Navimodélisme RC - Webzine de modélisme naval radiocommandé

jeudi 23 novembre 2017

Accueil Modèles et Kits Voile radiocommandée Vapeur Plans et documentation Radio et équipement moteur Techniques de construction Nouvelles et revue de presse Galerie de photos
  Contact  |  Liens  |  Agenda  |  Plan du site  |  Groupe de discussion  

Superstructures

LE MYLIO... les enrouleurs
Construction du portique et montage des enrouleurs

André Guignet

Encouragé par l’intérêt suscité par l’article sur les panneaux et considérant le nombre de visites que cela a occasionné sur mon blog, je vous propose de suivre les étapes de la construction de la partie arrière du chalutier Mylio, toujours avec des matériaux de récupération

Le Portique :

Il est construit avec des tasseaux de bois dur taillés dans la masse avec une scie à métaux. L’approche du tracé est assez précis et suit le contour des différentes pièces presque sans nécessiter d’ajustage.
-  Le portique est assez complexe : la partie haute est inclinée dans deux directions : vers l’arrière et vers l’intérieur avec un débord de 2.6 cm de chaque coté.


-  Les collages s’effectuent avec une colle à deux composants. Une broche métallique servira de renfort sur tous les collages. Des vérifications seront nécessaires à tout moment pour contrôler le parallélisme avec le pont, la cabine et le tableau arrière.

Il y a cinq pièces principales taillées dans la masse et trois pièces secondaires.
-  Les coupes doivent être précises et leur tracés est ajusté avec un montage provisoire des éléments : on présente les pièces que l’on maintien avec des pinces, puis on trace la coupe à effectuer avec le plus de précision possible.

Pour complèter cette ébauche de portique il faut refaire en CTP 1mm et CTP 0,8mm douze autres petites pièces pour fixer les poulies. Pour renforcer le portiques je prépare deux éléments en CTP 5mm et j’ajoute deux renforts en baguettes de peuplier 8x8.
-  Les collage se font sur les couples avec la colle à deux composants et, pour les pièces d’appoint, avec de la colle industrielle en cartouche pour pistolet à colle. Cette colle à la faculté de coller sur n’importe quel support (bois, plastique, métal) et en plus elle est étanche.

La trace blanche est la colle industrielle. Au dessus des deux pinces, on entrevoit la broche de renfort placée en biais pour assembler les deux pièces  - 136.3 ko
La trace blanche est la colle industrielle. Au dessus des deux pinces, on entrevoit la broche de renfort placée en biais pour assembler les deux pièces

L’ensemble sèchera une journée entière avant la préparation du montage des enrouleurs.


Les Enrouleurs :

Sur ce chalutier il y a trois enrouleurs. Sur la maquette l’animation envisagée dans le projet consiste à mettre le chalut à l’eau avec les treuils scindés du pont arrière et l’enrouleur central. Le projet est difficile mais pas unique : déja d’autres modélistes l’ont réalisé en rencontrant bien souvent des difficultées dues principalement à la vitesse des treuils et de l’enrouleur qui n’est pas synchronisée, ce qui fait qu’au bout de quelques mises à l’eau le système est complètement déréglé.

Pour rattrapper la mise en synchro de l’ensemble, je pense que l’ajout de contacts de fin-de-course doit palier à cet inconvénient.
-  Ces deux fin-de-courses fonctionneront avec les panneaux et seront placés au niveau des potences de renvoi du portique.

Montage :

Peu d’éléments sont à assembler pour monter un enrouleur : cinq pièces seulement.
-  J’ai découpé les flasques dans un morceau de goulotte électrique (épaisseur 2mm)
-  La partie centrale est un morceau de tube PVC de diamètre 40mm (plomberie), le tout étant collé avec de la colle PVC.
-  L’enrouleur est appelé à tourner sur un axe de 4mm de diamètre. Pour éviter que le plastique ne devienne rapidement hors d’usage, j’ai manchonné l’enrouleur avec un tube de laiton de 5mm extérieur et un autre tube de 6mm.

Les pièces du montage - 16.9 ko
Les pièces du montage

Autre vue des pièces - 13.6 ko
Autre vue des pièces

-  Une rondelle de cuivre est soudée à chaque extrémité des tubes de laiton. Les deux tubes coulissent l’un dans l’autre. Ce dispositif est choisi parce que je ne peux pas souder une deuxième rondelle en place avec les deux flasques en plastique .

Collage des enrouleurs - 12.6 ko
Collage des enrouleurs



Assemblage des enrouleurs sur le portique.


-  Après avoir renforcé les flasques des trois enrouleurs, il faut préparer et coller sur le portique les deux supports qui séparent les enrouleurs (éléments de forme +/- triangulaire). Ces pièces sont collées sur le cadre avancé du portique d’abord pointé avec une colle blanche. La tige actionnant les enrouleurs est une barre de laiton de diamètre 4 mm qui traverse les flasques et les deux pièces décrites plus haut.

Il faut contrôler après collage le bon fonctionnement de l’ensemble, corriger les éventuels faux-ronds et éviter les parties présentant un dur, en faisant tourner les pièces doucement.


-  Une couche de peinture bleue est apposée pour approcher de l’aspect final.
-  Un montage de toutes les pièces pour voir si les alignements sont bons
-  Prévoir les liaisons mécaniques pour l’animation.
-  En plastique, la finition des enrouleurs est plus facile
-  Le découpage est aussi aisé que pour le CTP.


Le prochain article concernera le montage de la cabine.
En juin la maquette a beaucoup progressé !
-  j’ai reçu sur mon blog un commentaire de l’armateur du Mylio qui m’a très gentiment complété la documentation photographique de ma maquette. Je l’en remercie encore ici !