2 ko
Finition de la plage de bain
Après l’enduit, un bon coup de ponçage avec un grain de plus en plus fin permet d’obtenir un état de surface parfaitement lisse.

Marouflage de la plage de bain - 19.5 ko
Marouflage de la plage de bain
Le marouflage final, résine et fibres de verre, est indispensable pour bien garantir l’étanchéité au fil des ans.