Navimodélisme RC - Webzine de modélisme naval radiocommandé

samedi 25 novembre 2017

Accueil Modèles et Kits Voile radiocommandée Vapeur Plans et documentation Radio et équipement moteur Techniques de construction Nouvelles et revue de presse Galerie de photos
  Contact  |  Liens  |  Agenda  |  Plan du site  |  Groupe de discussion  

Accastillage et accessoires

Les panneaux du Mylio
construction des panneaux de chalut du chalutier Mylio.

André Guignet

J’ai entrepris la maquette de ce chalutier au début de l’année 2012. Aujourd’hui la construction est bien avancée. La coque est terminée, les accessoires sont commencés. En même temps qu’avance la construction des éléments tels que les enrouleurs, le portique et la cabine, je construis aussi des accessoires comme les panneaux, antennes, mât, ainsi que l’intérieur de la cabine.

Dans cet article, je vous invite à suivre la conception et le montage des panneaux

Fournitures

Peu de pièces sont nécessaires pour le montage d’un panneau :
-  Une plaque de cuivre de 8/10mm
-  Du fil de cuivre de diamètre 2mm
-  Une petite plaque de cuivre de 1mm
-  deux barrettes de cuivre épaisseur 1mm (appelées communément "peigne" par les électriciens)

Les formes sont découpées à la cisaille et ajustées à la lime. Il faut découper toutes les pièces à la suite puis les préparer pour la soudure :
-  Bien décaper les surfaces avec du papier abrasif (minimum grain 320)
-  Bien aplanir les plaques en enlevant toutes les petites imperfections
-  Couper le fil de cuivre à la bonne dimension et le mettre en forme
-  Mettre en forme les plaques de cuivre (celles-ci sont pliées dans la longueur)

Soudure

Chacun a ses préférences techniques dans ce domaine ! Moi j’aime bien avoir une chaleur importante lors des soudures. Pour cela j’utilise un fer électrique sans réglage de température (comme on peut en voir maintenant avec les stations de soudage) et avec une grosse puissance. Celui employé ici est un 150w avec une pane légèrement retaillée pour avoir plus de finesse.

Pour souder ces panneaux il n’est pas indispensable d’être à deux : on arrive avec de la méthode à souder les pièces sans aide. Toutefois, si on ne se sent pas en confiance, une aide peut s’avérer utile. On peut aussi se servir d’une "troisième main". Dans tous les cas, attention à ne pas se brûler !
-  Bien caler les pièces avec des pinces "crocodile" pour que tout soit bien maintenu en place.
-  Etamer avec de la pâte à souder les endroits de la plaque où viendront les diverses pièces de fixation ou de renfort.
-  Appliquer le fer en maintenant la pièce à souder avec une pince à cran (clamp chirurgical) sur la plaque
-  Chauffer avec le fer : presque instantanément l’étain fond et la soudure est effectuée
-  Avant le refroidissement, bien égaliser l’étain de façon à ne pas avoir trop de charge à limer en finition

2e face du panneau - 101.5 ko
2e face du panneau

Voila, le plus dur est fait ! les deux photos ci-dessus montrent les panneaux sortant de soudure.

Finition

Il reste à procéder à la finition : A l’aide d’une lime, il sera nécessaire de supprimer les coulures et les épaisseurs de soudure qui se sont placées dans des endroits inappropriés. Bien réduire toutes ces imperfections, d’abord à la lime puis avec du papier abrasif.

Le panneau pèse 56 gr ... cela sera peut-être un handicap pour la mise à l’eau du chalut ! ? ?

à suivre !

les deux panneaux - 98.3 ko
les deux panneaux

Reste la peinture à faire, avec l’aspect rouille qu’il faudra essayer de rendre le plus parfaitement possible

...et en conclusion :

La conclusion que je vous donnerais, c’est la satisfaction d’avoir créé une pièce complexe sans avoir acheté la moindre chose. En effet, dans cette construction tout est récupération.

Mais c’est cela le modélisme ! ...du moins c’est l’esprit que nous essayons de transmettre dans notre association.

L’animation de cette maquette sera identique à celle de "Ar Kénavo", maquette avec laquelle je fais des démonstrations dans la plupart des expositions de la région PACA avec le Club Miniflotte Centre Var.

Le Mylio - 38.2 ko
Le Mylio

Cahier des Charges :

Sur Ar Kénavo, les panneaux sont en ctp et pèsent 32 gr chacun, bien qu’ils imitent des panneaux métalliques. A la mise à l’eau du chalut et des panneaux, ils flottent et tirent le chalut sur les cotés en étalant bien le chalut. C’est l’effet recherché, même si cela ne correspond absolument pas à la réalité : le chalut et les panneaux, bien visibles derrière le bateau, donnent un aspect très satisfaisant. Si les panneaux et le chalut étaient immergés, rien ne serait visible et la démonstration serait moins compréhensible par les visiteurs.

Seulement, sur Mylio, le chalut doit être tiré par les treuils et les poulies comme sur le vrai (sur Ar Kénavo l’ensemble est tiré par un treuil équipé de plusieurs tambours placés sous le pont). Et pour plus de complication les panneaux devront être en métal !

Le panneau standard - 72 ko
Le panneau standard

Le Mylio avec l’autre panneau - 81.7 ko
Le Mylio avec l’autre panneau

Le métal le plus facile à travailler est sans doute le cuivre. Cela tombe bien, j’en ai de disponible en épaisseur 8/10 mm. Sur Mylio il y a deux sortes de panneaux (que l’on voit bien sur les photos). Je vais choisir de réaliser le modèle le plus simple.

La matière première - 31.2 ko
La matière première

Les pièces découpées - 44.7 ko
Les pièces découpées

Le panneau terminé et peint. Reste la patine à faire

.