Navimodélisme RC - Webzine de modélisme naval radiocommandé

dimanche 17 décembre 2017

Accueil Modèles et Kits Voile radiocommandée Vapeur Plans et documentation Radio et équipement moteur Techniques de construction Nouvelles et revue de presse Galerie de photos
  Contact  |  Liens  |  Agenda  |  Plan du site  |  Groupe de discussion  

Logiciels

DELFTSHIP pour les débutants - Leçon 7

Philippe Hof

Notre coque est maintenant terminée. A ce stade on peut extraire plusieurs informations très importante pour notre futur modèle. Elles sont regroupées dans le rapport hydrostatique ou "Design Hydrostatics Report". Mais avant de faire ça, tous les calques doivent être correctement identifiés.

-Propriétés des calques (Layer Propperties)

Dans cette boite de dialogue sont regroupés tous les calques utilisés dans la modélisation du bateau. On trouve à gauche la liste des différents calques et à droite leurs propriétés propres.

Calque coque - 31.5 ko
Calque coque

En prenant comme exemple le premier calque appelé Coque , on peut modifier le nom pour éventuellement le rendre plus explicite, changer la couleur initiale, rendre celle-ci plus ou moins transparente à l’aide du curseur.

-  La case suivante, "Use for Hydrostatics" (à utiliser pour les calcul hydrosatiques) est généralement cochée. On peut ne pas la retenir pour tout ce qui touche les accessoires ou autres détails, si vous avez la patience de les modéliser. Cela allége grandement les calculs.

-  La case "Symétric" (symétrie) ne peut être décochée que si vous avez au préalable décoché "Use for hydrostatics". Cela permet de modéliser sans symétrie un appendice, par exemple un siège ou une position de descente vers les cabines. Toutefois c’est à utiliser avec modération car cela embrouille les dessins lors des exportations .dxf des plans de lignes (que nous verrons plus tard).

-  Je ne m’étendrai pas sur la case "Intersections curves" que je n’ai pour le moment pas encore utilisé ni cerné l’utilité (Eh non !, je ne sais pas encore tout sur ce logiciel !)

-  La case suivante "Developpable" Indique si nous désirons pouvoir obtenir une mise à plat des parties du bateau. Malheureusement, sur cette version Delftship 3.2, on ne peut pas exporter les résultats de cette opération car le logiciel est bridé !

-  La case "Show in loadcase", idem que "Intersection curves" : j’en ignore l’utilité !

-  La case "Show in linesplan" (afficher dans le plan de forme) doit être coché, et de cette façon la coque apparaitra dans le plan de ligne. Plan que l’on pourra exporter en .dxf pour la réalisation de nos pièces de fabrication. Là encore, pour certains accessoires, on peut décocher cette case.

Pour en finir avec cette boite de dialogue, il reste deux cases à renseigner, très importantes pour vérifier la masse du modèle à fabriquer.
-  La case "Specific weight" (densité du matériau), dans notre cas du bois, donc 0,8 tonnes par mètre cube.
-  La case "Thickness" (épaisseur), ce qui demande réflexion : cette épaisseur est celle dans laquelle vous allez construire votre modèle et ce, suivant votre échelle de fabrication. Je m’explique : si vous comptez par exemple utiliser du bois d’épaisseur 1,5 mm pour un modèle au 1/10e, vous devez inscrire 15 mm (10x1,5mm). En effet, il ne faut pas oublier que nous avons retenu au départ des mesures du modèle grandeur réelle !

On obtient dès lors en bas à droite le résultat pour le calque "coque" de 38,047 m² et 0,457 tonnes. Ainsi, à notre échelle de 1/10e, nous aurons un poids de coque (habillage seul, sans couples ni quille) de 457 kg divisé par 1000 (le poids est à diviser par le cube de l’échelle) = 457 grammes.

-Rapport hydraustatique

Ce document est scindé en plusieurs paragraphes.

-  le premier résume les caractéristiques du navire : son nom, le nom de celui qui l’a modélisé, le nom du fichier informatique et , concernant le bateau, les dimensions : longueur, longueur hors-tout, largeur (bau) et le tirant d’eau ("draft" en anglais)

Caractéristiques du modèle - 16.5 ko
Caractéristiques du modèle

La partie de droite indique la distance à mi-longueur du bateau (simplement la longueur divisé par deux !), la densité de l’eau et l’épaisseur globale de la coque.

-  Dans les paragraphes suivants, beaucoup de résultats de calculs "d’architecture navale" sont donnés. J’en retiens un qui me semble, pour nous modéliste, le plus important : le déplacement. Autrement dit, et suivant le principe d’archimède, la masse du bateau. Si vous essayez de reproduire un modèle existant, vous devez obtenir le même déplacement que le modèle réel, donc le même volume de coque immergé que l’original. Cela permet d’une certaine façon de "vérifier" les formes de votre coque par rapport à votre bateau référence. Ici on obtient 4,065 T. Mais attention, des différences de quelques centaines de kilo peuvent facilement se corriger en déplaçant de seulement quelques centimètres le tirant d’eau.

Propriétés des calques - 20.6 ko
Propriétés des calques

Enfin, l’avant dernier paragraphe résume plusieurs caractéristiques de chaque calque. Ainsi dans la première colonne se trouvent les surfaces de chaques parties du bateau, puis dans la colonne suivante les épaisseurs retenues, et dans la troisième les poids respectifs.

Attention : le total du poids, réduit suivant l’échelle, ne traduit pas la masse globale de votre modèle. Il faudra lui ajouter le poids des couples, de la quille, des baguettes de renfort, puis celui de tous les éléments moteurs et de la radio-commande. Néanmoins cela nous donnera une première estimation de poids. "Comment" ? me direz-vous ... Simplement en divisant ces surfaces par le carré de l’échelle. Puis en y applicant la densité de votre matériau, en général le bois (Pour le matériel technique, il suffira de le peser)

-  Soit par exemple pour notre coque au 1/10e :

38 m2 divisé par 1000 = 0,38 m2 pour le modèle réduit.

  • Si l’on choisit du bois, la densité moyenne est de 0,8 Kg/dm3
  • Si l’on retient une épaisseur de plache de 2 mm le calcul est

0,38 x 2 x 0,8 = 0,608 Kg

Cela peut être utile si vous devez construire léger ou simplement pour commander votre bois pour en estimer la surface.

L’icône
L’icône "Calque"
La barre d’outils "calque" regroupe quatre icônes et un menu défilant. La troisième icone est celle lançant l’ouverture de la boite de dialogue "calque"

Calque du boudin - 19.3 ko
Calque du boudin
Sur notre modèle à l’échelle, nous fabriquerons le boudin à partir de blocs de balsa. C’est donc la densité du balsa qu’il faut entrer pour les flotteurs et non celui des boudins du bateau réel : le caoutchouc.

L’icône
L’icône "Rapport hydrostatique"
L’icône est la troisième sur la petite barre d’outils représentant des coques vues de face. La bonne icône est celle représentant une coque placée derrière une sorte de "dos d’âne"

Rapport hydrostatique - 33.1 ko
Rapport hydrostatique
Ce document va nous indiquer et nous confirmer de précieuses caractéristiques de notre modèle.

Propriétés des volumes - 25.9 ko
Propriétés des volumes
Dans cette liste, la donnée "displacement" (en francais : déplacement) est reprise. Cette caractéristique nous indique, en fait, la masse du bateau en ordre de marche. C’est ce poids qu’il fraudra, à l’échelle, atteindre au plus juste pour que le modèle réduit du bateau soit bien dans sa ligne d’eau.



Voici quelques densités de matériaux fréquements utilisés en modélisme naval :

-  CTP de 0,50 à 0,80 Kg / dm3 (quille, couples)
-  Samba 0,70 Kg / dm3 (coque, superstructures)
-  Balsa 0,15 Kg / dm3 (accessoires)
-  Plastique 1,20 Kg / dm3 (vitres)
-  Laiton 8,80 Kg / dm3 (rambardes, mâts)
-  Aluminium 2,70 Kg / dm3 (support moteur)
-  Acier 7,80 Kg / dm3 (détails, lest)
-  Plomb 11,30 Kg / dm3 (lest)

Prochain article : Modélisation des superstructures.